11/11/2014

LE TECKEL

le teckel,hervé bourhis,casterman,road trip,société pharmaceutiquele teckel,hervé bourhis,casterman,road trip,société pharmaceutiqueSénario / dessin / Couleurs : Bourhis, Hervé
Dépot légal : 08/2014
Editeur : Casterman
Collection : Professeur Cyclope
Planches : 80

Pour lancer leur nouveau produit miracle antalgique - et faire oublier les morts du précédent médicament - les laboratoires Duprat veulent frapper fort. Dans la zone sud-ouest, la direction impose un jeune cadre aux dents longues à un vieux briscard de la représentation pharmaceutique, dit le « teckel ». Totalement opposés dans leur conception du métier, cette collaboration va produire des effets inattendus et cela, jusque sur la scène nationale … !

 

le teckel,hervé bourhis,casterman,road trip,société pharmaceutique

 

Voilà donc la nouvelle production d’Hervé Bourhis : un road trip franchouillard en « cx break, entre Tandem et les galettes de Pont Aven ». Avec des parrains pareils la barre est assez haute, entre la parodie et l’humour grinçant voir cynique. Cela permet d’aborder tous les sujets, si dérangeants soient-ils. L’auteur s’attaque ainsi à la cupidité des laboratoires pharmaceutiques sans foi ni loi : tant que les actionnaires sont rémunérés avec un pourcentage à deux chiffres, tout va bien ; le reste est littérature pour avocats. Et, malheureusement,  les exemples dans l’actualité de ces dernières années abondent!

 

le teckel,hervé bourhis,casterman,road trip,société pharmaceutique

 

Afin de dénoncer ces travers de la société capitaliste, H Bourhis utilise le vieux ressort de l’antagonisme des protagonistes. D’un côté un vieux réactionnaire à l’ancienne et dont les pratiques et l’attitude semble être figées dans les années 70 ; et de l’autre, un jeune cadre gay totalement inexpérimenté. Evidemment, tout au long de ce récit, les clichés ne manquent pas. Mais de cette ambiance électrique décrivant les dessous de la visite médicale en France (et sans doute ailleurs), H Bourhis arrive avec brio, à instiller de l’empathie pour le ringard déclamant du Rimbaud et pour le jeune loup pas si naïf et si amoral que ça ! Et plus encore, la sensualité du « teckel » transpire dans une scène de séduction ! Fort ! Tout cela est finement amené jusqu’à un final totalement inattendu. Je vous en laisse la surprise.

 

le teckel,hervé bourhis,casterman,road trip,société pharmaceutique

 

Pourtant les dessins n’aident pas vraiment à cette chaleur. Le trait ligne claire, dépouillé à l’extrême ne met pas forcément en confiance. La couverture avec lettrage seventies n’aidera pas à passer le cap. Cependant, l’artiste arrive à faire passer les émotions avec un minimum de coup de crayon. Ce qui est en soit une performance. Le choix des teintes en bichromie rose et bleu est pour le moins audacieux. L’ensemble déroute, surprend et puis séduit.

Cette attaque en règle du monde de l’argent laisse un goût amer de comprimés coincés dans l’œsophage. La mise en lumière des malversations de l’industrie pharmaceutique au travers d’une fiction hors norme est ambitieuse. Evidemment, le sujet n’est qu’en partie effleuré. Mais le neuvième art devrait s’emparer plus souvent des faits de sociétés révoltants. Nous donner à réfléchir et nous divertir voilà une mission bien remplie par Hervé Bourhis et son « teckel ».

 

le teckel,hervé bourhis,casterman,road trip,société pharmaceutique

Dessin : 5/10
Scénario : 7/10
Total 7/10

Tigrevolant

Commentaires

J'ai bien aimé ce titre , je ne me suis pas ennuyé une seule seconde,ça fait plaisir de lire une BD avec des dialogues percutants .Je recommande .

Écrit par : samba | 11/11/2014

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que le thème m'interpelle et donne envie ... je pense que je vais me laisser tenter !
Par contre, désolé mais pas d'accord sur la note du dessin. Une bonne note ne doit pas spécialement être attribuée à un "beau" dessin, mais aussi à un dessin expressif, efficace et en harmonie avec le genre ... ce qui semble être le cas ici ! ça vaut bien 7/10 ... donc la moyenne est bonne ☺ (je ne voudrais pas avoir traumatisé Manu sur sa cotation !).
Je donnerai mon avis sur le scénar quand je l'aurai lu.

Écrit par : Dgege | 11/11/2014

Répondre à ce commentaire

J'aurais cru que 5/10 et 7/10 ça faisait une moyenne de ... 6/10!

Trêve de plaisanterie, j'aurais bien aimé sa "Main verte" pour son scenario et son idée de départ: le monde après qu'il n'y a plus de pétrole...
Mais son dessin était vraiment approximatif, genre story-board, ce qui semble aussi le cas dans "Le Teckel".
Alors qu'il est capable d'autre chose de mieux (à mon goût!) comme dans son "Petit livre Rock".
Bref, j'ai du mal à lire quand le dessin ne me semble pas "à la hauteur".
ce n'est qu'un a priori, mais j'ai du mal à passer outre...

Écrit par : Bidule | 11/11/2014

Répondre à ce commentaire

Oui je me suis posé la question sur la note moyenne;-)
Je ne connaissais pas Hervé Bourhis avant et en regardant s biblio j'y ai vu la meme chose que toi "la main verte" avec un scénario de départ tres tres allechant. mais comme toi j'ai été arrété net par le dessin .... Dommage

Écrit par : tigrevolant | 12/11/2014

je vous trouve sévères dans vos commentaires , j'ai lu avec plaisir cette BD , le dessin colle au scénario . U dessin de reportage pour une fiction.

Écrit par : fazilleau | 18/11/2014

Répondre à ce commentaire

Merci pour ton avis Fazilleau , je suis comme toi, bien aimé ce titre.

Écrit par : samba | 18/11/2014

Écrire un commentaire