01/07/2014

LA BANQUE -Première génération-Tome 1: 1815-1848.

La banque, Boisserie, Guillaume, Maffre, Dargaud, 04/2014.La banque, Boisserie, Guillaume, Maffre, Dargaud, 04/2014.Dessin : Julien Maffre  - Scénario : Pierre Boisserie & Philippe Guillaume

Editions Dargaud

Sortie 25/04/2014

56 pages

Prix conseillé : 13,99 €

ISBN : 9782205070286

Aventure, Histoire,  Finances, Banque.

 

Résumé (de l’éditeur) : Londres, 1815. Charlotte et Christian de Saint-Hubert, enfants d'aristocrates français ayant fui la Révolution, survivent dans la capitale. Alors que Charlotte joue les courtisanes, Christian travaille pour les Rothschild. Lorsqu'ils découvrent que le banquier reçoit des informations sur la bataille de Waterloo dont il va se servir pour faire un coup de Bourse, ils tuent un riche client de Charlotte et investissent son argent. Mais cela tourne mal : Christian est arrêté et Charlotte doit fuir...

La banque, Boisserie, Guillaume, Maffre, Dargaud, 04/2014.

 

Mon avis : Un autocollant de couleur trône sur la couverture : « La grande saga financière- préface Jean Dufaux ». Ah oui ! S’il y a une préface de Jean Dufaux, ce que le Maître a bien voulu se pencher sur le berceau de cette nouvelle saga prometteuse. C’est que cet album doit avoir un minimum de qualités graphiques et scénaristiques, me suis-je dit…Et pourtant, j’ai hésité avant d’acheter le livre chez mon libraire. Encore une saga, encore de la finance, le dessin est bien mais les couleurs un peu pâlottes. Je laisse ou je prends ? J’en avais eu des échos favorables…Allons-y !

La banque, Boisserie, Guillaume, Maffre, Dargaud, 04/2014.

 

Dès que la lecture débute, je me rends compte que le scénario n’est pas vraiment focalisé sur la technique financière pure mais plutôt sur l’envers du décor, sur le côté « anecdote » de l’histoire qui en fait, dans la réalité, est loin d’être le cas. C’est sur ce genre d’anecdote que se fondent des grandes richesses colossales. C’est en réalité une partie de l’histoire de la famille de Rothschild dont il est question dans ce livre. Les scénaristes (Boisserie et Guillaume qui ont écrit la série « Dantès »)  nous font découvrir une famille de nobles désargentés par la « Révolution Française » qui vont avoir vent de l’histoire et qui vont essayer d’en profiter, de se mettre dans le sillage, pour se refaire une santé financière. Mais tout n’est pas très beau et rose dans la finance.

La banque, Boisserie, Guillaume, Maffre, Dargaud, 04/2014.

 

Les Rothschild ont compris l’importance et le prix de la bonne information de première main. Le dénouement de la bataille de Waterloo, ils vont être les premiers à en être informés grâce à un service de pigeons voyageurs qu’ils vont mettre en place entre la Belgique et l’Angleterre. Ils vont être avertis les premiers de la défaite de Napoléon. Profitant déjà de leur renommée sur la place de Londres, ils vont faire mine d’être au courant d’une victoire de Napoléon, vont vendre les premiers leurs actions en Bourse de Londres à bon prix. La Bourse s’effondre car les autres investisseurs suivent et vendent également mais à bas prix pour ne pas tout perdre. C’est à ce moment que Rothschild rachète les actions à vil prix. La victoire des anglais est ensuite annoncée et les cours remontent en flèche. En une journée, Rothschild a multiplié par 20 ses capitaux de départ… Un coup de maître ! Cette histoire est connue par tous les gens qui s’intéressent à l’histoire de la finance et de l’Angleterre. Les scénaristes la romancent en y intégrant leur personnages et leur famille qu’ils vont suivre tout au long de la saga.

La banque, Boisserie, Guillaume, Maffre, Dargaud, 04/2014.

 

Le scénario est habile et se base sur des faits réels autour duquel ils vont broder une histoire faite sur mesure, cousue main. Du beau travail…Le dessin de Maffre est bien maitrisé et est le juste complément du scénario, la pièce maîtresse de l’album. J’ai moins bien aimé la colorisation mais cela relève plutôt du détail.

La banque, Boisserie, Guillaume, Maffre, Dargaud, 04/2014.

 

Cette nouvelle série cartonne déjà dans les librairies et c’est mérité car le récit est bien monté et très intéressant. Il s’agit d’une très bonne mise en route. Reste à voir ce que cela donnera sur la durée. Wait and see…

 

Dessin :             7,5/10

Scénario :          8,5/10

Moyenne :          8,0/10

 

Capitol

 

La banque, Boisserie, Guillaume, Maffre, Dargaud, 04/2014.

 

Commentaires

En effet un bon début de série où tous les ingrédients d'une bonne saga sont réunis.

Écrit par : Loubrun | 02/07/2014

Répondre à ce commentaire

Oui, bof ... en dehors de la préface dithyrambique du sieur Dufaux (faut booster les ventes !), je n'ai rien trouvé de transcendant dans cette nouvelle série survendue où tout est prévisible et la fin survolée sans trop d'explications.
J'ai eu du mal à m'attacher aux personnages ... la suite se fera sans moi.

Écrit par : Dgege | 14/07/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire