31/01/2014

LA LAME D'AZRAEL

9782365773492-couv-M200x327.jpgURBAN COMICS

Collection DC NEMESIS-Les plus grandes menaces de l'univers DC

SORTIE: 24 JANVIER 2014 - PREMIERE EDITION

SCENARIO: DENIS O'NEIL - DOUGH MOENCH

DESSIN: JOE QUESADA - JIM APARO

PREFACE de ARCHIE GOODWIN ( 1993 )

AZRAEL est l'ange vengeur de l'ordre secret de Saint Dumas; il a été programmé mentalement depuis l'enfance par son père, par la technique dite "le système"; ses connaissances et aptitudes sont égrenées sous la surface de sa conscience.

Lorsqu'il se transforme en AZRAEL, le jeune étudiant Jean-Paul Valley devient une machine à tuer qui ne fait aucune distinction entre le bien et le mal.

 

Voici un héros de la ville de GOTHAM CITY qui peut faire de l'ombre au "noir" BATMAN! tueur sans pitié, il mène une quête vengeresse sous la direction d'une mystérieuse secte secrète existant depuis les tréfonds de l'histoire humaine.

NcsgEYagsp2Y2TwlOgtXzBZZZWbUl76y-page10-1200.jpgTout commence par la mort du premier AZRAEL! ce dernier est entré dans les appartements du vendeur d'armes, Carleton LEHAH, pour l'assassiner mais il commet une erreur et Lehah transperce son gilet pare-balles ( hé oui même les anges exterminateurs ont besoin d'une protection ) en utilisant une arme chargée de balles en Téflon!

Mourant AZRAEL se rend chez son fils, un jeune étudiant de Gotham City, à qui il apprend qui il est et demande de se rendre en Suisse chez une personne qui lui dévoilera le mystère. Sur place le jeune homme apprend d'un nain hideux et diabolique, NOMOZ, qu'il est le rejeton d'un homme appartenant à la secte de Saint Dumas, dissidente de l'ordre des Templiers, qui pourfend les adeptes du mal depuis des siècles.

En parallèle Bruce Wayne et son fidèle majordome enquêtent sur le fait divers qui s'est déroulé lors d'une parade dans les rues de la ville: la chute d'un ange ayant provoqué la panique et fait tuer deux journalistes par des chevaux affolés! ( la chute d'Azrael abattu par Lehah ).

Bruce Wayne va remonter la piste jusqu'à Lehah qui n'est autre que le trésorier de la secte! cette dernière veut l'éliminer car il puisse dans les fonds communs pour son usage personnel (le vilain!).

lalamedazrael5.jpg

Lehah va ensuite être possédé par le démon BIIS, ennemi de la secte. Bruce Wayne sous les traits de BATMAN sera vaincu et kidnappé par le démon et ce seront le nouvel AZRAEL, Alfred le majordome de Wayne et le gnome hideux qui le délivreront dans un combat brûlant dans les sous-sols d'une raffinerie de pétrole.

lalamedazrael1.jpg

Le but de cet album est de faire connaître les origines d'un "héros" de la maison DC COMICS, origines jamais publiées jusque là.

lalame-d-azrael-pg02.jpgQue peut on dire de plus ? un bon scénario, très complexe mais bourré d'invraisemblances, des dessins et des couleurs très à la mode dans les années 90  (l'édition originale est de 1993) mais dépassées aujourd'hui.... reste une aventure de BATMAN où il n'a pas le rôle principal qui plaira aux inconditionnels de la chauve-souris de Gotham. L'album se "fend" du début d'une seconde aventure réunissant BATMAN, ROBIN et AZRAEL qui semble plus intéressante mais dont la suite est à lire ( pub de l'éditeur en fin d'album ) dans les quatre albums de l'aventure intitulée KNIGHTFALL! (sic)

Par contre le préface du regretté ARCHIE GOODWIN est émouvant à souhait! Goodwin, scénariste et éditeur oeuvra avec bonheur pour les séries VAMPIRELLA chez Warren, Fantastic Four, Star Wars et Iron Man pour Marvel, Manhunter et Batman pour DC. 

ma note :   6/10

JR

 

India Dreams Tome 8 Le Souffle de Kali

India dreams,casterman,inde,calcutta,charles,112013,0810,agra,rajasthan,colonie,britanniqueIndia dreams,casterman,inde,calcutta,charles,112013,0810,agra,rajasthan,colonie,britanniqueScénario : Charles, Maryse Charles, Jean-François
Dessin & Couleurs : Charles, Jean-François
Dépôt légal : 11/2013  
Editeur : Casterman
ISBN : 978-2-203-06370-9
Planches : 46

 

C’est toujours avec grand plaisir que je continue de lire la série de Maryse et Jean-François CHARLES : India Dreams. Cette série nous plonge au cœur de l’Inde, à la fin du XIXe siècle, du temps où ce pays était une colonie Britannique.

 

India dreams,casterman,inde,calcutta,charles,112013,0810,agra,rajasthan,colonie,britanniqueDans ce 8e tome, Le souffle de Kali, nous continuons de suivre les destinées de plusieurs protagonistes, le juge Arthur Byle et son épouse Cybill, le capitaine Redfield, le sergent-major Gangootri, Percy Law, le professeur Sybellius et Abe.  L’action ou plutôt les actions vont se dérouler dans plusieurs villes ou lieux de l’Inde : Calcutta, Agra, le Rajastham …. Maryse et Jean-François CHARLES profitent de ces différents lieux pour nous éclairer sur la culture Indienne. Jean-François CHARLES lui nous comble de bonheur avec ses magnifiques illustrations en couleur directe qui sont absolument splendides !!!!  C’est un vrai bonheur pour les yeux !

 

Différents dangers guettent nos protagonistes.  La mort, la guerre, la souffrance … sont au rendez-vous dans ce 8e tome d’India Dreams.  Cependant, malgré ces coups durs le souffle de Kali n’est pas une bande dessinée sombre et triste.  Les couleurs de Jean-François CHARLES viennent sublimer tout cela et nous envoûter de bien belle manière !!! De nombreux rebondissements parsèment cette aventure et nous sommes tenus en haleine jusqu’à la dernière case.

 

En refermant ce tome 8, je n’avais qu’une envie connaitre la suite !!! C’est plutôt bon signe.

 

India dreams,casterman,inde,calcutta,charles,112013,0810,agra,rajasthan,colonie,britannique

 

Ma note : 8/10

 

Revedefer

 

 

 

******************************

 

Les Éditions Casterman et SambaBD sont heureux de vous faire gagner un exemplaire du Souffle de Kali.

 

 

India dreams,casterman,inde,calcutta,charles,112013,0810,agra,rajasthan,colonie,britannique

 

 

Pour ce faire il vous suffit de laisser un commentaire sur cette chronique. Le gagnant sera tiré au sort.

 

Le concours est ouvert jusqu’au dimanche 16 février 2014 à minuit.

30/01/2014

Lâcher prise.

lacher prise.jpgLacherPrise-p5.jpgAuteure : Miriam Katin

Editeur : Futuropolis.

Sortie : 01/2014

L’excellence teutonne.

Dans son nouveau livre, Miriam Katin doit faire face à la décision de son fils de déménager à Berlin, une ville qu’elle identifie pour toujours aux nazis. Avec justesse et humour, elle nous raconte sa lutte psychologique pour effacer soixante ans de douleur. 

Suite indirecte (car soixante ans plus tard) de Seules contre tous, Lâcher prise nous montre Miriam Katin, maintenant devenue adulte, essayer de comprendre son fils Ilan, qui a décidé de déménager à Berlin et d’épouser une européenne. Terrible ironie de l’histoire car pour cela, il peut bénéficier de la nationalité hongroise car sa mère est née en Hongrie. Pour Miriam, c’est l’horreur. Berlin et la Hongrie sont les symboles du nazisme, de la guerre et du communisme. Tous ses traumatismes remontent à la surface, la rendant physiquement malade.

 

Ce volcan qu’on croyait éteint.

Pour ceux qui ont connu la guerre, le pardon n’a jamais été une chose facile. Mon grand père par exemple lorsqu'il parlait des allemands les traitait de sales boches ou d’envahisseurs. Il a peut être pardonné au fil du temps mais il n’a jamais oublié.

Dans lâcher prise, c’est ce parcours vers le pardon, vers l’apaisement que va nous narrer la dessinatrice new-yorkaise .Ce chemin est parsemé de petits cailloux de la vie quotidien, d’insectes (si si ) , de souvenirs , d’anecdotes ou de lieux de mémoire .A cause de tous ces sujets , le récit peut sembler assez erratique ou décousu. On passe souvent du coq à l’âne sans y voir un réel fil conducteur .En réalité, il est à l’image des pensées qui torturent son auteure. Comment apaiser cette colère sourde qui brûle en elle ? Là, je vous laisse le découvrir mais attention quand même aux effets de la chouchoute.

Cette BD, c’est aussi une sorte de carnet de voyage .D’ ailleurs le crayonné de Mariam Katin renforce cette idée avec ses  croquis pris sur le vif. Vous aurez droit par moment à un joyeux melting-pot de dessins allant dans tous les sens. A noter qu’ici à l’inverse de seules contre tous, on est en technicolor.

Au final, une tranche de vie très descriptive, parfois marrante, agréable à lire mais aussi  déroutante par moment. 

a06-3e788fc.gifScénario

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gif Global.

 

Samba.

lacher-prise-miriam-katin-futuropol-.jpeg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Seules contre tous.

Couv-SeulesContreTous-web.jpgseule-contre-tous-image.jpgAuteure : Miriam Katin.

Editeur :Futuropolis.

Sortie : 01/2014.

 

La survie.

Dans ce récit envoûtant, Miriam Katin relate son parcours avec sa mère en Hongrie durant la Seconde Guerre mondiale, alors que toutes les deux fuient les persécutions nazies. Tandis que son père est enrôlé dans l'armée hongroise, Miriam et sa mère sont contraintes de quitter Budapest, refusant d'être parquées avec les autres juifs promis à la déportation. Elles se font passer pour une servante russe et sa fille illégitime, vivent dans la clandestinité, croisent des officiers allemands, une ribambelle de traîtres et de collaborateurs, des paysans dépassés et des soldats soviétiques sans foi ni loi. Dans cette fuite éperdue, certains d'entre eux vont pourtant les aider.

La débrouille.

Il s’agit ici d’une réédition  initialement publiée au Seuil pour accompagner le nouveau récit de Miriam Katin  « lâcher prise ».

seules.JPGVoilà bien le genre d’histoire autobiographique où on se sent tout petit.  Cette BD, c’est tout d’abord l’histoire d’une fuite  d’une maman  juive avec de sa petite fille de 3 ans (Miriam Katin) durant la fin de la 2e guerre mondiale. Vous vous imaginez bien que la survie ne fut pas simple. Le crayonné de l’auteure au début très détaillé se fait  plus nerveux, plus hachuré au fil des pages notamment pour décrire les moments éprouvants de cette survie. Quelque part, ça renforce encore plus  la noirceur de ces faits abjects. La couleur est seulement de mise quand on évoque la vie contemporaine de la famille Katin. Mais il y a aussi via les paroles de la petite fille, un aspect d’une grande candeur, qui s’interroge entre autre sur l’existence d’un dieu.

Un récit qui met surtout en valeur le courage d’une maman pour protéger sa petite fille .Certainement les vraies héroïnes de cette guerre  et pourtant elles n’ont jamais eu de monument ni de nom de rue en leur honneur.

a07-3e78901.gif Dessin

a07-3e78901.gif Scénario

a07-3e78901.gif Global.

Samba

MiriamKatin.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.