30/09/2012

HIGHLANDS - Tome 1/2: Le portrait d'Amélia.

capitol,highlands,aymond,dargaud,8.510,histoire,aventures,ecosse,082012capitol,highlands,aymond,dargaud,8.510,histoire,aventures,ecosse,082012Dessin et scénario: Philippe Aymond

Editions Dargaud

48 pages

Sortie le : 24/08/2012

Prix : 13,99 €

ISBN : 9782205068450

Histoire, aventure, Ecosse

 

Le résumé de l’histoire (de éditeur) : 1743. Après 15 années passées en Italie, le peintre Joseph Callander retrouve son Ecosse natale avec un seul désir : vivre de son art, sans se mêler des rivalités politiques qui divisent le pays. Il va pourtant devoir troquer sa palette et son pinceau contre un bouclier et une épée à cause d’un tableau : le portrait d’Amélia…

 

capitol,highlands,aymond,dargaud,8.510,histoire,aventures,ecosse,082012

 

Mon avis : Une sortie a de suite attiré mon attention chez mon libraire. Il s’agit de « Highlands », une mini série en deux tomes, qui se déroule en Ecosse, un pays qui m’a toujours passionné et où je me suis déjà rendu à quelques reprises. De plus, la couverture est affublée d’un sticker rond noir : « Par le dessinateur de Lady S. ». Philippe Aymond, fort productif actuellement, a décidé de s’investir dans un projet plus personnel. J’ai feuilleté l’album et le dessin m’a de suite décidé de l’acheter.

 

capitol,highlands,aymond,dargaud,8.510,histoire,aventures,ecosse,082012

 

Je ne vous cache pas que cet album a été lu en priorité car il avait piqué au vif mon intérêt déjà bien présent pour les terres d’Ecosse. Des paysages diversifiés à vous couper le souffle, des châteaux en pagaille, des lochs à perte de vue, et surtout une histoire mouvementée marquée du sceau des traditions et des clans. J’ai retrouvé tout cela dans l’album. De plus, l’auteur s’intéresse à une période trouble et cruciale où l’Ecosse se retrouve entre l’indépendance d’une nation ou la soumission à l’Angleterre.

 

capitol,highlands,aymond,dargaud,8.510,histoire,aventures,ecosse,082012

 

Au niveau du scénario, tous les ingrédients sont là pour en faire une grande série. Le personnage principal est un artiste portraitiste de talent. Il sait en plus manier l’épée et ne manque pas de charme auprès de la gente féminine. Mais il a aussi ses failles et ne s’est pas fait que des amis. Il va être la victime d’une machination, d’une vengeance où se mêle en plus un côté très politique, due à la situation compliquée et instable de la société écossaise de l’époque. Je pense sur ce coup-là que Jean Van Hamme aurait pu difficilement faire mieux et que Philippe Aymond peut maintenant voler de ses propres ailes et assumer la totalité du projet, y compris le scénario. Il faut bien dire qu’avec Lady S., il est allé à bonne école !

 

capitol,highlands,aymond,dargaud,8.510,histoire,aventures,ecosse,082012

 

Au niveau du dessin, j’en ai déjà touché un mot, il est excellent. Les personnages sont très bien maîtrisés. Les décors et les costumes sont très bien rendus. A noter également, une colorisation à la hauteur du défi mais il n’y a aucune référence dans l’album à ce sujet.

 

capitol,highlands,aymond,dargaud,8.510,histoire,aventures,ecosse,082012

 

Vous l’aurez directement compris, j’ai apprécié la lecture de cet album. C’est pour moi un ouvrage d’une très grande qualité et qui pourrait évoluer bien plus loin que deux tomes. L’histoire de l’Ecosse regorge de faits d’armes et de situations typiques largement exploitables dans une fiction inspirée de la réalité historique. Excellent!

                      

Dessin :            8,5/10

Scénario :        8,5/10

Moyenne :        8,5/10

 

Capitol.

 

capitol,highlands,aymond,dargaud,8.510,histoire,aventures,ecosse,082012

 

29/09/2012

Le tueur aux mangas ½ tome

Tueur-aux-mangas.jpgTueur-aux-mangas---P22.jpgAuteurs : Yann et Lamquet.
Editeur : Casterman
 Sortie : 09/2012

Bruxelles.
La jeune Zoé fait une découverte macabre : un tronc humain sur lequel on a gravé quelques mots de japonais… Elle prend le cadavre en photo sur son téléphone mobile, mais, contre toute attente, ne s’adresse pas à la police : quel meilleur sujet d’enquête que ce vrai meurtre pour le Bruxelles Detective Ritual, le club de détectives amateurs qu’elle a créé avec une bande de copains ?
Très vite, les lycéens identifient une première piste : le texte japonais trouvé sur le corps peut se traduire par « Je suis Kroko ». Exactement la phrase-culte que prononce de façon récurrente le « méchant » de Lethal Pencil, très célèbre manga dont l’héroïne est elle-même… une dessinatrice de mangas.
Pendant ce temps, la police enquête elle aussi, avec le concours d’une « profileuse » bientôt persuadée d’avoir affaire à un serial killer…

Tueur-aux-mangas---P1.jpg


Mélange des genres.
Tueur-aux-mangas---P36.jpgL’intrigue se base sur un fait divers réel datant de 2007 s’étant  déroulé  à Bruxelles et qui  avait des liens avec le célèbre manga « death note » (heureusement une affaire résolue par les «  experts bruxellois »). Je ne sais pas si c’était le but  de Yann mais on sent vite une envie des auteurs de toucher un public jeune. Il y a déjà le sujet « les mangas », ensuite, on retrouve une bande de détectives en herbe qui ambitionne de résoudre ce crime. Ils ne doutent de rien  ceux là, ça doit être les mêmes qu’on retrouve vautrés dans un canapé dans Secret story à mon avis ! Vous retrouverez donc un langage très actuel. «V’loi sa caus jeun quoi !». L’air de rien, cet album est aussi une belle satyre sur notre société moderne. A force d’être connecté au virtuel, on arrive à le confondre avec le réel. Bref, malgré un sujet plutôt morbide, on s’amuse bien dans ce tueur de Manga surtout si vous le lisez avec un brin de malice. A noter aussi, le caractère très belge de cette BD. On y trouve en effet pas mal de lieux, d’expressions ou d’habitudes typiquement belges.
Pour le dessin, on retrouve aussi un autre  routinier du 9e art. Chris Lamquet (Alvin Norge, eco Warrior) qui a dû bien s’amuser avec la partie «manga » où on retrouve quelques éléments typiques de ce genre : des grands yeux, des expressions exagérées, de la bonne biomasse de monstre …
Ensuite, on se ballade dans Bruxelles ma belle .Et là, franchement chapeau au dessinateur namurois car les détails et la justesse sont au rendez-vous.  C’est un peu comme si vous y étiez en somme. Sinon, on retrouve du beau monde  au café «la mort subite», même des auteurs élaborant leur histoire.
Voilà, un tome 1 bien dynamique avec une intrigue bien lancée et comme dirait mon GSM( oui je sais je retarde, pas encore d'iPhone) : sa à l’r pas mal.
Scénario : 7/10.
Dessin : 8.5/10
7.5/10 Global.
On en parle sur le forum.
Samba.

le tueur aux mangas.JPG


Inscrivez-vous à la newsletter.

Le SUMOUPS du samedi

Pas encore fan de SUMOUPS sur Facebook?: http://www.facebook.com/SUMOUPS

100.jpg

Écrit par DePa dans Sumoups | Commentaires (5) |  Facebook | |

28/09/2012

Le viandier de Polpette, tome 1

viandier-de-polpette

L'histoire (scénario : Olivier Milhaud, dessin : Julien Neel, couleurs : Julien Neel, Jean-Luc Deglin)

 

A l’auberge du Coq Vert, les casseroles fument, les portes claquent et les sentiments contrariés sont légion. Au coeur de cette fresque enlevée : Polpette le cuisinier, Fausto le baron propriétaire, Alméria l’employée volcanique et une tribu de furets vindicatifs... Le jour où Fausto apprend l’arrivée de son père, puissant monarque qu’il n’a pas vu depuis ses 7 ans, c’est le branle-bas de combat dans l’auberge...

Tome 1 : l'ail des ours

 

Mon avis 

Les dessins sont réalisés par Julien Neel, créateur de la BD Lou!

C’est pour cette raison que cette BD m’a attirée : j’ai reconnu le trait en couverture. Le titre de la série m’a interpellée également ! ;-)

 

J’ai beaucoup aimé la lire. C’est frais, marrant et émouvant aussi par moment.

Références culinaires et recettes de cuisine se mêlent à l’histoire, c’est surprenant mais j’ai apprécié. Elles apparaissent toujours à point nommé, pas comme un cheveu sur la soupe, si je puis dire ;-)

Cela s’explique car le scénariste a un goût prononcé pour la cuisine.

 

Pour conclure

J’ai hâte de lire la suite. Le tome 1 a une fin donc attendre le tome 2 n’est pas insoutenable.

Ma note

8,5/10


viandier-de-polpette-planche