22/10/2014

BLACK CROW RACONTE - Tome 3: La Bounty.

Black Crow, La Bounty, Delitte, Glenat, 10/2014.Black Crow, La Bounty, Delitte, Glenat, 10/2014.Dessin & scénario : Jean-Yves Delitte.

Editions Glenat

Collection Chasse-marée

Sortie : 01/10/2014

48 pages –cartonné

Prix conseillé : 13,90 €

ISBN : 9782723499644

Histoire, voile, navigation.

 

Résumé (de l’éditeur) : Février 1790. Black Crow et son équipage découvrent, échouée sur les rivages d’une île du Pacifique, l’épave calcinée d’une frégate de la British Royal Navy : la Bounty. Le corsaire en a entendu parler... Commandé par le tyrannique officier William Bligh, ce navire a connu un destin particulier. Après un voyage au large de Tahiti où ils ont pu découvrir les charmes exotiques des femmes indigènes, ses hommes ont en effet pris leur destin en main. Excédés par les mauvais traitements de leur capitaine et sous l’impulsion du second Fletcher Christian, ils se sont révoltés. En prenant le contrôle du navire, ils ont provoqué l’une des mutineries les plus célèbres de l’histoire, inspirant plusieurs livres, films et chansons populaires...

 

« La vie est parfois bien cruelle quand les rumeurs et les médisances sont prises par le commun des mortels comme des vérités. »

Black Crow, La Bounty, Delitte, Glenat, 10/2014.

 

Mon avis : Jean-Yves Delitte, le stakhanoviste de la bande dessinée belge, sort un album sur la Bounty, l’histoire d’une frégate dont s’est emparé d’abord Jules Verne puis ensuite le cinéma avec la confrontation romancée entre le Commandant William Bligh et Fletcher Christian, le chef des mutins.

Dans une préface, Jean-Yves Delitte, via son personnage Black Crow, tient à réhabiliter William Bligh qui n’a fait que son devoir de Commandant du navire alors que  « les mauvaises langues le disait tyrannique, irascible et méprisant envers les hommes sous ses ordres ». Cette préface est même pour moi la page la plus importante de l’album car l’auteur nous remet l’histoire de la Bounty dans son contexte. Quels sont les hommes impliqués dans cette histoire, quel type de bateau était réellement la Bounty (un ancien vraquier transformé en une frégate, faiblement armée) ? C’est ce qui s’appelle réhabiliter William Bligh !

Black Crow, La Bounty, Delitte, Glenat, 10/2014.

Après cette mise au point, on découvre l’ambiance sur le bateau. Le voyage a été long (près de 10 mois) et difficile. De plus, la période de récolte d’arbre à pain est passée. Le bateau avait été affrété pour cette tâche. L’équipage se retrouve donc désœuvré dans l’attente de la prochaine récolte alors que la population locale, et surtout féminine, est très accueillante avec l’équipage. Bligh doit garder la discipline sur le bateau, c’est une règle élémentaire pour ce type de voyage si on ne veut pas aller à la catastrophe. Delitte nous décrit le cheminement entre le groupe qui veut prendre du bon temps, qui va se mutiner, et les hommes qui resteront fidèle au Commandant. Il faut savoir également que la loi anglaise était très dure vis-à-vis de ce genre de révolte, pouvant aller jusqu’à la pendaison des mutins.

Le dessin de Delitte est toujours aussi précis. Il n’est pas peintre officiel de la marine (belge) pour rien. Pour la petite histoire, Certaines personnes en France se sont émues qu’il porte ce titre, qu’ils disaient usurpés. Ces personnes ont oubliés que la Belgique à plus 60 kilomètres de côtes et possède aussi une marine, certes modeste, mais bien réelle, spécialisée surtout dans le déminage.

Black Crow, La Bounty, Delitte, Glenat, 10/2014.

L’auteur s’est focalisé dans son scénario sur la partie centrale de la mutinerie. Certains auraient peut-être préféré en savoir plus sur l’avant et l’après. Mais le lecteur attentif à tous les éléments (y compris la préface) pourra comprendre les tenants et les aboutissants de l’histoire de cette frégate, la Bounty. Les amateurs de l’histoire maritime et de la voile apprécieront.

 

Scénario :            7,0/10

Dessin :               8,0/10

Moyenne :            7,5/10

 

Lien vers le site internet de Glénat : ICI.

 

Capitol.

 

Black Crow, La Bounty, Delitte, Glenat, 10/2014.

 

Commentaires

le gros problème de ce titre, son histoire est trop connue de tous.
Sinon, entièrement d'accord avec Capitol.

Écrit par : samba | 22/10/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire