03/12/2014

Les gardiens du Louvre.

le gardien du mouvre.jpgle gardier du louvre.jpgScénariste :Taniguchi

Dessinateur :Taniguchi.

Editeur :Futuropolis.

Sortie : 21 novembre 2014.

Genre:Visite onirique de 134 pages.

 

Le résumé.

Au terme d’un voyage collectif en Europe, un dessinateur japonais fait étape en solitaire à Paris, dans l’idée de visiter les musées de la capitale. Mais, cloué au lit de sa chambre d’hôtel par une fièvre insidieuse, il se trouve confronté avant tout à une forme de solitude absolue, celle des souffrants en terre étrangère, privés de tout recours immédiat au cœur de l’inconnu. Alors que le mal lui laisse quelque répit, il met son projet à exécution, et se perd dans les allées bondées du Louvre. Très vite, il va découvrir bien des facettes insoupçonnées de ce musée-monde, à la rencontre d’œuvres et d’artistes de diverses époques, au cours d’un périple oscillant entre rêve et réalité, qui le mènera pour finir à la croisée des chemins entre tragédie collective et histoire personnelle. 

Avec cet album en forme de voyage intérieur, Jirô Taniguchi nous invite à une traversée temporelle et artistique à la découverte d’un esprit des lieux, sous la houlette de quelques figures tutélaires, familières ou méconnues... Car le Louvre a ses gardiens.

Mon avis.

Au départ, on est déjà séduit en découvrant la qualité d’édition de cet album. Un grand format (23 cm sur 32.5 cm) à la sauce manga puisque le sens de lecture est inversé qui va nous permettre d’admirer le dessin de Taniguchi en cinémascope et en technicolor. C’est presque une œuvre d’art qui vous aurez entre les mains  tellement les dessins de l’auteur de quartier lointain illumineront votre lecture.

Par contre on est plus dans l’univers « d’un homme qui marche » ou « du gourmet » car le scénario est en mode contemplatif. Le but est de nous faire vivre la vie du Louvre à travers le temps qui coule. Mais la visite se veut aussi idéalisée, sans la foule agglomérée autour de la Joconde, sans bousculade ni bruit. Mais cette visite est aussi onirique car on va découvrir certain de ses habitants. On se promène dans les pas voir dans la tête de grands auteurs comme Vincent van Gogh par exemple. Par ce biais, Taniguchi essaye de nous expliquer l’art d’apprécier une toile ou une sculpture. On se rend aussi bien compte du rayonnement international du musée parisien. 

Vous l’aurez compris, cet album est destiné à l’amoureux d’art et culture. Un peu moins à l’amateur d’action virile ou d’aventure à la James Bond.

a06-3e788fc.gifScénario 

a09-3e78912.gifDessin 

a07-3e78901.gif global.

 

Samba.

le gardier v.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Commentaires

Tres joli ca donne envie de le lire.

Écrit par : Joella | 03/12/2014

Répondre à ce commentaire

merci pour ta visite Joella .

Écrit par : samba | 03/12/2014

Écrire un commentaire