31/05/2014

S.

 

S., Gipi, Futuropolis, 05/2014S., Gipi, Futuropolis, 05/2014Dessin & scénario : Gipi

Editions Futuropolis

Sortie 05/05/2014

112 pages

Prix conseillé : 18,00 €

ISBN : 9782754810357

Roman graphique, Histoire de famille.

 

Résumé (de l’éditeur) : S. est un récit de souvenirs, dans lequel Gipi dessine en quelques moments clés la vie de son père récemment décédé. Entremêlant ses propres souvenirs d’enfant et d’adolescent — amplifiés, déformés, chimériques — sous forme de petites anecdotes du quotidien, que l’on devine maintes fois racontées au cours des repas familiaux, il reconstruit l’image d’un père impressionnant, aimé et admiré. Ce sont aussi les souvenirs de la guerre, des bombardements, des morts. Des histoires de peur au ventre, d’un père caché dans les clapiers à lapins, en entendant les bombes, comme celle d’un fils, contraint de passer la nuit seul avec son cousin, sur une plage, dans le froid… Des histoires qui ont régi la vie d’un homme et de sa famille, provoquant silences, incompréhensions et conflits sourds.

 

S., Gipi, Futuropolis, 05/2014

 

Mon avis : Gipi est un dessinateur-scénariste italien originaire de Pise et âgé de 51 ans à ce jour. C’est l’auteur dont tout le monde parle en ce moment. En janvier 2014, l’album « vois comme ton ombre s’allonge » est salué par la critique unanime. Gipi est une référence aussi pour pas mal de ses collègues dessinateurs et scénaristes. Futuropolis a décidé de rééditer ses anciens ouvrages, surfant sur la vague du succès en librairie. Il avait déjà en 2006 remporté le prix du meilleur album à Angoulême pour « Notes pour une histoire de guerre » paru à l’époque chez « Actes Sud ».Il s’essaye aussi au cinéma et est actuellement dessinateur pour le quotidien italien « La Republica ». Voilà planté le décor.

S., Gipi, Futuropolis, 05/2014

 

Un des personnages principaux est l’auteur lui-même. En réalité dans cet album,  il raconte l’histoire de son père, sa propre histoire aussi, celle de sa famille depuis la seconde guerre mondiale jusqu’à ce jour. Alors, vous allez me dire où réside le talent de Gipi ? Comment s’exprime-t-il ? A la lecture de l’album, la personnalité atypique de Gipi saute aux yeux et c’est difficile de ne pas être interpellé par cette façon très particulière de traiter son sujet, de raconter une histoire, son histoire.

S., Gipi, Futuropolis, 05/2014

 

Le dessin oscille entre le graphisme parfois presque enfantin et le graphisme plus précis, plus détaillé qui fait penser aux croquis d’un carnet de voyage, un journal intime rempli d’esquisses, dessinées au vol, à la hâte et que le dessinateur aurait un peu retravaillés par la suite. Cela nous donne un dessin très naturel, par moment un peu brut mais l’ensemble reste très cohérent.Les couleurs de Gipi sont faites à l’aquarelle et donnent également une touche complémentaire au récit, alternant les couleurs froides et plus chaudes en fonction de l’époque racontée.

S., Gipi, Futuropolis, 05/2014

 

Le scénario est la pièce centrale du travail de Gipi : un scénario complètement déstructuré, des bribes, des répétitions, des non-dits, des impressions parfois furtives, relevant plutôt d’une psychanalyse  où le sujet essaye lui-même de remettre en place le puzzle de sa mémoire parfois imprécise et le confronte aux souvenirs de son père. Un père qui ne lui a pas nécessairement tout dit, ou qui a travesti en partie la réalité. Cela nous vaut dans le récit des répétitions, des interrogations, une sorte de procession d’Echternach, deux pas en avant, un pas en arrière…C’est ainsi que le lecteur, lui-même, va remettre lentement en place les pièces pou, en fin de récit, avoir une vue d’ensemble de l’histoire. Dans ce cahot scénaristique, va se détacher en fin de compte un récit complet et cohérent qui nous raconte l’histoire chahutée  de la famille de Gipi. On sent que l’auteur y a mis sa propre ADN, ce qui donne un récit sincère, plein de sentiments, qui dévoile aussi les failles de l’auteur.

S., Gipi, Futuropolis, 05/2014

 

C’est un bel album qui raconte de façon romancée une histoire dont les bases sont ancrées dans la réalité. Bien évidemment, il faut aimer ce type de narration destiné à un public adulte. Certains pourraient être déconcertés. J’ai pour ma part apprécié cet exercice de style et au final, je suis arrivé au bout de la lecture de ce magnifique récit, l’histoire de famille d’un homme nommé Gipi. Excellent.

 

Dessin :           7,0/10

Scénario :         9,0/10

Moyenne :         8,0/10

 

Le site internet de Futuropolis : ICI.

 

Capitol.

S., Gipi, Futuropolis, 05/2014

 

Commentaires

Pas trop fan des dessins

Écrit par : tigrevolant | 31/05/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire