31/01/2013

Angoulême sur meuse.

 

Depuis une semaine, on ne parle plus que d’une seule chose sur les sites, blogs ou forums spécialisés BD : Angoulême. Une sorte d’hystérie collective a piqué les éditeurs et autres intervenants pour nous montrer leur beau stand, les auteurs présents, les expos ou autres joyeusetés. L’endroit semble si prisé que le fait de ne pas recevoir une accréditation pour le critique Pasachose provoque une levée de boucliers pour le droit à la presse. Quand j’imagine la cohue et la foule pour ce festival international de la BD, je n’ai qu’une envie, fuir à toute jambe loin de cette marée de valises et de mallettes faisant office de files d’attente. Mais SambaBD a une solution pour vous, amis belges, le festival BD de Jemeppe qui se déroule ce samedi 2 février. Tiens au fait, SambaBD n’a pas été invité pour couvrir cet événement mondial. Tonnerre et damnation, j’appelle l’ACBD, maitre Misson, le ministre Marcourt (il doit être dans le coin en plus) pour m’indigner de cette fourberie. Bon, je prends ma casquette FGTB et mon veston rouge et avec mes camarades, vous avez intérêt à me laisser entrer, sinon je crée une fondation ou j’invite Monsieur Mittal à venir avec moi !
Vous verrez, l’effet est saisissant !
Allez bon festival à tous.

Affiche.jpg

Écrit par Samba dans Actualité | Commentaires (0) | Tags : angouleme, jemeppe, festival bd |  Facebook | |

Strangers In Paradise - Tome 17 - Amour et mensonges

 

strangers in paradise, comics, jaxom, terry moore, kymérastrangers in paradise, comics, jaxom, terry moore, kyméraStrangers In Paradise 17 – Amour et Mensonges
Scénario & Dessin : Terry Moore
DL : 11/2012

ISBN : 978-2-916527-20-8
Editeur : Kyméra

 



Comme mes chroniques sur cette série commencent avec le Tome 17, je vais tenter de vous faire un résumé global sans trop vous spoiler sur l’histoire.

 

Strangers In Paradise est une série commencée en 1993 par Terry Moore (Echo chez Delcourt c’est de lui aussi). La série est terminée depuis 2007 en VO après 90 issues. En France, la série a connu trois éditeurs successifs : Le Téméraire (3 tomes, découpage inconnu), Bulle Dog (7 tomes, regroupe les issues VO #01-24) et Kyméra (17 tomes, regroupe les issues VO #01-82).

 

strangers in paradise, comics, jaxom, terry moore, kyméra

L'histoire de Strangers in Paradise est centrée sur trois personnages principaux : Katina Choovanski (Katchoo), Francine Peters et David Qin auxquels viennent s'ajouter des personnages secondaires à fortes personnalités qui étofferont plus ou moins l'histoire principale.

 

Pour résumer les seize volumes que vous avez ratés :

 

strangers in paradise, comics, jaxom, terry moore, kyméraKatchoo est amoureuse de Francine, sa meilleure amie, mais aussi de David avec qui elle a entretenu une relation amoureuse aujourd'hui terminée. D'un tempérament assez violent elle était  par le passé une prostituée au sein d'une organisation visant à infiltrer / contrôler le gouvernement américain.

Francine n'arrive pas à admettre ses sentiments envers Katchoo. Conditionnée depuis son enfance à devenir une bonne épouse et une bonne mère, elle est actuellement mariée à Brad Silver son second mari.

 

David de son vrai nom Yousaka, est un héritier de la famille Takahashi (apparenté au syndicat du crime), sa soeur dirige l'organisation pour laquelle à travaillé Katchoo. Pourquoi a-t-il changé de nom ? Je vous laisse le découvrir en lisant la série.

 

Deux personnages secondaires présents dans ce tome : 

Casey une jeune bimbo qui s'intéresse de plus en plus à David.

 

strangers in paradise, comics, jaxom, terry moore, kyméraMary Beth Baker (Tambi) demi soeur de Katchoo, a également travaillé pour l'organisation et, depuis un arc scénaristique suivant les interactions entre Katchoo et David dans leurs jeunesses respectives surveille plus ou moins de loin David.

 

Bon, jusqu'ici ça ressemble à Dallas, mais c'est parce que je suis mauvais en résumé. =)

 

Dans ce volume nous suivons Casey et David qui n’en peuvent plus de la brouille qui sépare Katchoo et Francine depuis le mariage de cette dernière. Ils montent donc un plan délirant pour rabibocher les deux jeunes femmes.

 

strangers in paradise, comics, jaxom, terry moore, kyméraMais Tambi continue de veiller dans l’ombre à sa façon très personnelle. Elle découvre le secret de David et s’empresse de le révéler à Casey et Katchoo. Comment celles-ci vont-elles réagir face à la nouvelle ?

 

Ca fameux secret sera la base de l'intrigue de ce volume et laisse présager un dernier tome qui peux facilement basculer entre deux dénouements passionnants.

 

Terry Moore nous livre ici l'un des meilleurs tomes de la série, centré encore une fois sur les relations entre ces personnages que nous avons appris à aimer, à encourager ou à détester. Bien plus puissant qu'un Walking Dead, pourtant renommé grâce à la relation qu'a pu créer Kirkman entre ces personnages, Strangers in Paradise est un modèle du genre.  Terry Moore est à mon sens l'un des meilleurs auteurs vivants dans ce domaine, chaque personnage ayant des fêlures et un passif influençant leurs caractères que ce soit dans leur vies amoureuse ou dans leurs réactions face aux situations auxquelles ils sont confrontés.

 

strangers in paradise, comics, jaxom, terry moore, kyméra

Ce n'est pas pour rien qu'il reçut un Eisner Award en 1996 dans la catégorie Meilleure histoire scénarisée.

 

Du point de vue du dessin, ça reste du N&B mais du très bon, avec des personnages expressifs au possible, un trait fin et détaillé, soulignant les caractères propres à chaque personnage.

 

strangers in paradise, comics, jaxom, terry moore, kyméra

Kyméra nous présente donc ici l'avant dernier tome de la série, un hors série est semble t'il prévu pour bientôt. Pour ceux qui veulent se laisser tenter, les premiers volumes sont encore disponibles sur le site VPC de l'éditeur : http://www.unebd.com/

A découvrir chez ce même éditeur l'excellent "Les aventures de Luther Arkwright" de Bryan Talbot.


Bonus : Petit clin d'oeil à Jay et Slient Bob

strangers in paradise, comics, jaxom, terry moore, kyméra


Scénario : 08.5/10
Dessin : 08.5/10
Global : 08.5/10


JaXoM

 

30/01/2013

L'exode selon Yona par David Ratte - Trailer

 

Pour les juifs fraichement libérés, l'Exode a enfin commencé. L'Egypte est loin derrière, l'armée de Pharaon est au fond de la Mer Rouge et la Terre Promise est droit devant ... enfin, presque. Yona n'a plus le choix. Il doit suivre le mouvement ... et essayer de retrouver la jolie Libi parmi cette foule constamment en mouvement. Le voyage s'annonce long ... très long. Et le désert s'annonce chaud ... très chaud.




Et puis, ce que Yona ignore, c'est qu'il n'est pas le seul égyptien perdu au milieu des juifs. Sa première femme rode ... et elle n'est pas contente du tout.

Avec ce dernier épisode, toujours aussi drôle et décalé, vivez la fin des aventures de Yona l'Egyptien... et découvrez comment il devint l'ancêtre de Jonas et de ses fils, les apôtres Pierre et André.

Retrouvez l'album ici :
http://www.paquet.li/bd/catalogue/667-le-voyage-des-peres...

LES CAMBRIOLEURS - Tome 1: Les oiseaux de proie.

Couv_180428.jpgPlancheA_180428.jpgDessin & scénario : Jake Raynal

Editions Casterman

Collection Ligne rouge

Sortie : 09/01/2013

48 pages

Prix conseillé : 13,95 €

ISBN : 9782203396425

Polar

 

Résumé (de l’éditeur): Ruben, Elias et Prev. Deux hommes et une femme. Un trio de malfrats, spécialistes de l’effraction et du cambriolage, réunis au hasard des circonstances de leurs activités clandestines. Issus des décombres de l’ancienne Yougoslavie, Elias et Prev forment un couple, amoureux. On ne sait pas trop d’où vient Ruben, ni pourquoi il a choisi cette étrange carrière. Qu’importe, ils font équipe, et sévissent d’une frontière à l’autre dans cette immense zone d’Europe Centrale qui ne cesse de se reconstruire et se reconfigurer depuis la disparition de l’Union Soviétique. Parmi leurs commanditaires, il y a le frère de Prev, Wallach, qui lui même est au service d’un big boss nommé Lazlo. De vols en coups de main, l’avenir paraît sourire au trio. Mais comment s’imaginer un futur réellement crédible dans l’univers complexe, amoral et dangereux des mafias européennes, régi par la méfiance, les doubles discours, la tentation permanente de la trahison et un féroce esprit de compétition?

 

1301212141470001.JPG

Mon avis : Comment pourrais-je vous faire comprendre mon embarras et mon malaise pour parler d’un tel album ? Je pense d’ailleurs que je ne suis pas le seul dans le cas à la rédaction de SambaBD… « Tiens Capitol, lis ça, moi j’y arrive pas…Comment veux-tu que je fasse une chronique là-dessus ? » Et le bon Capitol de lire l’album…

D’abord, l’auteur. Si je me rapporte au dossier de presse, il s’agit de Jake Raynal qui publia chez Fluide Glacial en 1994 des courtes chroniques sur des thèmes fantastiques et absurdes réunies dans deux albums « Combustion spontanée » et « Esprit frappeur ». Il est également le scénariste de la série « Francis Blaireau Farceur » aux éditions Cornélius. Notre homme est un rien « underground » et se fait plutôt rare…Pour moi, inconnu au bataillon. Ce qui frappe en voyant l’album en lui-même, c’est qu’il n’a rien d’attirant. Tant la couverture que les planches à l’intérieur sont dans des couleurs douteuses qui donnent un sentiments d’oppression, de monde déglingué, de l’Europe de l’Est post-communisme avec ses grands ensembles à donner le cafard…C’est glauque…C’est voulu ? Peut-être… Allez savoir ? Pas très engageant la lecture, me suis-je dit en m’enfonçant dans mon fauteuil…

1301212142420001.JPG

Les personnages sont plutôt stylisés que véritablement dessinés. Il faut être bien focalisé sur l’histoire. Déjà par moments, je me demande qui est qui…Et ces couleurs chiadées…Comble de l’horreur, il faut s’accrocher pour suivre l’histoire…Une sombre affaire de voleurs, de mafia, d’arnaqueur et d’arnaqués, de gens loyaux et de traîtres, de vengeance et de violence…

Les séquences se suivent et parfois s’entrechoquent sans réelle logique avec des apartés, des diversions, des digressions…Je suis cahin-caha l’histoire mais cela ne me passionne pas outre mesure. Quand la lecture devient aussi pénible, je n’en ressens pas de plaisirs. Or la lecture doit rester un plaisir et non une torture mentale, sans queue, ni tête.

1301212144110001.JPG

Le dossier de presse termine la présentation par, je cite : « Avec Cambrioleurs, marqué autant par Hugo Pratt que par les polars contemporains, il (Jake Raynal) renoue avec la grande BD d’aventure et de voyage ». Pauvre Hugo Pratt ! Où sont l’aventure et le voyage ? Voyage au bout de l’enfer, oui ! Casterman nous a déjà habitué à beaucoup mieux. Pour lecteurs dépressifs, névrosés et suicidaires…Au petit matin, ils se sont pendus de désespoir…

Avec une chronique pareille, je ne vais pas me faire que des amis…

Au secours ! Sauve qui peut !

 

Graphisme :   5,0/10

Scénario :     4,0/10

Moyenne :     4,5/10

 

Capitol.

P.S.: Pour les masochistes, même un deuxième tome de prévu!

Lien vers le site de l'éditeur: ICI.

1301212145020001.JPG