30/05/2014

L’assassin qu’elle mérite. T3-Les attractions coupables.

Assassin qu'elle mérite (L')3.jpgAssassin qu'elle mérite (L')3x.jpgAuteurs :Lupano et Corboz.

Editeur : Vents d’Ouest.

Sortie : 05/214

Le mécène.

Bien que leurs vies aient été détruites par les manipulations d’Alec, Victor et Klément semblent encore nourrir une malsaine dépendance envers leur mécène. Ils décident de le retrouver à Paris où se déroule justement cette année l’Exposition universelle. Un lieu étrangement propice pour la venue de Victor en tant qu’œuvre d’art vivante… Irrésistiblement attiré par son ancien mentor, Victor se fait espion et découvre peu à peu que si Alec est à Paris, ce n'est pas simplement pour profiter des attractions de l'exposition. Le dandy viennois a de surprenantes fréquentations et semble nourrir de sombres desseins.

 

Des rats de laboratoire.

Et si on tentait une expérience sur le comportement humain un peu comme dans cette Aqua228_1-702x1024.jpgsérie. 

Faut-il écrire une chronique négative pour avoir des commentaires ?

Par expérience, on sait que les auteurs ne réagissent que lorsqu’on met à mal leur travail, vous ne verrez jamais un « merci bien » sur un avis positif qui  sont  pourtant majoritaires sur SambaBD (on est  souvent bon public ici hormis peut être Samba dit le sévère).

 

Que serait JP Coffe sans sa phrase fétiche « c’est de la merde »? 

 

La même chose pour avoir des visiteurs, il faudrait plutôt jouer la provocation pour attirer le chaland. 

 

Bref, l’assassin qu’elle mérite, « c’est une grosse daube » aurait certainement plus d’effet  que c’est un album à la lecture très agréable ou sur fond d'art nouveau, le talentueux Wilfrid Lupano écrit une réflexion sociologique et humaniste, sublimée par la délicate finesse du trait de Yannick Corboz. Une série passionnante, véritable succès public et critique, dont le premier tome a reçu de nombreux prix.

La majorité s’en fout de ces blablas sans intérêt. Le peuple veut du malheur, des cris, des crises de nerf car le peuple, cher monsieur, est SADIQUE. On aime quand ça se passe mal, quand les personnages tombent dans l’ abîme de la perdition et de la déprime. Avec, ce tome vous serez servi, le titre énigmatique du début commence à révéler  quelques uns de ses secrets. La vengeance semble tortueuse et inattendue. Que la vanité est belle quand elle est si pathétique. 

Vivement le tome 4.

a07-3e78901.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario

a07-3e78901.gifGlobal 

Samba

AQME2-image2-3b.jpg

 

On en parle sur le forum.

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Commentaires

Une vraie bouse de vache qu'il est indispensable de posséder.

Écrit par : tigrevolant | 30/05/2014

Répondre à ce commentaire

Blague à part, Quant c'ect Lupano, c'est du tout beau. Faut y aller les yeux fermés

Écrit par : tigrevolant | 30/05/2014

Répondre à ce commentaire

J'ai lu et acheté le tome 1 mais je n'ai pas été plus loin...Sans moi.

Écrit par : Capitol | 30/05/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire