15/09/2014

L'INTERVIEW DE MARK RETERA (Jean-Norbert).

Interview, Mark retera, Jean-norbert, Kramiek, 08/2014Samba BD continue son introspection vers le Nord de l’Europe et va vous faire découvrir un auteur hollandais qui sort chez Kramiek un album d’humour décapant intitulé « Jean Norbert ». Il s’appelle Mark Retera. C’est probablement le Gary Larson batave. Cet illustre inconnu en francophonie mérite un coup de projecteur pour son premier album paru en français. Attachez vos ceintures, cela décoiffe !

 

Samba BD : La sortie de cet album « Jean-Norbert » chez Kramiek en français,Interview, Mark retera, Jean-norbert, Kramiek, 08/2014 qu’est-ce que cela représente pour vous ? Avez-vous déjà été publié dans d’autres langues ou est-ce une première ?

Mark Retera : Ceci est le premier album traduit. Il y a eu, de temps en temps, quelques feuillets traduits en français. Je suis ravi qu’il y ait un album en français. Mais je serai complètement satisfait lorsque que le livre sera apprécié à sa juste valeur en France.

 

Samba BD : Ce premier tome est présenté comme une compilation de votre production originale parue aux Pays-Bas. Qui a fait la sélection ? Avez-vous eu un droit de regard sur cette sélection ? Sur quels critères les gags ont-ils été choisis ?

Mark Retera : J’ai fait la sélection moi-même. Le critère principal étant : ce gag peut-il être traduit sans problèmes ? Donc pas de jeux de mots. Ni des gags avec des célébrités néerlandaises.

Les gags que je considère comme faibles n’ont pas été sélectionnés (mais il n’y en avait pas beaucoup !).

Pour moi ce premier album n’est donc pas vraiment une compilation.

interview,mark retera,jean-norbert,kramiek,082014

 

Samba BD : Peut-on rire de tout ? Avez-vous des barrières à ne pas franchir, des sujets que vous vous refusez de traiter ?

Mark Retera : Je trouve que mes enfants doivent pouvoir lire mes bandes dessinées. Tous les thèmes sont permis, mais j’ai appris avec les années à être prudent.

Mon but n’est pas de blesser les gens, mais je considère néanmoins que le lecteur doit pouvoir encaisser quelque peu.

 

interview,mark retera,jean-norbert,kramiek,082014

 

Samba BD : Que pensez-vous du « politiquement correct » ?

Mark Retera : Je trouve que Jean Norbert est politiquement correct. Le fait que Jean Norbert tourmente des gnomes ne veut pas dire que MOI en tant qu’écrivain je suis d’accord avec ce fait.

Je décris les gnomes comme des petits hommes sympathiques.

J’admets que les femmes s’en tirent moins bien, je l’admets, mais d’un autre côté les hommes non plus.

Monsieur van Druten (le professeur)  est complètement amoral. Un fou. Je peux donc me permettre de le laisser battre ses élèves. Contre toute attente, ces feuillets sont appréciés aussi bien par le corps enseignant que les élèves.

Je ne fais aucune propagande dans mes bandes dessinées et pour cette raison Jean Norbert n’est pas vraiment politiquement correct.

Les vrais humoristes « politiquement correct » aux Pays Bas sont vite didactiques et ennuyeux. Les gens n’apprécient pas qu’on leur fasse la leçon. Donc je le fais le moins possible.

 

interview,mark retera,jean-norbert,kramiek,082014

 

Samba BD : Plusieurs journaux ont interrompu la publication de vos gags jugés trop excessifs. Quels étaient leurs arguments ? Quels étaient les sujets litigieux pour eux ?

Mark Retera : C’était des journaux publiés dans des villages réformistes. Ces gens sont vites choqués. La rédaction n’avait pas de problèmes avec mes gags, mais si les gens renoncent à leur abonnement pour cette raison, la bande dessinée est perdante.

 

interview,mark retera,jean-norbert,kramiek,082014

 

Samba BD : Comment travaillez-vous ? Quel est votre moteur dans la création de gags ? Avez-vous une technique propre à vous pour produire autant sans vous répéter ?

Mark Retera : Difficile à dire. Il faut faire attention à ne pas se répéter. Rejeter beaucoup d’idées donc. Je reçois parfois de l’aide extérieure pour la création de farces. Ma production est beaucoup moindre que certains autres dessinateurs.

 

interview,mark retera,jean-norbert,kramiek,082014

 

Samba BD : Un deuxième tome de Jean-Norbert est déjà annoncé chez Kramiek. Que contiendra-t-il ? Une nouvelle compilation de gags ? Une nouvelle production ou un de vos 19 albums déjà parus aux Pays-Bas ?

Mark Retera : Je crois que ce sera de nouveau une sélection, selon les mêmes critères que le premier tome. Je n’ai malheureusement pas le temps de faire une production nouvelle car j’ai encore ma bande dessinée journalière au Pays-Bas.

 

interview,mark retera,jean-norbert,kramiek,082014

 

Samba BD : Parlez-moi de votre activité de caricaturiste pour les journaux et magazines. Quels sont les sujets abordés ? Est-ce purement focalisé sur l’actualité nationale aux Pays-Bas ?

Mark Retera : J’essaie seulement d’être drôle. La bande dessinée touche parfois à l’actualité des Pays-Bas mais pas souvent. C’est la raison pour laquelle il y a possibilité de traduire.

 

interview,mark retera,jean-norbert,kramiek,082014

 

Samba BD : Quels sont vos maîtres, vos figures d’inspiration dans la bande dessinée ? Que lisiez-vous quand vous étiez « petit » ?

Mark Retera : Petit, je lisais surtout Astérix, Gaston Lagaffe, Spirou, Lucky Luke et Tintin. Plus tard je devins fan de  « The Far Side » (Gary Larson)

 

interview,mark retera,jean-norbert,kramiek,082014

 

Samba BD : Quels sont vos derniers « coups de cœur » en matière de bande dessinée et de culture générale ?

Mark Retera : Les livres que j’ai lu récemment et qui m’ont marqués sont Manu Larcenet : « Le combat ordinaire »

« Blast » du même auteur, que j’ai trouvé fantastique.

« Le goût du chlore » de Bastian Vives est aussi un de mes favoris.

J’ai probablement pris du retard.

Je lis bien sûr aussi les bandes dessinées de mes collègues néerlandais et flamands, mais la plupart ne sont pas connus en France.

 

Samba BD : Quels sont vos projets pour ces 12 prochains mois ?

Mark Retera : Continuer avec entêtement. J’espère me montrer quelques fois en France.

 

Interview réalisée pour Samba BD par Capitol.

Interview, Mark retera, Jean-norbert, Kramiek, 08/2014

 

Remerciements à Mark Retera pour sa rapidité de réaction et sa gentillesse, pour les visuels qui illustrent cette interview. Les gags repris ici ne sont pas encore parus pour la plupart en langue française. Il s’agit donc d’une première sur Samba BD. L’orthographe de ces strips doit encore être revue, c’est un premier jet. On parle aussi de « Dirkjan », c’est le nom de « Jean-Norbert »  en néerlandais. Ce sont les joyeusetés de la traduction…On attend donc le tome 2 avec impatience…

Interview, Mark retera, Jean-norbert, Kramiek, 08/2014

Écrit par capitolbelgium dans Du haut du CAPITOL. | Commentaires (7) | Tags : interview, mark retera, jean-norbert, kramiek, 082014 |  Facebook | |

Commentaires

Merci Marc et Mark.

J'ai retrouvé la légendaire modestie batave dans cette interview mais il a raison, c'est amusant à lire ses petits gags.

Écrit par : samba | 15/09/2014

Répondre à ce commentaire

Tres droles ces strips ! ca m'a mis de bonne humeur pour le reste de la journée

Écrit par : tigrevolant | 16/09/2014

Répondre à ce commentaire

Tres drôle. Mais le traducteur n'est pas fortiche en orthographe. "Cette une recette pour quatre..."

Écrit par : fab | 16/09/2014

Répondre à ce commentaire

C'est une traduction de l'éditeur Hollandais pas de Kramiek ;-)

Écrit par : Paquet | 16/09/2014

Répondre à ce commentaire

J'avais compris que cela n'était pas la version définitive...Quand va paraître le tome 2 de Jean-Norbert?

Écrit par : capitol | 17/09/2014

Shampoing pour cheveux con. J'adore...
Vivement sept suite.

Écrit par : Bossacdenoyau | 20/11/2014

Répondre à ce commentaire

tome 2 prévu pour Angoulême...

Écrit par : Capitol | 21/11/2014

Écrire un commentaire