30/11/2014

Les Chroniques Courtes (64) : CARTHAGO –T 4

couv_223842-48bc748.jpgplanchea_223842-48bc759.jpgCARTHAGO –Tome 4 : Les monolithes de Koubé.

Dessin : Milan Jovanovic - Scénario: Christophe Bec

Editeur : Les Humanoïdes Associés

Sortie : 15/810/2014

56 pages-couleurs.

Aventure, fantastique.

 

 

 

Le résumé (de l’éditeur) :
  Lors d'un forage dans une caverne sous-marine, des scaphandriers sont attaqués par un fossile vivant, un megalodon. Ancêtre préhistorique du grand requin blanc, il est le plus féroce prédateur des mers que n'ait jamais connu notre planète. L'océanographe Kim Melville découvre que des spécimens ont survécu dans des grottes sous-marines alors qu'ils sont censés avoir disparu depuis 5 millions d'années! Une découverte qui pourrait remettre en question l'équilibre écologique de la planète et la survie même de l'humanité.

 

Mon avis :  
J’aime beaucoup le travail de Christophe Bec et cette série « Carthago », je la suis depuis le début. Il excelle dans ce type de scénario qui mêle l’aventure avec une petite dose de fantastique, juste de quoi se retrouver à la lisière du réel et du possible. 

 

Je dois cependant constater que j’ai été déçu par ce quatrième tome. Est-ce dû à « pas de chance » ?  Il n’empêche qu’il ne se passe rien de bien spectaculaire et les quelques développements ne font pas beaucoup avancer le schmilblick…Un album de transition probablement en attendant d’autres développements et un peu plus d’action.

 

 

 

a07-3e78901.gif

 

 

 

Capitol.

29/11/2014

Le SUMOUPS du samedi

sumoups

Écrit par DePa dans Sumoups | Commentaires (0) |  Facebook | |

28/11/2014

Hommes à la mer

hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014Scénario et dessin : Riff Reb's

Éditeur : Soleil (Noctambule)

118 pages

date de sortie : octobre 2014

genre : récits maritimes, adaptation littéraire

 

 

Quand la mer nous prend ....

 

En 2009, Riff Reb's inaugurait la collection Noctambule des éditions Soleil avec une superbe adaption d'un roman de Mac Orlan, A bord de l'étoile Matutine. Il renfila bottes et ciré en 2012 pour adapter Le loup des mers, d'après Jack London.

Grâce notamment à un dessin éblouissant, ces deux ouvrages furent Unanimement salués par la critique. Riff Reb's s'est visiblement laissé séduire par le chant des sirènes et n'a donc pas raccroché les amarres en sortant un troisième opus consacré aux écrivains de mer. Avec Hommes à la mer, il conclut brillamment un triptyque où la mer et les hommes ne font qu'un.

N'ayant trouvé de texte long qui l'inspire autant que les deux précédents volumes, il a choisit de mettre en image huit nouvelles d'auteurs réputés pour leurs récits maritimes ou fantastiques. Ainsi se côtoient William Hope Hodgson, Edgar Allan Poe, Pierre Mac Orlan, Joseph Conrad, Marcel Schwob, Robert Louis Stevenson, adaptés ici de manière flamboyante , onirique et poétique.

hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014

Continuant sur la lancée des deux premiers albums, Riff Reb's conserve le style graphique qui a fait leur succès. Le trait précis semi réaliste d'un noir profond, se joue des contrastes avec les couleurs utilisées dans chaque histoire. Comme dans A bord de l'étoile Matutine où chaque chapitre était en bichromie, ici chaque histoire à sa couleur. Et là, on en prend plein les mirettes ! C'est un travail d'orfèvre où la palette de nuances dans les teintes utilisées semble infinie. La maitrise des ombres et des lumières est totale, et contribue à donner les ambiances angoissantes, poétiques, épiques, noires, des récits choisit.

Les embruns et la fureur des éléments traversent les pages. C'est spectaculaire et flamboyant.

 

hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014

Comme s'il fallait que le lecteur reprenne son souffle entre chaque récit, ces derniers sont ponctués d'une illustration en pleine page illustrant un texte d'un grand auteur ayant écrit sur la mer. On y trouve entre autres Homère, Eugène Sue, Victor Hugo, Jules Verne, ou encore Jack London. A mi chemin entre l'illustration et la gravure, les planches en noir et blanc sont sublimes et ne sont pas sans rappeler de grands illustrateurs tel que Honoré Daumier ou Gustave Doré. Là encore, les jeux d'ombres et de lumière font de ces planches de véritables pépites.

 

Ce livre est magnifique et graphiquement encore un ton au dessus des deux précédents.

 

hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014

 

05-3e731b2.gif

 

 

Ma note 10/10

Loubrun

 

 

hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014

hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014

Commandant Achab

commandant achab,casterman,toi mon frère,douay,piatzszekcommandant achab,casterman,toi mon frère,douay,piatzszekCommandant Achab : Tome 05

Toi, mon frère

Scénario : Stéphane Piatzszek

Dessins : Stéphane Douay

Couleurs : Boubette

Editions : Casterman

Dépôt Légal : septembre 2014

ISBN: 978-2-203-07930-4 

Résumé :

En travaillant sur les suites de l'enquête Rivière, le commandant Achab et son coéquipier Karim Al Misri renforcent leur relation qui demeure malgré tout ambiguë.

La mort du père de Karim, sous les balles d'Edgar "Achab" laisse planer un mystère sur l'organisation de l'évasion qui le mène à sa fin.

Tous les indices convergent vers le grand patron de la Police Judiciaire : William Cohen, le frère d'Edgar.

commandant achab,casterman,toi mon frère,douay,piatzszek

Mon avis :

Le récit s'ouvre sur la déchéance d'Edgar Cohen, pas rasé, mal fagoté, on n'a pas l'odeur mais on l'imagine ; un SDF relou traînant sur les bancs du métro.

L'intrigue est mise en place rapidement : sur un coup de colère, Achab reproche à son petit frère d'avoir organisé l'évasion de Fath afin de le reléguer aux archives et lui piquer le siège de chef qui lui revenait.

Edgar fidèle aux habitudes des les précédents albums, recherche et provoque les conflits tout en gardant un caractère de chien. Ce caractère s'adoucit dans quelques moments de "douceur" : le soutien d'une jeune vagabonde, et ces caresses au chat.

commandant achab,casterman,toi mon frère,douay,piatzszek

La manipulation reste au cœur de l'album : celle du chef de la police, envers ses deux adjoints, celle d'Edgar sur la société qui l'entoure ; celle de Karim sur ses collègues, celle de Fath sur l'histoire.

Toujours très noir, ce polar recèle encore un paquet de violence et de tabassages. Fait pas bon se retrouver en taule quand on est flic, ou SDF en banlieue, ou vieux schnock mal embouché dans une sale histoire d'infiltration.

Les vignettes sont encore plus sombres que dans l'album précédent.

commandant achab,casterman,toi mon frère,douay,piatzszek

Des dessins un peu torturés, comme les personnages - Roman noir -dessins noirs - pas très réjouissants.

Le dénouement est quelque peu déroutant, mais laisse présager un 6ème album encore plus sordide !

Ma note :

a06-3e788fc.gif

 

Sophie