02/07/2014

Ciel de guerre - T1 - les diables rouges

ciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de franceciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de franceScénario : Philippe Pinard

Dessin : Olivier Dauger

Editeur : Paquet

Collection : Cockpit

56 pages

date de sortie : 28 mai 2014

genre : Histoire, aviation, seconde guerre mondiale

 

 

10 mai 1940 : fin de la « drôle de guerre » et déclenchement brutal de la Blitzkrieg sur la France. Étienne de Tournemire est un jeune lieutenant tout juste breveté qui vient d’intégrer son escadrille les « Diables Rouges ». Contre toute attente, les blindés allemands ont réussi à traverser le massif des Ardennes, réputé pourtant infranchissable.

Les Panzer, soutenus par l’aviation, poursuivent leur attaque éclair et menacent de traverser la Meuse à hauteur de Sedan. C’est la bataille décisive. Si les Allemands remportent Sedan, il remportent la France ! Étienne de Tournemire et ses camarades se retrouvent au cœur du combat. Aux commandes de leur chasseur Curtiss surclassés en performance et en nombre par les appareils ennemis, ils vont tenter d’inverser le cours du destin. Alertes, patrouilles et accrochages en plein ciel se succèdent à un rythme infernal durant quatre jours d’un intense combat. Ces quatre jours décisifs que l’Histoire nommera « l’enfer de Sedan ».

ciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de france

Après la série Ciel en ruine dont l'action se déroulait à la fin de la guerre (5 tomes parus) le duo Pinard/Dauger nous propose une nouvelle visite aérienne de la seconde guerre mondiale, cette fois-ci en 1940. C'est la fin de cette drôle de guerre où les belligérants ne faisaient que s'écharper. En mai 1940, les choses sérieuses commencent avec la percée Allemande sur Sedan et la débâcle qui s'ensuivra du côté des Français.

Ciel de Guerre raconte le début de la bataille de France vu du côté de l'aviation française à travers les yeux d’un jeune pilote au sein de la fameuse escadrille de chasse « Les Diables Rouges ». Dans le registre "aventures aéronautiques de la seconde guerre mondiale", on est plus habitué à suivre les exploits des aviations Britannique, Américaine ou Japonaise que Française. Les Français n'ayant combattu qu'un peu plus d'un mois, ceci explique sans doute cela.

Bref, Philippe Pinard et Olivier Dauger s'attaquent à un sujet rarement traité en BD, et le font techniquement très bien. Ce premier tome nous met dans le bain aéronautique d'entrée de jeu où le jargon technique parsème les pages et les dialogues. Les amateurs et connaisseurs seront ravis, les béotiens auront parfois l'impression de lire un catalogue technique illustré.

Malgré cette abondance de technique, la narration reste efficace. Cependant l'histoire simpliste ne rentrera pas dans les annales des scenarii BD. Les personnages manquent d'ampleur et répondent un peu trop à des stéréotypes : le jeune pilote brillant qui se sort de toutes les poisses, les officiers arrogants et obséquieux ....

Toutefois les auteurs atteignent leur objectif en montrant que les français n'ont pas démérité pendant cette bataille. Ils ont fait ce qu'ils ont pu avec le peu de moyens dont ils disposaient, face à un adversaire surpuissant dans tous les domaines. Ils mettent en avant une armée faible, inefficace, au commandement déficient faisant preuve d'une grande naïveté stratégique. Ils nous montrent à quel point l'armée française était mal préparée et en retard techniquement sur les Allemands. "Trop peu, trop tard" ! Pas assez de matériel et des avancées technologiques qui arrivent trop tard ou qui n'auront jamais vu le jour.

 

ciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de france

 

Olivier Dauger, dans un style ligne claire, excelle dans les scènes de combats aériens, mais il donne plus de vie aux avions qu'aux personnages. C'est un défaut assez récurrent dans ce genre de BD : les machines sont mieux dessinées que les hommes.

Prévue en 4 volumes, cette série documentaire démarre plutôt bien, mais pour qu'elle prenne vraiment son envol, il serait souhaitable que personnages et fiction aient un peu plus d'envergure ...

 

Ma note : 6,5/10

Loubrun

 

La première édition est agrémentée d'un cahier graphique de 8 pages présentant les avions Français et Allemands. Très bien documenté et magnifiquement illustré, les férus d'aéronautique et d'Histoire seront comblés.

Les peintures d'Olivier Dauger

 ciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de france

 

 

 

Commentaires

Pas de chien qui parle ,ouf !

Écrit par : samba | 02/07/2014

Répondre à ce commentaire

La partie aviation est très réussie. Le personnage est un peu lisse et manque un peu d'empathie...7/10.

Écrit par : Capitol | 02/07/2014

Répondre à ce commentaire

Je suis adepte des avions.....mais comme dans ciel en ruine, le dessin des personnages est trop 'old fashion" pour moi!

Écrit par : tigrevolant | 03/07/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire