06/06/2014

Magnum photos - Omaha beach, 6 juin 1944

omaha beach 6 juin 1944,magnum photos,capa,morvan,bertail,dupuis,aire libre,histoire,débarquement,guerre,reportage,photo,témoignageomaha beach 6 juin 1944,magnum photos,capa,morvan,bertail,dupuis,aire libre,histoire,débarquement,guerre,reportage,photo,témoignageScénario : Jean-david Morvan

Dessin : Dominique Bertail

Editeur : Dupuis / Magnum

Collection : Magnum Photos-Aire libre

 

date de sortie : 30 mai 2014

54 pages + 40 pages de suppléments (photos et biographie de Robert Capa)

genre : Historique, reportage

 

Le 6 juin 1944, Robert Capa, photo-reporter pour le magazine Life, est le seul photographe présent lors du débarquement à fouler le sable d'Omaha Beach. Participant aux opérations (il a lui même choisi de faire partie de la première vague d'assaut) il témoigne des faits au cœur de l'action.

C'est à lui que l'on doit cette photo un peu floue représentant un soldat allongé dans l'eau. Cette image mondialement connue nommée "the face in the surf" est devenue l'icône du débarquement. Ce soldat reflète à lui seul toute la détresse qu'ont dû ressentir les milliers d'hommes qui se sont lancés à l'assaut de la forteresse Europe sous un déluge de feu. Le ciel et la mer se confondent, tout n'est que chaos autour de lui, il est seul face à la mort.

Si cette photo raconte l'effroyable horreur de cette journée historique, elle ne nous dit rien du photographe plongé au cœur de l'enfer, de son histoire au moment précis où il a appuyé sur le déclencheur de son appareil. Et ce soldat allongé dans l'eau avec tout son barda, qu'est-il devenu ? Qui est-il ? S'en est-il sorti ? Que s'est-il dit quand il a vu ce type en face de lui, tournant le dos à la mitraille en train de le prendre en photo !

 omaha beach 6 juin 1944,magnum photos,capa,morvan,bertail,dupuis,aire libre,histoire,débarquement,guerre,reportage,photo,témoignage

 

Jean-David Morvan et Dominique Bertail répondent à toutes ces questions dans cette histoire saisissante. S'appuyant sur l'autobiographie de Robert Capa, Slighty out of focus, ils nous racontent à travers la genèse de la photo la plus emblématique de cette journée, le débarquement et les évènements qui le précèdent et le suivent.

On suit donc tout le cheminement du photographe, de sa photo et du sujet de la photo. Mais on suit aussi le cheminement de la centaine de photos prises par Capa pendant les combats jusqu'à leur développement dans les studios de Life. Ainsi, on y apprend comment, suite à un incident de séchage lors du développement, il ne restera que 11 photos exploitables, bien qu'un peu floues. On les appellera les "Magnificent Eleven", les 11 magnifiques. Sur ces 11 clichés, un négatif sera perdu immédiatement, laissant 10 images témoignant pour la postérité de cette première vague sanglante.

 

omaha beach 6 juin 1944,magnum photos,capa,morvan,bertail,dupuis,aire libre,histoire,débarquement,guerre,reportage,photo,témoignage

Cette histoire intense, réalisée en noir gris blanc dans un format à l'italienne rappelant le format des photos de Capa, rend un vibrant hommage au photo-reporter qui au péril de sa vie a témoigné des faits, immortalisant le courage de ces milliers de GI morts au nom de la liberté. Le dessin très évocateur de Dominique Bertail rend également un bel hommage aux immenses dessinateurs Américains des années 40 et 50 que furent Milton Caniff, Jack Davis ou Alex Toth, pour ne citer que les plus connus.

Coédité par Dupuis et l'agence Magnum - dont Robert Capa fut un des fondateurs – cet album inaugure la collection Magnum Photos-Aire Libre qui sera dédiée aux photos iconiques et aux grands reportages de la célèbre agence.

A l'occasion du 70ème anniversaire du débarquement, cet album offre un témoignage poignant et original où dessins et photos se côtoient de manière émouvante, nous livrant un autre regard sur cet évènement historique en particulier et sur le photojournalisme en général.

 

Ma note : 8,5/10

Loubrun

 

omaha beach 6 juin 1944,magnum photos,capa,morvan,bertail,dupuis,aire libre,histoire,débarquement,guerre,reportage,photo,témoignage

 

Commentaires

Pour la petite histoire : Kappa était le seul reporter à débarquer avec la premiere vaque. Il raconte qu'il était transit de peur. Il s'est abrité et a pris pendant 01h30 des clichés au hasard. Puis il est remonté sur une barge, revenu a bord d'un bateau, il s'est évanoui.
Respect !

Écrit par : tigrevolant | 06/06/2014

Répondre à ce commentaire

Il y avait aussi Bob Landry qui couvrait Utah beach. Mais il n'a pas débarqué et tous ses clichés ont été perdus lors de leur retour vers la Grande Bretagne.

Écrit par : Loubrun | 06/06/2014

Répondre à ce commentaire

J'attends avec impatience de lire cet album.

Écrit par : Capitol | 07/06/2014

Répondre à ce commentaire

Lu et emballé par le concept de l'album! On découvre Robert Capa qui est une figure mythique de la photographie de guerre, l'ami des plus grands. Hélas trop tôt disparu à 40 ans en Indochine. On y voit la photographie telle qu'elle se pratiquait encore il y a 20 ans. On est loin du numérique et des chiées de photos mort-nées que l'on trouve sur les appareils du photographe Lamba! Pour être un vrai photographe, il faut avoir l'œil et ce n'est pas le cas de tout le monde...Capa disait: " Si tu as raté ta photo, c'est que tu n'étais pas assez près...". Il a payé de sa personne pour nous ramener ses photos exclusives et il n'a pas reçu le prix Pulitzer pour ce reportage où il était pourtant le seul à être sur la plage avec la première vague du débarquement. Respect, Monsieur Capa!9/10. Coup de cœur.

Écrit par : Capitol | 09/07/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire