31/10/2008

La théorie du grain de sable.Tome2.

dyn008_original_400_575_jpeg_2551150_7646a21d1594f9c8c1f55b74fa2f24cadyn008_original_755_530_jpeg_2551150_185323c84c4636e291670af352ac783bAuteurs : Schuiten et Peeters
Editeur :Casterman
.
Le résumé.
"Brüsel, 21 juillet 784. Constant Abeels répertorie avec patience les pierres qui se matérialisent mystérieusement dans les
différentes pièces de son appartement. Toutes pèsent exactement le même poids : 6793 grammes – un nombre premier... Dans un
immeuble voisin, une mère de famille constate, de la même manière, que du sable s'accumule avec régularité dans son appartement, à la
grande joie de ses enfants, tandis qu'un peu plus loin, le patron et chef cuisinier de la célèbre brasserie Maurice découvre qu'il perd du
poids, sans maigrir pour autant... Et ces étranges phénomènes ne font que s'accentuer à mesure que passent les jours. C'est pour
enquêter sur ces faits insolites qu'une femme arrive spécialement de Pâhry : Mary Von Rathen, celle qu'on a autrefois surnommée
"l'enfant penchée".
Mon avis.
Voilà bien un exercice difficile, décortiquer un album des cites obscures. Car, avec les BD de Schuiten et Peeters , on touche un niveau supérieur, on appréhende l’art avec un grand A. Votre ressenti face à cette « théorie »  ne pourra qu’être personnel comme devant tout art. Pour ma part, j’y ai vu sous ce halo de l’étrangeté des événements, une invitation à la philosophie, à accepter nos antagonismes, à voir plus loin que notre quotidien, à humaniste.
Tout ça est bien sûr caché derrière la symbolique de l’histoire comme un message subliminal .Vous trouverez certainement  d’autres interprétations à faire tellement cette BD est une invitation à la réflexion. Mais c’est surtout un bon moment d’évasion dans ce monde si particulier où l’étrangeté est la normale. J’ai un peu regretté le rôle un peu fade de Mary, j’aurais aimé un peu plus de niaque de sa part, elle est un peu comme le lecteur, elle suit les déséquilibres, enfin pour Mary la penchée, c’est une évidence.
Au final, un grain de sable qui grippe nos consciences, et c’est tant mieux.
surprises.smileysmiley.com.8


On en parle sur le forum ICI.

29/10/2008

XIII mystery – La Mangouste

xiiimystery01_78525xiiimystery01p_78525Dessin :Ralph Meyer – Scénario : Xavier Dorison

Résumé : Cet album raconte l’enfance et le cheminement de La Mangouste, l’ennemi numéro un de XIII. Son histoire débute au lendemain de la dernière guerre mondiale dans le secteur russe de Berlin…

Mon avis :  Je rassure de suite tous les fans de la série et les autres…Oui , c’est un bon album de bande dessinée bien balancé surtout au niveau du scénario, ce qui rend l’opus crédible. Le dessin de Ralph Meyer est égal à lui-même, mais bien différent dans le cadre de la série XIII et de la patte inégalée de William Vance. Nul n’est parfait mais on s’y fait très vite. Pour ceux qui restent sceptiques devant la démarche commerciale, je leur dirais que j’ai passé un bon moment de lecture et que cet épisode ne dépareille pas du tout par rapport à certains autres albums de la série. C’est vrai que cet album n’est pas du tout indispensable dans la compréhension de la série mais il donne un autre éclairage sur un acteur essentiel de l’histoire. La Mangouste y acquiert peut –être une image plus humaine, un début de réponse à l’existence d’une personnalité très noire…Mais quoiqu’il en soit, quelque soit l’histoire racontée par le scénariste, La Mangouste reste une franche crapule…

Score : 7,5/10.

Capitol.

xiiimystery

Les schtroumpfeurs de flûte

SchtroumpfsLeshs-c_78618AlbschtroumpfsLes1hs_05102008_111818Peyo créations
Scénario : Luc Parthoens et Thierry Culliford-Dessin : Jeroen De Coninck.


Résumé : Le sorcier Aldéric fait appel au Grand Schtroumpf et lui demande de lui schtroumpfer une flûte enchantée pour guérir un de ses patients atteint de « langueur monotone »…Le Grand Schtroumpfs fait fabriquer la flûte et s’en va aider son amis…

Mon avis : A l’ occasion des 50 ans d’existence des Schtroumpfs, le studio Peyo, repris de main de maître par les enfants et les collaborateurs de Peyo, sort cet album « hors série » à tirage limité de 50.000 exemplaires. Un tirage qui réjouirait beaucoup de collègues, mais bon, on ne prête qu’aux riches…Cette histoire est en réalité l’épisode qui précède le livre de Johan et Pirlouit intitulé « la flûte à six schtroumpfs ».Classique parmi les classiques. Elle raconte les prémisses de cette délicieuse histoire qui ressort d’ailleurs pour l’occasion en librairie. Le dessin est parfait, l’élève égale le Maître, il n’y a strictement rien à redire. En ce qui concerne le scénario, celui-ci est également à la hauteur et perpétue le savoir faire de Peyo qui était un grand raconteur. La mondialisation des schtroumpfs avaient détourné Peyo quelque peu de son métier premier, dépassé par le succès de ses créations .La production des bandes dessinées en avait un peu pâti. Sous l’impulsion de son fils et depuis de nombreuses années déjà, on a vu une nouvelle vigueur et un renouvellement dans les scénarios qui font chaud au cœur. Pour les petits ou pour les grands, le plaisir de la lecture reste le même. Un excellent livre, bien torché, sans prétention…Que du bonheur. ! En résumé, un héritage en de bonnes mains et très bien géré…
Ma cote : 8/10

Capitol.

28/10/2008

Empire USA, Tome 1.

EmpireUsa1_02102008_21472620080728150239_t1Auteurs :Griffo et Desberg.
Editeur : Dargaud.

Le résumé.
La secte terroriste des Hashashins s'apprête à lancer une attaque chimique sur le sol américain, et un cycle infernal qui entraînerait l'annulation des élections présidentielles, des révisions de la constitution et la restriction des libertés. Un seul homme serait capable de déjouer cet attentat et d'enrayer ses horribles conséquences : Jared Gail. Mais Jared Gail tient un pistolet braqué sur sa tempe, prêt à mettre fin à ses jours !  

Mon avis.
Empire USA  nous est arrivé avec une grosse campagne de promotion .Il faut dire que le challenge est attrayant, 6 albums en 4 mois seulement, c’est quasi un record. Mais voilà, quand on fait sonner trop de trompettes, moi je deviens méfiant  et j’ai attendu que l’on me passe les 2 premiers tomes pour me faire un avis. Le début est intéressant, la vision future de USA est  à découvrir, la jeunesse du personnage principale est  agréable et puis…..bardaf…j’ai complètement décroché .Déjà l’autre qui parle comme Yoda m’a spécialement énervé mais c’est qu’un détail, les dialogues m’ont carrément endormi. Et plus, le scénariste à l’art de passer du coq à l’âne en 2 cases. Je reconnais que c’est le genre d’histoire que j’apprécie guère, Largo Winch et IR$ sont loin d’être des référence pour moi. Bref, je n’ai vraiment pas le courage de lire le tome 2. La BD, j’aime quand elle me permet de m’évader, là, elle me scotche au présent  et ça m’ennuie. J’ai au moins aimé le dessin de Griffo malgré que je l’apprécie plus dans un contexte non contemporain.
Une BD qui ne case par la baraque d’Obama.
surprises.smileysmiley.com.4

AlbempireUsa1_02102008_214726