29/09/2007

Korrigans,le seigneur du chaos.

Korrigans4_24082007_222029korrigans03_plaLe résumé.
L’heure de l’ultime bataille a sonné !
Les Tuatha de Danann ont décidé de lancer une attaque sur l’île de Dana afin de délivrer les parents de Luaine, au coeur même de la forteresse de Balor. Mais, sur l’île Ténébreuse, Balor a découvert le moyen de briser le sortilège qui l’emprisonne. Il ne lui manque que la puissance des guerriers qui s’apprêtent à le combattre pour détruire ses chaînes.

Mon avis.
Il y aurait moyen de faire une grande dissertation au sujet de ces Korrigans et surtout à propos du dessin de Civiello.  J’en conviens volontiers, ce dessinateur a du talent mais son style est il adapté à la BD ? Là, je suis plus perplexe car parfois j’ai eu du mal à suivre le file de l’histoire .Un coté très brouillon (mais c’est quoi ces taches) avec des couleurs souvent très sombres  peuvent parfois vous amener à faire des extrapolations pour comprendre la scène. En plus, je n’ai pas trop aimé cette juxtaposition du coté très peinture  des décors avec des personnages très « photo » .Et je ne parle pas du coté très figé des protagonistes .Bref les fans du Civiello me pardonneront mais je n’ai pas trop aimé son trait. Coté scénario, après un tome 1 tout simplement indigeste, je me suis surpris à apprécier la suite. C’est de l’héroïc fantasy souvent très théâtral mais efficace avec de beaux moments de bravoure. Il est néanmoins dommage de passer à coté d’un personnage très intéressant comme Medh Maeb en expédiant son rôle en quelques cases.
En tout cas, une BD assez caractéristique et singulière qui ne manquera  pas d’avoir ses adeptes.
surprises.smileysmiley.com.5

Le site de Civiello
ICI.


G_307_1

28/09/2007

Back World, Niveau 1.

BackWorld1_02092007_02571166360Le résumé.
Terry Hackman, champion du piratage informatique est payé par le peu recommandable Bowl pour découvrir les secrets de la conception de jeux vidéo qui font fureur sur le marché.
Amoureux de la séduisante Tina, le hacker est devenu clean, refusant de pénétrer par effraction à l'intérieur des systèmes informatiques. Backworld, le jeu qui bat tous les records auprès des amateurs d'évasions virtuelles, est la cible de Bowl qui demande à Terry d'en tester les secrets.

Mon avis.
Il y a  des dessins que j’apprécie particulièrement et ceux de Lucien Rollin font  partie de ceux là. Un trait personnel et bien caractéristique, réaliste qu’on avait l’habitude de rencontrer dans un contexte plus historique. Ici, il s’attaque à un univers plus contemporain avec toujours autant de réussite. Un sujet d’actualité donc puisqu’on y parle d’informatique, de jeux vidéo et de piratage mais le scénario du très prolifique Corbeyran évite le piège de compliquer inutilement le scénario par des préceptes informatiques barbants. L’histoire est fluide agrémentée de pas mal d’actions  avec un héros un peu looser mais sympa. Mais il y a un hic, le tout fait vachement penser à Matrix (encore !) .Monde virtuel où vous jouez votre vie, des flics virtuels aux allures d’agent Smith, les habits quasi toujours en noirs, les lunettes, un monde réel un peu déglingué et voilà le parallèle est vite fait. Et puis pourquoi se formaliser la dessus, au final je suis content de retrouver l’agent Smith. Le niveau 2 nous apportera peut être aussi un chemin de traverse et donc ne devra plus subir cette comparaison.
Qui lira verra.
surprises.smileysmiley.com.7

Le site de la série
ICI.

Ne ratez pas la  bande annonce qui vaut le coup d'oeil.

G_6450_01

27/09/2007

Sept,sept voleurs.

sept027voleurs_plaLe résumé.
Deux voleurs sans envergure, qui survivent tant bien que mal de leurs larcins, se font abordés par deux nains. Ces derniers souhaitent faire usage de leurs talents dans le cadre d’une mission risquée, mais très lucrative : s’emparer du fabuleux trésor de leur peuple. Pour mener à bien cette expédition, ils ont besoin des deux hommes mais aussi d’un colosse capable de transporter le butin et de deux féroces… orcs ! 

Mon avis.
Héroïc fantasy , quand tu nous tiens. Voilà bien un album qui ressemble à un condensé de ce qui fait le succès de ce genre.
Alors avant de partir pour le casse du siècle, il faut constituer une équipe de sept  (hé, on n’organise pas une quête sans plusieurs archers à son arc). Ensuite une fois le thème imposé de « l’impro  BD » respecté, le voyage avec ces diverses anicroches (oh mince alors) pour aboutir au but, au trésor en combattant un méchant dragon (oh mais quelle surprise !).Eh  pas si vite il reste un combat avec un terrible sorcier (il fallait bien caser Gandalf quelque part). Bon j’ironise mais coté scénario, c’est du classique de chez classique mais il paraitrait que c’était voulu de la part des auteurs. Le bon coté, c’est que c’est bouclé en un tome et que l’histoire est plaisante à lire. Les amateurs du style apprécieront certainement surtout que le dessin et les couleurs sont en osmose avec ce type de récit.
surprises.smileysmiley.com.6

Une interview de Jérôme Lereculey à l'occasion de la sortie de ce tome. ICI.

Planche_bd_8175_sept

26/09/2007

Le chant de stryges,Cellules.

chantdesstryges11chantdesstryges11pLe résumé.
En tentant de récupérer le précieux grimoire de Venoncius dans le laboratoire Synthylab, Nivek pénètre, sans le savoir, à l’intérieur même du Q.G. de Sandor G. Weltman. Pris au piège, il est emprisonné, tabassé, électrocuté… Quelques heures plus tard, il rencontre son tortionnaire vêtu d’une étrange combinaison. Ce dernier lui soumet un impitoyable marché : la vie de Melinda contre celle de Debrah…

Mon avis.
En toute honnêteté, je dois avouer que je suis un peu déçu. Bien que l’album soit très correct, narration impeccable, intrigue savamment élaborée, plusieurs révélations et rebondissements .Mais, le sujet de cet album tourne plutôt autour de Nivek et comme je suis un fan absolu de la charismatique Debrah, je suis frustré. On ne la voit pas beaucoup et quand on la voit, elle est  en très mauvaise posture et même nue, quel outrage pour cette super woman .Et le plus comique, c’est que je regardais qu’un endroit bien particulier de son anatomie, ses…… mains, et oui mais elles sont toujours cachés, Grrrrrr. On devra attendre le tome 12 et la fin du deuxième cycle pour savoir. Ah nos nerfs sont soumis à dures épreuves avec ce thriller fantastique.
Allez Debrah, rumines ta vengeance pour notre plus grand plaisir, que ça fasse mal, très mal.
De toute façon, c’est les auteurs qui décideront de ton destin .Moi entre temps, j’ai su pondre quelques lignes sur une série qui n’est plus à critiquer mais à lire impérativement.
surprises.smileysmiley.com.7

Le site de la série ICI.

chaes11p