30/04/2011

Le SUMOUPS du samedi

Infos et galerie dessins sur le site SUMOUPS.be:  http://www.sumoups.be/

sumoups, bd

Écrit par DePa dans Sumoups | Commentaires (0) |  Facebook | |

29/04/2011

LES SCHTROUMPFS - Tome 29: les schtroumpfs et l'arbre d'or.

Couv_125174.jpgPlancheA_125174.jpgDessin : Pascal Garray - Scénario : alain Jost et Thierry Culliford

Création de Peyo

Editions Le Lombard

Sortie le 08/04/2011

Prix conseillé : 10,45 € 

Genre : Humour

 

Résumé (de l’éditeur: Une nouvelle année démarre chez les Schtroumpfs Capitol, Les Schtroumpfs, Pascal Garray, Alain Jost, Thierry Culliford, Peyo, Le Lombard, L'arbre d'or, Humourautour de la traditionnelle fête de l'Arbre d'Or. Mais, la foudre vient réduire le précieux totem en cendres et, à en croire le Schtroumpf Peureux, ce mauvais présage annonce une année de malheur ! La superstition s'empare bien vite du village et chacun y va de son gri-gri, du rituel ancestral et autres prédictions astrales. Le Grand Schtroumpf va devoir trouver un moyen d'inverser la tendance...  Décidément, les lutins de Peyo sont schtroumpfement humains, lorsqu'ils s'y mettent !

 

Capitol, Les Schtroumpfs, Pascal Garray, Alain Jost, Thierry Culliford, Peyo, Le Lombard, L'arbre d'or, HumourMon avis : « Voilà encore Capitol qui vient nous parler des Schtroumpfs ! Et en plus il trouve cela bien ! Vraiment ringard le gars !... ». Eh bien non, les Schtroumpfs ne sont pas ringards et ils se portent même très bien !... Cela devient une bonne habitude. Les livres sortent à bonne cadence et c’est chaque fois une réussite. C’est toujours un plaisir de découvrir le nouvel album du studio Peyo. Deux niveaux de lecture : d’abord celui qui ravira les enfants et ensuite le second, un peu plus adulte, avec une morale. Rien à redire sur la technique du dessin. C’est du Peyo. Pour le scénario, le tandem Thierry Culliford et Alain Jost ont pris le thème des croyances, des superstitions et de tout ce qui tourne autour. La perte de leur arbre « porte-bonheur », foudroyé par un orage, va déclencher une hystérie que le grand Schtroumpf va avoir grand mal à contrer. Mais heureusement, la sagesse va finir par l’emporter. Encore une fois, il s’agit d’une analyse très fine de notre société et de certains de ses travers. C’est très drôle et un excellent moment de détente qui sera apprécié par les petits et les grands.

 

7,5/10

 

Capitol.

Capitol, Les Schtroumpfs, Pascal Garray, Alain Jost, Thierry Culliford, Peyo, Le Lombard, L'arbre d'or, Humour

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Capitol, Les Schtroumpfs, Pascal Garray, Alain Jost, Thierry Culliford, Peyo, Le Lombard, L'arbre d'or, Humour

28/04/2011

La cité de l'arche T2:Ville tombe.

Cité de l'Arche (La)2.jpgCité de l'Arche (La)21.jpgAuteur : Boiscommun.
Editeur : Drugstore.
Sortie :04/2011
La rumeur

Jour après jour, la légende s'amplifie et la tension monte au sein de la Ville Lumière.
Anathaël se retrouve emporté, malgré lui, par cette vague contestataire et pénètre les profondeurs de la Ville Tombe, cité refuge des infidèles. Il y fera une rencontre qu'il n'espérait plus.
Orée alimente toujours ses fantasmes les plus fous, et cette obsession l'empêche de progresser dans l'apprentissage des techniques d'hyperception. Elle compromet également le rôle auquel son tuteur le destine.
Le Grand Présideur, dans l'ombre, s'amuse du destin de chacun et continue d'organiser les événements dans un but que lui seul semble connaître.
En surface, les groupes armés des insurgés s'engagent sur la voie de la rébellion. La colère gronde

5-4-3-2-1…
Je ne sais pas vous, mais j’ai  retrouvé dans  cette cité de l’arche une certaine « Loisel Touch » dans les attitudes des personnages.  Fatalement avec ce rapprochement un peu osé ( ?), les protagonistes deviennent vite très attachants et on se plait à suivre leurs aventures... Attention dans 5 fractions de temps, cette chronique sera désactivée…. On commence avec ce tome 2 (4 de prévus au total) à bien les connaitre et l’échiquier des forces en présence est maintenant bien maitrisé….4 fractions de temps ….La lecture est agréable et comme l’action est bien présente dans cet album, on ne s’ennuie nullement …..3 fractions de temps…..L’ambiance est également au rendez vous. L’univers post apocalyptique est bien vivant avec ses murs qui suintent, ses habits miteux,  ses looks improbables et aussi avec ses rampants….2  fractions de temps….une bonne colorisation pour parfaire le tout et on obtient une très honnête BD …1 fraction de temps…. vite vite avant la fermeture….rapide aussi comme votre lecture, c’est en effet assez vite lu ….zéro, fermeture, vous pouvez retourner à un site moins subversif.
7-17b0.gif




On en parle sur le forum.

Cité de l'Arche (La)2v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

27/04/2011

Scarface

scarface.jpgscarface1.jpgAuteurs : De Metter et Trail.
Editeur : Casterman (Rivages noir).
Sortie : 04/2011

Le balafré.
Dans les rues de Chicago au début du XXe siècle, sous le regard inquiet de son frère ainé Ben, un policier, le jeune Tony Guarino montre d’évidentes dispositions pour les activités délictueuses. Vite nommé second d’un caïd local, puis revenu balafré de la Première Guerre mondiale en Europe, il va connaître une ascension fulgurante au sein de la pègre, avant d’en devenir le big boss. Façonnée par la violence, sa vie s’achèvera de la  même manière, dans un face à face tragique avec son propre frère. Inspirée en partie par le personnage d’Al Capone, plusieurs fois transposée au cinéma, voici l’histoire de l’une des plus célèbres figures du polar, revisitée avec maîtrise et talent par Christian De Metter, à partir du roman-culte d’Armitage Trail.


L’ascension.
Je ne vais pas faire une longue chronique car quand c’est bon, c’est bon. Une fois que j’avais mis le nez dans cette adaptation du roman de Trail, plus moyen d’en sortir avant la fin. L’épilogue m’a  même déçu tellement j’aurais aimé que ça continue .Bref, De Metter confirme l’excellent Shutter Island avec ce Scarface .Un album certes un peu moins oppressant et crépusculaire mais tout aussi bien construit et percutant. Le dessin  de De Metter  est maintenant connu et vous ne serez pas surpris par son ambiance assez unique: une sorte de mixte de crayonné/peinture avec des couleurs plutôt délavées. Pour conclure, une BD que les amateurs de polar à la sauce mafia se feront une joie de lire  et de relire.
8-17b1.gif




On en parle sur le forum.

scarface1e.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.