16/07/2012

HOLMES - livre III: L'ombre du doute.

Couv_166433.jpgPlancheA_166433.jpg1207141342540001.JPGDessin : Cecil 

Scénario : Luc Brunschwig

Editions Futuropolis

Sortie : 21/06/2012

64 pages

Prix conseillé : 13,50 €

ISBN : 9782754802475

Polar

 

 

Résumé (de l’éditeur) : 4 mai 1891, Sherlock Holmes disparaît en Suisse aux Chutes de Reichenbach, entraînant avec lui dans la mort son plus grand ennemi, le professeur Moriarty. Pour Mycroft, son frère, la mort de Holmes est le suicide déguisé d’un homme qui ne pouvait se résoudre à voir son cerveau détruit par la drogue. Malgré les preuves apportées, le docteur Watson se refuse à croire cette version des faits. Il se lance à travers toute l’Europe dans une incroyable enquête qui va tout lui révéler de l’histoire de Sherlock Holmes et de sa famille. Alors que Watson se rend à Pau, où la famille Holmes possède une maison, pour tenter de rencontrer des gens qui ont bien connu Sherlock quand il était jeune, Wiggins part à la rencontre d'un médecin dont le passé est lié au père de Holmes. Il se retrouve alors au coeur d'une manifestation qui va dégénérer en émeute et qui a pour cible… le docteur qu'il recherche …

 

 

1207141344040001.JPG

 

Mon avis : Evénement chez Futuropolis ! Après 4 années d’attente insoutenable, le tome 3 de Holmes vient de sortir de presse et quel album ! 4 ans de doutes, de recherches, des repentirs selon les termes des auteurs. Ce qui frappe l’amateur de bande dessinée que je suis, c’est l’extraordinaire discipline, minutie dans le travail des auteurs. C’est une ode à l’excellence tant au niveau graphique que du scénario. C’est aussi le triomphe du masochisme et de l’esthétisme mis au niveau de la BD. A un tel point que je me demande si c’est franchement rentable de passer autant de temps sur un album…Mais Futuropolis, un éditeur atypique et à la ligne éditoriale innovante, a voulu mettre en avant ce fantastique travail en y ajoutant un magnifique cahier graphique de 16 pages époustouflantes où chacun peut mesurer la somme du travail accompli. Ce cahier graphique accompagne la première édition. Ne traînez donc pas pour acheter votre album, c’est un « plus » indéniable pour comprendre la démarche artistique des auteurs.

1207141344340001.JPG

Le dessin de Cecil est somptueux. La qualité photographique, uniquement en noir et blanc, avec des noirs, des blancs et toute la gamme des gris. La technique du dessin de Cecil est décrite par le détail dans ce fameux cahier graphique. La période envisagée par le récit est bien rendue et a dû demander un paquet de documentations d’époque. Les personnages sont bien plantés. Le lecteur est vite plongé dans le récit comme s’il était dans la vraie vie. Rien à redire, bravo l’artiste…

En ce qui concerne le scénario, Luc Brunschwig nous plonge dans la vie romancée et fantasmée de ce cher Sherlock Holmes. Sa vie « connue », décrite par son géniteur littéraire, est faite de lumière. Notre scénariste lui trouve des parts d’ombre mais aussi une certaine humanité. Il en profite pour nous décrire la vie des gens simples mais aussi la vie des bas-fonds de Londres pendant la révolution industrielle. En plus de l’enquête de Watson et du côté polar de l’ouvrage, Luc Brunschwig réussit à nous passionner pour la vie cachée de Holmes, qui n’est pas qu’un long fleuve tranquille, loin des premières analyses. On est encore très loin du dénouement, mais ce n’est que du bonheur cette série.

1207141354030001.JPG

En conclusion, c’est un tome passionnant. Je suis vraiment conquis par cette série depuis le début et mon intérêt est loin de s’affaiblir. C’est du tout bon ! J’émets juste un vœu : ne pas attendre encore 4 ans pour lire la suite de l’histoire concoctée par nos deux compères. J’espère que cette période d’attente, de mise en friche, aura été mise à profit pour tracer un chemin bien moins long et plus direct à travers la forêt vierge de l’imaginaire de ces deux auteurs. « Le » coup de cœur de ce mois de juin 2012 !

   

Graphisme :   9/10

Scénario :     9/10

Moyenne :     9/10

 

Capitol.

1207141354460001.JPG

1207141342260001.JPG

Écrit par capitolbelgium dans Du haut du CAPITOL. | Commentaires (4) | Tags : capitol, holmes, cecil, brunschwig, futuropolis, 910, polar, 062012 |  Facebook | |

Commentaires

je n'ai pu q' admirer le dessin de cécil pour le moment mais c'est déjà fabuleux à voir .Et pour le scénario, c'est Luc Brunschwig aux commandes donc ça ne peut qu'être bon.On pourrait croire que je fais du favoritisme mais Brunschwig rime quasi toujours avec qualité.

Écrit par : samba | 16/07/2012

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que Brunschwig et qualité sont des pléonasmes ^^
Bravo Capitol pour ta chronique ... j'avais lu le T1 il y a bien longtemps. Il va falloir que je me rattrape en relisant ces 3 tomes à l'occasion.
Ça me donne encore plus envie d'aller à Pau le 8 septembre pour rencontrer les auteurs et peut-être LL ^^
D'ailleurs, est-ce un hasard ... aujourd'hui et demain Wiggins (Bradley) sera à Pau ! ^^

Écrit par : Dgege | 16/07/2012

Répondre à ce commentaire

Pas lu cette série mais vu la chronqiue du Sieur Capitol, j emets cette série dans mes priorités d'achats futurs :-)))) C'est Mme RDF qui va encoe me maudire de venir flaner sur le blog ;-)))))

PS : Capitol, tu ne pourrais pas lire et chronqiuer un ou deux nanars, histoire que mon portefeuille aille mieux ;-))))

Écrit par : Revedefer | 16/07/2012

Répondre à ce commentaire

Quand je chronique des nanars et que je ne suis pas trop tendre avec eux, je m'attire les foudres des fans clubs des auteurs ;-)

Écrit par : capitol | 16/07/2012

Écrire un commentaire