15/07/2012

OH GIOVANNA!: Tome 3:Giovanna! Ah!

Couv_161899.jpg1207081754370001.JPGDessin : Casotto Giovanna

Editions Dynamite

Collection Canicule

Sortie : 01/04/2012

64 pages

Prix conseillé : 15,90 €

ISBN : 9782915101720

Erotique, Adulte

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Les nouvelles aventures de la fabuleuse dessinatrice Giovanna Casotto, qui se met en scène sans aucune pudeur. Régalez-vous !

1207081758060001.JPG

Mon avis : Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un album réservé aux plus de 18 ans, à ne pas mettre dans toutes les mains. C’est un genre de bandes dessinées bien spécifique mais qui a aussi une place dans le flux des nombreuses sorties de BDs. De nombreuses librairies ont un étal qui en propose.

Il s’agit du troisième album paru  chez Dynamite dans la collection « Canicule » (tout un programme !) de la dessinatrice érotique italienne Giovanna Casotto. C’est un véritable phénomène et réellement une vedette confirmée en Italie. Elle est non seulement dessinatrice mais aussi illustratrice et photographe. Elle se démarque du reste du marché de la BD érotique car il s’agit d’abord d’une femme (c’est rare dans le genre) et qu’elle assume son statut et son œuvre. Elle n’hésite pas à se mettre elle-même en scène dans ses bandes dessinées très osées. Elle est son propre modèle, c’est un auto-portrait. Elle est ainsi l’actrice principale de toutes ses histoires coquines. Pour s’aider dans son travail, elle se prend en photo et prend en photo ses copines et basta !

1207081759470001.JPG

Le résultat ? Un dessin de très grande qualité et un paquet de fantasmes délirants de l’auteure mis en vitrine sans pudeur mais avec naturel, en dehors des clichés habituels. C’est érotique mais aussi pornographique.

Concernant le scénario, il s’agit de 6 petites histoires qui n’ont aucun lien entre elles, si ce n’est de changer à chaque fois de décor et de pitch. La couverture de l’album ne renseigne pas le nom du ou des scénaristes. La star, c’est Giovanna Casotto et son dessin. Le scénario est plus accessoire, mais pas innocent. Chaque chapitre est crédité du nom d’un scénariste mais on peut franchement se poser la question si ce ne sont pas des pseudonymes derrière lesquels se cache la dessinatrice. Car la caractéristique de ces petites histoires, c’est que la femme prend les choses en main (c’est le cas de le dire), décide, mène sa vie. L’homme n’est qu’un objet, une potiche qui est à disposition de la demoiselle. Les rôles sont inversés. Cela change un peu des scénarios convenus et formatés du genre.

Bien évidemment, on n’atteint pas les sommets au niveau du scénario mais le produit ne manque pas de spécificités scénaristiques et de qualités au niveau graphique. Les amateurs du genre ne se feront pas prier. C’est le nouveau « girl power » !

  

Graphisme :   9/10

Scénario :     7/10

Moyenne :     8/10

 

Capitol.

1207081804220001.JPG

Commentaires

Au moins Capitol fait monter la température sur le blog ( quel temps de merde pour le moment). Un peu moins enthousiasme sur le dessin, ça me parait très "roman photo" comme trait .Une photo en vraie de Giovanna.
http://www.djibnet.com/photo/giovanna+casotto/giovanna-casotto-2259034387.html

Écrit par : samba | 15/07/2012

Répondre à ce commentaire

Giovanna est extraordinaire : elle va droit au but et se fiche de l'esthétisme creux qui encombre trop souvent la BD actuelle...
j'adore !!!

Écrit par : andré semal | 15/07/2012

Répondre à ce commentaire

André, peux tu nous donner un ou deux exemples de "l'esthétisme creux" dans la BD actuelle?

Écrit par : samba | 15/07/2012

bonjour, l'esthétisme creux, pour moi, c'est un beau dessin "qui ne sert qu'à décorer" mais, vous savez, mon avis est celui d'un vieux dinosaure qui en est resté aux "classiques" des années 50. C'est vous dire ! Pour moi, Fred Funcken et Michel Tacq, par exemple dessinaient sans esthétisme creux. Je ne me permettrais jamais de citer un auteur actuel que je n'aime pas. Qui suis-je ?
Et qui est-ce que mon avis pourrait intéresser ? Le choc des générations (c'est de cela qu'il s'agit, au fond, et mon expression "esthétisme creux" n'était peut-être pas très heureuse...) est encore plus creux que l'esthétisme dont je parlais...
j'espère avoir répondu à la question ????
André

Écrit par : andré semal | 15/07/2012

Répondre à ce commentaire

Salut André,
Vu mon âge, je pourrais aussi me considérer comme un vieux dinosaure (pléonasme ^^), pourtant je suis un inconditionnel de la BD actuelle car elle a les moyens visuels d'être très réaliste, contrairement aux années 50 (nostalgiques, certes) où les couleurs étaient toutes "pourrites" ! ^^

Mais comme au cinéma, le scénario est primordial et je suis bien d'accord pour reconnaitre qu'il y a beaucoup trop de "beaux dessins bien mis en couleur" au service de scénarios trop souvent indigents, voire consternants !

Heureusement, nous avons quand même beaucoup (trop ?) de choix pour y trouver notre compte et de bien belles histoires ! ^^
@+

Écrit par : Dgege | 15/07/2012

Répondre à ce commentaire

Sans moi, pas le genre de bd que j'affectionne

Écrit par : Revedefer | 15/07/2012

Répondre à ce commentaire

Ben c'est comme les films de cul ... on regarde un peu les images ... mais ça ne va pas plus loin car on sait que le scénario sera nul et juste un prétexte à montrer des scènes de ... ! ^^

Écrit par : Dgege | 15/07/2012

Je ne vous cache pas que j'ai du chercher pour trouver quelque chose de montrable et d'assez suggestif, sans être scabreux...;-)
En parlant de la température de Samba, on verra le résultat sur les fréquentations du blog...Ceci étant dit, je suis pour la diversité...que ce soit le Jo Bar team,le dernier Schuiten, les blondes ou Casotto...

Écrit par : Capitol | 15/07/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire