19/11/2014

LITTLE TULIP.

Little tulip, Boucq, Charyn, Le Lombard, signé, 11/2014Little tulip, Boucq, Charyn, Le Lombard, signé, 11/2014Dessin : François Boucq - Scénario : Jérôme Charyn

Couleurs : Le Moal Jean-Noël

Editions Le Lombard

Collection « Signé »

Sortie : 07/11/2014

88 pages –cartonné

Prix conseillé : 16,45 €

ISBN : 9782803634170

Aventure, goulag, tatouages

 

Résumé (de l’éditeur) : Emprisonné en même temps que ses parents, c'est à l'âge de sept ans que Pavel a découvert l'enfer du goulag. Séparé des siens, il a dû apprendre à survivre seul. Quelques années plus tard, il connaît bien les règles qui régissent son univers: la violence permanente, l'incurie des gardiens, la toute-puissance des chefs de gangs,... Il sait que s'adapter et s'endurcir ne suffisent pas. Grâce à ses talents de tatoueur, il obtient la protection de Kiril la Baleine, le plus cruel des caïds. Mais s'allier avec le diable a toujours un prix...

Little tulip, Boucq, Charyn, Le Lombard, signé, 11/2014

« Le dessin est un art qui consiste à essayer de donner forme à l’invisible… »

 

Mon avis : « 25 ans après « bouche du diable », le duo Boucq-Charyn se reforme ». C’est le bandeau rouge de l’éditeur que vous trouverez avec l’album. Pour fêter les 20 ans de la collection « Signé », Le Lombard ne pouvait espérer un meilleur timing. Le même duo avait déjà frappé une fois avec « la femme du magicien » en 1986 dans la collection « A suivre » chez Casterman. Le Lombard en profite pour ressortir ces deux excellents albums. Jérôme Charyn est un des plus importants écrivains de la littérature américaine contemporaine. Après 25 ans, le fil a été renoué. Entretemps, Boucq a continué son chemin et est devenu un des grands auteurs de la bande dessinée franco-belge. Doté d’un humour dévastateur, il a fait vivre les aventures de Jérôme Moucherot, un agent d’assurance hors norme et décalé pour lequel l’aventure est au coin de la rue. Il aborde le western avec Jodorowsky dans la série Bouncer. Un western pas comme les autres qui fait preuve d’innovation et lui donne un univers qui lui est propre, vu nulle part ailleurs. Grand Prix de la ville d’Angoulême en 1998, son dessin précis et enlevé ont fait de lui un des maîtres de la profession, alliant qualité du travail graphique et rapidité d’exécution. La sortie d’un album de Boucq est toujours un événement, et plus encore quand il est en duo avec Charyn qui lui fait une confiance aveugle pour l’adaptation de son scénario. Une référence dont Boucq peut être très fier ! J’ai eu l’immense honneur de l’interviewer en décembre 2012 lors d’une exposition à la galerie Champaka à Bruxelles. Le personnage est affable et bienveillant mais aussi à la hauteur de son immense talent et de sa réputation (son interview sur Samba BD : ICI).

Little tulip, Boucq, Charyn, Le Lombard, signé, 11/2014

Après ce long et nécessaire préambule, vous savez en ouvrant l’album qu’à priori vous devriez passer un bon moment de lecture. D’autant plus que les auteurs ont concocté un scénario très intéressant qui mêle plusieurs thèmes dont le principal est les camps du goulag en Union Soviétique. Vient ensuite se greffer d’autres thèmes tels que le dessin, le tatouage, la criminalité dans ces camps, la survie mais aussi l’immigration en Amérique et le choc des cultures que ce parcours de vie implique. Ajoutez-y le dessin de François Boucq, très expressif et complètement maîtrisé, un découpage classique mais précis, des cases dignes d’un récit cinématographique. Le lecteur est directement emporté dans un univers sans concession et suit la vie incroyable de Pavel qui va devoir se battre pour sa survie, dont la vie va être marquée à tout jamais par ce qu’il va devoir subir. C’est par moment violent, comme l’était la vie dans les goulags, mais le Pavel adulte a des principes et des valeurs qu’il défend parfois au péril de sa vie. Il s’agit d’une parabole en 88 pages dont on ne sort pas indemne car les auteurs sont des virtuoses dans leur domaine. A noter que l’album se termine par un dossier graphique du meilleur effet.

Little tulip, Boucq, Charyn, Le Lombard, signé, 11/2014

J’ai également bien aimé dans cet album le rapport entre Pavel, l’élève tatoueur, et son professeur en tatouage, Andreï. Certains dialogues, entre les deux personnages sur le dessin et l’apprentissage des connaissances, valent le détour. Je suppose que François Boucq y adhère à 100%. Ce serait bien de lui poser la question lors d’une prochaine interview…

Little tulip, Boucq, Charyn, Le Lombard, signé, 11/2014

Pour moi, il s’agit d’un des meilleurs albums que j’ai lu durant cette année 2014. Les auteurs allient la fiction avec une solide base réelle, puisque François Boucq s’est pas mal documenté sur la vie dans les camps. C’est lui qui a proposé le sujet à Charyn en recherche d’un projet fédérateur et novateur. A lire sans délai ou à vous faire offrir pour les fêtes de fin d’année. Incontournable !

 

Scénario :           9/10

Dessin :             9/10

Moyenne :           9/10

 

Lien vers le site des éditions Le Lombard : ICI.

 

Capitol

 

Little tulip, Boucq, Charyn, Le Lombard, signé, 11/2014

 

Commentaires

je n'ai pas attendu ta chronique pour me procurer cet album. C'est typiquement le genre d'album que j'achète les yeux fermés.
je reviens prochainenement pour un com dès que je l'aurai lu.

Écrit par : Loubrun | 19/11/2014

Répondre à ce commentaire

Bon, je rajoute à ma liste de noël .

Écrit par : samba | 19/11/2014

Répondre à ce commentaire

Entièrement d'accord avec Capitol. cette histoire est captivante. Sur une intrigue somme toute assez simple, plusieurs thèmes tous intéressants s'entremêlent habilement. Les personnages sont tous fascinants.
Cet album rentre dans le top 5 de 2014

Écrit par : Loubrun | 24/11/2014

Répondre à ce commentaire

Très bonne histoire effectivement , un bon 8/10 pour ma part .

Écrit par : samba | 16/12/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire