01/10/2014

Koba

koba,dufaux,penet,delcourt,histoire,staline,fantastique,vampire,6koba,dufaux,penet,delcourt,histoire,staline,fantastique,vampire,6Scénario : Jean Dufaux

Dessin : Régis Penet

Éditeur : Delcourt

70 pages

date de sortie : 27/08/2014

genre : Histoire, fantastique

 

 

Koba, c'est le surnom que portait Staline dans sa jeunesse durant ses années de militantisme et d'emprisonnement. Nous sommes à la fin des années 40, en Sibérie. Staline revient dans la zone 0049 ou il fut déporté et emprisonné, pour y éclaircir un mystère lié à une toile sur laquelle il figure avec ses compagnons de lutte devenus des membres importants du régime. Curieusement, ils disparaissent tous de la toile, sans aucune intervention humaine.

 

koba,dufaux,penet,delcourt,histoire,staline,fantastique,vampire,6

Jean Dufaux nous a concocté un de ces récits dont il a le secret, mêlant Histoire et fantastique. Démarrant comme un récit d'investigation plutôt classique, l'histoire prend assez rapidement un virage fantastique pour le moins surprenant et déroutant. Le dictateur met les pieds dans l'antre de vampires à la beauté fatale envoutante et mystérieuse.

Dufaux revisite à demi mots le mythe vampirique de façon vraiment originale et ténébreuse. Trop ténébreuse. Le lecteur se perd dans des ellipses narratives par trop confuses et n'a plus que le dessin hypnotisant de Penet pour s'accrocher au récit.

C'est dommage, parce qu'au départ, il y a deux vraies bonnes idées de scénario. D'abord, le parallèle entre l'un des personnages les plus sanguinaires du Xxème siècle et le mythe vampirique ; puis l'analogie faite entre le tableau qui s'efface et la propagande Soviétique qui s'efforçait de supprimer des photos les personnalités en disgrâce.

 

Penet sauve la narration trop confuse par un dessin réaliste glacial et captivant. Cela colle bien au propos et hypnotise littéralement le lecteur.

koba,dufaux,penet,delcourt,histoire,staline,fantastique,vampire,6

Usant d'une métaphore habile, les auteurs nous montrent Staline non pas sous un autre jour, mais sous un autre angle, celui du fantastique, confirmant – si besoin était – la monstruosité du personnage.

 

Un bon One-shot qui aurait pu être excellent avec une narration moins brumeuse.

 

Ma note : 6/10

Loubrun

 

 

koba,dufaux,penet,delcourt,histoire,staline,fantastique,vampire,6

 

Commentaires

j'attendais mieux d'un partenariat Dufaux - Penet : 6/10 ! Bon je vais quand meme feuilleter

Écrit par : tigrevolant | 02/10/2014

Répondre à ce commentaire

moi aussi, je m'attendais à mieux.

Écrit par : loubrun | 02/10/2014

Pourtant un grand fan de Dufaux, je me suis abstenu de le prendre vu les avis assez tièdes que j'ai pu lire, cette chronique confirme cette impression générale.

Écrit par : samba | 05/10/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire