30/06/2009

Black Crow, La colline de sang T1.

87204_c87204_plaAuteur: Jean-Yves Delitte qui dessine plus vite que son encre.

Editeur:Glénat.

La transat.
Nouvelle Ecosse, décembre 1775. En pleine guerre d’indépendance américaine, un homme se glisse habilement entre les lignes anglaises. Son nom : Black Crow, sa mission : rendre compte des résultats d’une mission de piraterie opérée contre les troupes insurgées d’un certain Georges Washington… Sauf que Black Crow est également venu se venger, car son commanditaire n’a pas exactement respecté tous les termes de leur étrange contrat. Un accroc que Black Crow va lui faire payer au prix fort...

Ma barre à tribord.
C’est toujours un plaisir d’embarquer sur un trois-mâts en quête d’aventures maritimes. Le parfum du voyage est d’autant plus enivrant que le dessin de l’amiral Delitte est élégant à souhait agrémenté  d’un découpage très moderne. On y trouve une action omniprésente orchestrée par le Black Crow dont le caractère est fait en acier trempé. En plus, le contexte historique, la révolution américaine, est intéressant à suivre.
Je me permettrais néanmoins l’outrecuidance de trouver cette histoire trop courte. J’aurais aimé plus de développement ou une suite car le personnage du Black Crow aurait certainement encore beaucoup de choses à nous raconter. C’est que je deviens gourmand surtout quand on me laisse un peu sur ma faim avec le mot fin.
Euh….STOP REWIND PLAY ……je viens d’apprendre en lisant cette interview qu’il y aura au moins 3 albums pour cette série donc oubliez ce que j’ai dit sur mon estomac.
Appareillez plutôt vers la « gloire ».
surprises.smileysmiley.com.8

On en parle sur le forum.

Delitte JY

29/06/2009

HOLMES – livre II : Les liens du sang

holmes02holmes02p_Dessin : Cecil - Scénario : Brunschwig
Editions Futuropolis

Résumé (de l’éditeur) : 4 mai 1891, Sherlock Holmes disparaît en Suisse aux Chutes de Reichenbach, entraînant avec lui dans la mort son plus grand ennemi, le professeur Moriarty. Quelques jours plus tard, l’appartement du détective au 221 b Baker Street est mis à sac par des hommes de main envoyés par Mycroft Holmes, le propre frère de Sherlock. Mycroft tente ainsi de détruire toutes les preuves de la folie de son frère, qu’il accuse de s’être abandonné à la cocaïne. Pour lui, la mort de Holmes est le suicide déguisé d’un homme qui ne pouvait se résoudre à voir son cerveau détruit par la drogue. Malgré les preuves apportées par Mycroft Holmes, le docteur Watson se refuse à croire cette version des faits. Il se lance à travers toute l’Europe dans une incroyable enquête qui va tout lui révéler de l’histoire de Sherlock Holmes et de sa famille. Chez les parents d’Holmes, le mystère s’épaissit. Watson fait de bien mystérieuses découvertes en fouillant dans la chambre d’enfance de son ami. Quelle influence a bien pu avoir Mycroft Holmes sur son frère Sherlock ? Comment interpréter les propos de Mycroft qui affirme que l’ennemi mortel d’Holmes, le professeur Moriarty, n’a jamais existé ?
Mon avis :
Tout le monde connaît Sherlock Holmes et son fidèle ami le Docteur Watson. Holmes vient de décéder…Le docteur Watson essaye de comprendre l’origine et les circonstances de sa mort. Il mène l’enquête. Brunschwig a donc développé un scénario à la marche de ce qu’a écrit Sir Conan Doyle, qui n’a jamais été raconté nulle part  ailleurs. Cela nous donne une enquête de la meilleure veine dans l’Angleterre victorienne de la fin du 19e siècle. Le dessin est du style réaliste et en bichromie. La plupart du temps en noir et blanc, parfois en noir et sépia (pour le flashback). Ici et là aussi à dose homéopathique, un peu de couleur. En final, une enquête bien structurée, bien servie par un tandem à la hauteur du défi. Encore une fois, commencez la lecture par le tome 1. Vous ne regretterez pas d’avoir suivi cette enquête sur les pas du Docteur Watson .A la fin du deuxième tome, l’histoire de Holmes est loin d’avoir dévoilé tous ses secrets…Une BD qui a assurément de la classe et à lire d’urgence…
surprises.smileysmiley.com.8

Capitol.

holmes02v_79872

28/06/2009

Gabrielle B, Naufrages T3.

GabrielleB.3_22102008_213432gabrielleb3_plaAuteurs :Robet ²
Editeur :Emmanuel Proust.

Naufrages²
Juin 1805. Gabrielle B., espionne de l'Empereur, évadée des geôles anglaises erre dans la lande brumeuse et traîtresse du Devon. Recherchée par l'armée britannique, devenue l'ennemi public numéro un, elle trouve refuge chez un voleur de poneys, qui la mène tout droit dans l'antre d'une bande de naufrageurs. Leur chef est français... Se pourrait-il qu’il soit Lagny, l’ennemi juré de Gabrielle ?
Naufrages ³
Je suis assez surpris de voir  de bons avis sur le net pour cet album .Vous l’aurez compris, je vais encore jouer au vilain mouton noir car pour moi cette BD a encore de nombreux progrès à faire. Tout d’abords, l’interaction entre le texte et le dessin n’a été qu’étonnement tout au long de cet opus. Où je m’attends à voir dessiner la surprise, je n’y ai vu que de l’amorphe. En parlant d’expressivité, les personnages tirent la gueule en permanence.  Parfois, c’est le texte qui est complètement à la masse comme par exemple à la page 19 : suite à une bagarre qui est subitement devenue générale ?????? , Christopher reçoit un violent coup de poing et la seule chose qu’on arrive à faire dire à Gabrielle, c’est  « Bon sang réveille –toi ! ».Et c’est ainsi tout le long de l’album. J’en rajoute encore une couche avec les transitions aussi abruptes que les falaises de Douvre  pour donner au final un album guère passionnant et très confus. Allez, deux  points positifs: les pochettes et de voir le mot fin à la dernière page.
C’était Samba Vitriol à la fiole.

surprises.smileysmiley.com.3

 

GabrielleB.3_

27/06/2009

Le dessin SUMOUPS de la semaine

Retrouvez chaque samedi

le dessin SUMOUPS de la semaine

011

Fruit des efforts conjugués d'un dessinateur passionné et d'un traducteur,

il s'exprime actuellement sur le site www.sumoups.be

Écrit par Samba dans Sumoups | Commentaires (2) |  Facebook | |