01/08/2014

La Rafale Tome 3. Terminus Saïgon

la rafale,tome 3,terminus saigon,cothias patrick,ordas patrice,winoc,historique,légion étrangère,guerre,vietnamla rafale,tome 3,terminus saigon,cothias patrick,ordas patrice,winoc,historique,légion étrangère,guerre,vietnamScénario : Cothias Patrick & Ordas Patrice
Dessin : Winoc
Couleurs : Voillat, Nadine
Dépot légal : 04/2014
Editeur : Bamboo
Collection : Grand Angle
Pages : 46

1948. La « Rafale », un des trains blindés de la légion étrangère, fait route vers le sud, terminus Saigon. En dépit des exactions et des attentats, les autorités françaises imposent la présence de civils à bord. Ce projet inquiète les légionnaires : cela va attirer sur l’attention des combattants des forces indépendantistes. Entre les attaques sporadiques du Vietminh, les trahisons, les sentiments contradictoires de Paco et de Daguet, le voyage ne sera pas de tout repos.

Les séries « Grand Angle » des éditions Bamboo sont souvent un gage de sérieux et de réussite. Fictions pures ou bases authentiques, cette collection ravit un grand nombre de lecteurs à chaque nouveauté. Cette production de Cothias, Ordas, Winoc et Voillat n’échappe pas à la règle. La série « La rafale » s’inscrit sur des faits réels : des trains blindés servis par la légion étrangère ont bien été mis en service post deuxième guerre mondiale afin de sécuriser les voies de communications entre Hanoi et Saigon. Cela donne une crédibilité certaine au récit. Un dossier de 8 pages en fin de récit atteste de la solide base scénaristique de cette histoire. De nombreuses photos ont purement été retravaillées en dessins de façon très fidèle.

 

la rafale,tome 3,terminus saigon,cothias patrick,ordas patrice,winoc,historique,légion étrangère,guerre,vietnam

 

Ce choix thématique au sein de la guerre d’Indochine est une bonne idée : ce sujet, en dehors des experts et des passionnés, est complètement oublié dans les manuels d’Histoire. Se gardant de tout parti pris, les auteurs racontent un bout d’histoire : les velléités légitimes d’indépendance du peuple indochinois, le noyautage par le parti communiste, le combat des militaires pour assurer leurs missions. Ici point de « sales jaunes » ou autre scène de torture, seulement l’horreur de la guerre et des techniques de guérilla prédisposant au futur drame du conflit vietnamien. Les auteurs rajoutent une couche de fiction avec des personnages forts consolidant ainsi un récit très linéaire (comme une voie de chemin de fer). Les sentiments profonds ou l’implication politique des uns ou le professionnalisme des autres se déploient, se livrent petit à petit. Cependant, l’ensemble reste dense (très). Trois tomes n’étaient pas de trop pour satisfaire la curiosité du lecteur.

 

la rafale,tome 3,terminus saigon,cothias patrick,ordas patrice,winoc,historique,légion étrangère,guerre,vietnam

 

Le coté linaire voulu par les auteurs est accentué par les dessins de Winoc. Le découpage est classique et le trait « lointain ». Il ne s’attarde pas sur les visages. Il se concentre sur l’action. Cela rend un beau récit d’aventures certes, mais rend difficilement palpable les sentiments des protagonistes. Mais cela était sans doute dans le cahier de charges.

La base historique inconnue de cette série sur le thème de la première guerre du Vietnam est une très bonne idée. La lecture revêt ainsi un coté hautement instructif. Ce récit est clairement tourné vers l’histoire militaire de la légion (un fanion Légion étrangère illustre d’ailleurs le quatrième de couverture). La distance des auteurs vis-à-vis de la situation politique fini de rendre cette série attrayante.

Scénario : 7.5/10
Dessin : 6/10

Total : 7.5/10

Tigrevolant

Écrire un commentaire