22/07/2017

Les nouvelles aventures de Sibylline

cov (2).jpg2.jpgTome 1 - Le secret de Mélanie Chardon

Scénario : François Corteggiani

Dessin : Netch

Editeur : Casterman

Parution : 07 juin 2017

32 pages – cartonné

Jeunesse

Présentation de l'éditeur :

Un matin venteux, Taboum, reçoit en plein museau une affiche sur laquelle on voit le portrait d'une horrible sorcière avec la mention "Recherche Mélanie Chardon, sorcière patentée ! 50 noisettes de récompense" ! Alors que Taboum reste scotché, le regard fixe devant l'affreuse apparition, et que Sibylline a peine à comprendre ce qui lui arrive, une étrange roulotte pénètre dans le bosquet joyeux. Elle est conduite par un certain docteur Typhus et tirée par un chat pelé aux yeux jaunes, répondant au doux nom d'Ekzéma. Typhus est chasseur de sorcières et il traque Mélanie Chardon depuis une éternité. Il explique qu'elle a un immense pouvoir de séduction et que même son image irradie. Sûr que Sibylline ne va pas laisser Taboum sous le charme...

5.jpg

Mon avis :

Cet album est le fruit d’un travail de passionnés de l’oeuvre de Raymond Macherot, mais plus qu’un hommage nostalgique. Le respect est total tant au niveau graphique qu’à l’esprit et l’ambiance des histoires antérieures. Le ton un peu noir teinté de fantastique s’agrémente de références humoristiques qui émaillent le récit. Un pur produit franco-belge qu’on pourrait croire daté des années 60 tant la fidélité au style est parfaite. A cet égard, la première planche est un condensé habile et une mise en situation très réussie : les longs récitatifs et les petits détails cachés dans les cases nous (re)plongent dans cette ambiance unique de l’univers zoomorphe du Bosquet Joyeux.

1.jpg

Ma secrétaire des chroniques des albums jeunesse, Tatiana (9 ans), à bien apprécié l’histoire. Il m’a fallu un peu de temps et de patience pour lui donner toutes les clés sémantiques et lexicales des textes et pour décoder les références et citations. Nous avons donc eu l'occasion de beaucoup apprendre ensemble. Comme par exemple le magnifique poème de José Maria de Heredia :

Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,
Fatigués de porter leurs misères hautaines,
De Palos de Moguer, routiers et capitaines
Partaient, ivres d'un rêve héroïque et brutal.

Voilà un album plus subtil qu’il n’y paraît de prime abord.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy et Tatiana

Kim Jong Samba 8

kim-jong-loubrun-52acc44.jpg

Écrit par Samba dans Kim Jong Samba | Commentaires (0) |  Facebook | |

21/07/2017

Dragon Ball Z - 7ème partie : le réveil de Majin Boo T6

61mMXZRj+0L__SX321_BO1,204,203,200_.jpgMajin_buu_2.pngAuteur : Akira Toriyama

Éditeur : Glénat

176 pages - Arts Martiaux

Collection Shônen

Sortie : le 7 juin 2017

 

 

Avis de l'éditeur :

Le sacrifice de Végéta a été vain : Majin Boo a ressuscité ! Babidi se sert alors de la puissance du djinn pour retrouver Piccolo, Goten et Trunks afin de se venger.

 

Mon avis :

Nous y voici! Le règne de Majin Boo démarre! Vegeta a néanmoins tenté le tout pour le tout, se faisant exploser littéralement, augmentant son potentiel énergique jusque dans ses retranchements...Le prince des saiyans s'est sacrifié, comme l'aurais fait autrefois, Goku... et pourtant ce diable de Boo se recompose à partir de rien...

Entretemps, Piccolo, Goten et Trunks se réfugient chez Dendé, le très-haut, observant le triste spectacle de loin.

Goku reprend quelques forces après son douloureux combat face à Vegeta, et vu la situation on ne peut plus catastrophique, annonce la triste nouvelle à tous : Gohan et Vegeta sont morts, tués lors de l'affrontement avec Majin Boo.

Il ne reste alors qu'une hypothèse envisageable : la fusion! Fusion qui ne peut être efficace et complète qu'entre deux individus de même gabarit et de niveau semblable. Trunks et Goten feront l'affaire.

La journée de sursis parmi les vivants accordée à Goku s'achève à grand pas...La relève devra prendre place par Piccolo, qui peaufinera la fusion des garçons.

Par contre, en bas, le monde vit presque ses derniers instants. Babidi et Majin Boo saccagent à tout-va!

La fin du tome nous permet de savourer la 3ème transformation de Goku qui cherche à intimider Majin Boo.

Comme toujours, on se délecte face au concept de Toriyama, l'étendue de son univers, son aspect humoristique et tragique.

Un Must incontournable!

 

680816-thumb.png

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

akira toriyama,glénat,810,arts martiaux,062017

Coq de Combat

20/07/2017

Our summer holiday (one-shot)

Our summer holiay, Kaori Ozaki, Delcourt, Tonkam,Shônen, enfance, psychologie, tranche de vie Our summer holiay, Kaori Ozaki, Delcourt, Tonkam,Shônen, enfance, psychologie, tranche de vie Scénario : Kaori Ozaki
Dessin : Kaori Ozaki
Éditeur : Delcourt / Tonkam
224
pages
Date de sortie : 07/06/2017
Genre : Shônen, enfance, psychologie, tranche de vie

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Véritable shônen atypique, Our summer holiday traite de manière touchante et sensible le thème de la trahison des parents vis-à-vis de leurs enfants.

Natsuru, 11 ans, est la star de son collège et jeune espoir du football. Il se retrouve mis à l’écart le jour où il refuse les chocolats que lui offre la plus jolie fille de l’école. Seul, il fait la connaissance de Rio, une fille de sa classe qui est rejetée par ses camarades à cause de sa très grande taille. Ils vont petit à petit se rapprocher et Rio va alors lui avouer son lourd secret.

Our summer holiay, Kaori Ozaki, Delcourt, Tonkam,Shônen, enfance, psychologie, tranche de vie



Mon avis

Quand on voit la couverture, on se dit (du moins était-ce mon cas) que cet ouvrage sera plutôt shôjo que shônen (entendez par là pour adolescentEs et non pour adolescenTs), une histoire à l'eau de rose traitant d'un premier amour. Tout y est : les fleurs, le joli kimono, les enfants qui se tiennent la main, ... et pourtant... pourtant !

 

Alors que la trame pourrait laisser penser à cette jolie romance un peu atypique entre la coqueluche de l'école et la fille un peu marginalisée par ses camarades de classe, ... tout bascule quand Natsuru découvre le secret de la grande et mystérieuse Rio.

 

Comment, à onze ans, peut-on tenir un si lourd secret ? Comment notre jeune héros peut-il, maintenant qu'il est dans la confidence, lui aussi se taire ?

Our summer holiay, Kaori Ozaki, Delcourt, Tonkam,Shônen, enfance, psychologie, tranche de vie

Ce one-shot, d'un superbe graphisme comme je les aime – à la fois empli de simplicité et pourtant tellement bien détaillé - fait partie de ces œuvres qui vous font réfléchir au monde dans lequel nous vivons à travers le regard de trois enfants (car je ne vous l'ai pas dit, mais Rio a un petit frère omniprésent dans l'histoire). Pas seulement la vision de notre société sur les gens en marge, mais aussi – et surtout – l'image d'un père absent tant pour Natsuru orphelin de père, que Rio.

 

Deux absences lourdes de sens et pourtant totalement différentes pour chacun des enfants. Alors que Natsuru voit en son coach sportif une image paternelle, Rio se referme sur elle-même et son petit frère. Il suffira d'un changement dans la vie de Natsuru – le changement de coach sportif – pour que ces « enfants perdus » se retrouvent, se découvrent et partagent un été ensemble.

 

J'ai été émue par ce bouquin qui montre l'impuissance de ces enfants face aux coups du sort. La façon dont ils essaient, avec leurs petits moyens et leur pureté tellement fragile, de surmonter les embûches qui semblent s'accumuler. Cette candeur tellement bien dépeinte sur le visage de ce trio, dans la beauté des décors, dans quelques phrases tellement innocentes, ...

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Our summer holiay, Kaori Ozaki, Delcourt, Tonkam,Shônen, enfance, psychologie, tranche de vie

Je peux vous assurer qu'à la fin de cette lecture, j'ai eu envie de secouer le monde en demandant « comment est-ce encore possible ?! » Hélas, les médias ne font qu'en rajouter une couche sur certains parents qui ne méritent pas de l'être... sans jamais répondre à ma question. Alors comment nous, adultes, pourrions nous répondre aux enfants ?

 

ShayHlyn.