15/08/2014

Alexandre – l’épopée.Tome 1 . Un roi vient de mourir

alexandre le grand,l'épopée,un roi viens de mourir,tome 1,glénat,péplum,david chauvel,michael le galli,gildas javaalexandre le grand,l'épopée,un roi viens de mourir,tome 1,glénat,péplum,david chauvel,michael le galli,gildas javaScénario : David Chauvel, Michaël Le Galli
Dessin & couleurs : Java, Gildas
Dépôt légal : 05/2014
Editeur : Glénat
Collection : Grafica
Planches : 64

-336 av J.C. Pella, capitale du royaume de Macédoine. Le roi Philippe vient de mourir et le jeune et ambitieux prince Alexandre s’apprête à lui succéder. A 20 ans Alexandre va devoir affronter la cour des flagorneurs gravitant autour de lui et faire face à son incroyable destin. Il en est persuadé, son avenir est au-delà de l’Hellespont.

alexandre le grand,l'épopée,un roi viens de mourir,tome 1,glénat,péplum,david chauvel,michael le galli,gildas javaPour cette nouvelle fresque historique, le monde de la BD sort le grand jeu. Afin de traiter un sujet aussi fort qu’Alexandre le Grand, les éditions Glénat rassemblent les très prisés scénaristes David Chauvel (le poisson clown, Rail …. et un listing long comme le bras !) et Michael Le Galli (Watch, opération Overlord…). Les deux scénaristes ne ménagent pas leur peine. Au fil de la lecture, le lecteur mesure leur travail. L’utilisation des termes de la société Macédonienne de l’époque, les noms des protagonistes ou la généalogie de la famille royale fait tourner la tête. Des dialogues en grec ancien ne seraient (presque) pas surprenant tant le travail d’archive est complet ! D’ailleurs, la présence d’un lexique en fin de volume est bien commode pour assimiler cette vague de données. Disons le tout de suite, cette avalanche de noms, de protagonistes et de lieux surcharge (un peu) la lecture. Mais ne faisons pas la fine bouche ! Pour bien ferrer son lectorat, D. Chauvel et M. Le Galli utilisent un subtil mélange de fiction et de vérités historiques. L’utilisation de Pyrrhus et de sa sœur Eurydice comme vecteur de la narration sonne vrai. Cela permet d’être en plusieurs lieux et espace-temps en même temps sans nuire à la fluidité du récit. Et finalement, Alexandre apparait conforme à notre imaginaire : jeune, colérique mais juste.

Le dessin de Gildas Java est surprenant. Ce dernier excelle dans le dessin des corps. Les courbes, les visages sont magnifiquement rendus avec beaucoup de sensualité. Tout est en numérique. Personnellement, je trouve que cela donne un petit côté rigide. On aime ou on n’aime pas ! Les combats sont bien croqués et les mouvements prennent vie. Je déplorerais l’absence de détail des décors : cela est froid, nu, vide, trop propre. Une représentation des bas-fonds de Pella est bien tentée mais sans grande réussite. Tout est orienté sur l’intrigue des personnages.

alexandre le grand,l'épopée,un roi viens de mourir,tome 1,glénat,péplum,david chauvel,michael le galli,gildas java

Ces derniers temps, les péplums sont à l’honneur dans le monde de la BD. Celui-ci a la particularité d’être très bien documenté. Le lecteur a, ainsi, un très bon aperçu de la société Macédonienne de l’époque. C’est une performance tant le sujet est acrobatique et le personnage d’Alexandre complexe. Pour cela, la lecture de cet album est un vrai dictionnaire romancé de l’incroyable destinée d’Alexandre le Grand.

Scénario : 7/10
Dessin : 6/10

Total : 6.5/10

Tigrevolant

Commentaires

Un peu trop "moderne" pour moi le dessin.

Écrit par : samba | 15/08/2014

Répondre à ce commentaire

Le péplum n'est pas mon genre de prédilection ... je ne lirai donc pas, mais je peux faire 2 remarques sur le dessin :
J'ai connu Tigre plus enthousiaste pour noter des dessins "propres". ☺
Comme le dit Samba, c'est vrai que le dessin est (trop) propre (comme les colonnes rutilantes) et ne convient pas à cette époque ... ça manque de "crasse" !
http://www.bdgest.com/preview-1485-BD-alexandre-l-epopee-un-roi-vient-de-mourir.html?_ga=1.53390063.656452125.1404739929

Écrit par : Dgege | 18/08/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire