13/11/2014

Gloria victis - tome 1: Les fils d'Apollon.

Gloria victis, Fernandez, Guerrero, Montes, Le Lombard, 10/2014Gloria victis, Fernandez, Guerrero, Montes, Le Lombard, 10/2014Dessin : Mateo Guerrero - Scénario : Juanra Fernandez

Couleurs : Javi Montes

Editions Le Lombard

Sortie : 31/10/2014

56 pages –cartonné

Prix conseillé : 13,99 €

ISBN : 9782803633883

Aventure, Péplum

 

Résumé (de l’éditeur) : Il y eut une époque où certains mortels devinrent des dieux. À cette époque, il y a deux mille ans, des hommes devinrent des légendes en risquant leur vie pour divertir les foules. Des auriges mythiques qui, juchés sur leurs chars et imitant Apollon, s'affrontaient dans l'arène. C'est l'histoire de l'un de ces héros: Aelio Hermeros, peut-être l'un des meilleurs pilotes de char de tous les temps.

Gloria victis, Fernandez, Guerrero, Montes, Le Lombard, 10/2014

« Ça, c’est l’odeur du cirque ! Elle est la même dans tout l’empire… »

 

Mon avis : Parlons d’abord de l’album, je veux dire l’objet physique, pas le fichier PDF qui permet de lire sur un écran…Magnifique album avec le titre en lettres dorées du plus bel effet. Belle reliure, beau papier glacé. On a voulu séduire le chaland avec cette nouvelle série !

Deux pages en fin d’album replacent l’histoire dans le contexte historique. Aelio Hermeros a été un des grands auriges (conducteur de char) de l’époque. Par contre, l’histoire de sa vie est plausible quoiqu’imaginaire et le fruit du travail des auteurs. « Panem et circenses », du pain et des jeux, c’était la devise de l’époque. Les jeux du cirque étaient incontournables. C’était un peu la télé-réalité ou le football de l’époque qui déchainaient les passions, parfois les plus folles.

Gloria victis, Fernandez, Guerrero, Montes, Le Lombard, 10/2014

Les auteurs sont espagnols. Juanra Fernandez nous livre son premier scénario de bande dessinée mais il a déjà réalisé plusieurs films et écrit trois romans dont un a été primé. Mateo Guerrero a lui, au dessin, déjà une solide expérience. Il a plusieurs styles qui vont des comics aux mangas en passant par le franco-belge. Il a également déjà travaillé aux Etats-Unis. Il a déjà travaillé pour le Lombard dans « Beast » et la série « Turo ». Les couleurs sont de Javi Montes. Son nom est même repris en couverture sur la même ligne et aux côtés du dessinateur et du scénariste. C’est assez rare que pour le souligner car parfois, on a tendance à minimiser le rôle du coloriste, ou d’oublier de citer son travail tout simplement.

Gloria victis, Fernandez, Guerrero, Montes, Le Lombard, 10/2014

La série est prévue en 4 tomes d’après le dossier de presse. Chacun se souviendra du film Ben-Hur de William Wyler et de sa mythique course de chars. C’est dans ce décor que les auteurs nous font découvrir cet univers particulier, ce milieu très fermé où il faut survivre. Car ce « sport » n’est pas de tout repos, est très dangereux. Ce premier tome est une introduction. On y voit, dès le début de l’album, le père d’Aelio Hermeros mourir devant lui dans une course de chars de seconde zone, loin de Rome. A partir de là, ce sont des années de galère pour cet enfant puis ce jeune homme réduit à l’esclavage. Grâce à ses dons avec les chevaux, à sa volonté, il va gagner sa condition d’homme libre et puis partir sur les traces de son père…

Gloria victis, Fernandez, Guerrero, Montes, Le Lombard, 10/2014

Le scénario est bien ficelé, démarre assez vite et tient le lecteur jusqu’à la fin de l’album avec le but de lui donner envie de lire la suite. Je pense que sur ce point l’objectif devrait être atteint. Le dessin est bien maitrisé. Les personnages, les expressions des visages, les postures sont crédibles. Les chevaux ne sont pas boiteux non plus…On voit bien que Mateo Guerrero est à l’aise dans son travail et domine bien son sujet. Pour moi, le seul bémol est la colorisation. Je l’ai trouvée bien triste et sombre. J’ai eu l’impression qu’elle n’amène pas un plus à l’œuvre, les couleurs sont trop austères. Mais il s’agit d’un avis personnel. Les goûts et les couleurs…

Cette série devrait passionner les adolescents et les adultes à partir de 12 ans. Les latinistes et amateurs de l’antiquité romaine et autres péplum devraient y trouver leur bonheur en cette fin d’année. « Palmam qui meruit Ferat ! » (que celui qui a mérité la palme la porte !).

 

Scénario :           7,5/10

Dessin :             7,5/10

Moyenne :           7,5/10

 

Lien vers le site des éditions Le Lombard : ICI.

 

Capitol.

 

Gloria victis, Fernandez, Guerrero, Montes, Le Lombard, 10/2014

 

Commentaires

J'hésite, l'histoire en elle même m'attire , par contre , un péplum de plus, on commence à saturer là.

Écrit par : samba | 13/11/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire