30/01/2015

LES CONTREES SAUVAGES - Tome 2.

Les contrées sauvages, Taniguchi, Sakka, 7/10, Grands espaces, nature, animaux, aventures, 01/2015Les contrées sauvages, Taniguchi, Sakka, 7/10, Grands espaces, nature, animaux, aventures, 01/2015Dessin  & scénario : Jirô Taniguchi

Sortie : 21/01/2015

Edition Sakka (Casterman) - Manga

264 pages – Broché

Grands espaces, nature, animaux, aventures.

 

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Au milieu d’une nature aussi cruelle que ses paysages sont sublimes et les créatures qui la peuplent sont hostiles, l’homme est la proie de tout, et surtout de lui-même. Véritable périple à travers les grands espaces, des montagnes japonaises aux étendues de l’Ouest américain, cette anthologie n deux tomes donne à voir une facette encore méconnue en France de l’œuvre de Taniguchi : l’époque où, nourri de bande dessinée européenne, il s’essayait avec succès à la BD de genre en y insufflant ce qui est aujourd’hui encore sa marque de fabrique : un immense talent de raconteur d’histoires.

Les contrées sauvages, Taniguchi, Sakka, 7/10, Grands espaces, nature, animaux, aventures, 01/2015

 

«Jirô Taniguchi a fait la synthèse entre le manga et la bande dessinée européenne.»

 

Mon avis : Sakka, l’éditeur manga de Casterman, nous propose en ce mois de janvier 2015 le second tome de la série « Les contrées sauvages ». Ces deux albums compilent des histoires construites et dessinées par Jirô Taniguchi entre les années 1975 et 1986. On y retrouve déjà tous les basiques du talent de Taniguchi. Outre le dessin que l’on voit évoluer de façon positive au fil des ans, Taniguchi explore certains épisodes du passé, que ce soit au Japon ou ailleurs dans le monde. A chaque fois, on y retrouve la nature avec tout ce qu’elle a de sauvage mais aussi et surtout le rapport entre la faune et l’homme, la cohabitation qui n’est pas toujours pacifique, loin de là. En plus, l’homme n’en sort pas toujours gagnant. Cet album est divisé en deux parties. La première est intitulée : « Villages perdus ». Elle comprend quatre histoires différentes de lieus perdus dans une nature parfois hostile. La deuxième partie est intitulée « L’homme et l’animal ». Elle comporte trois histoires qui expliquent le rapport de force entre la nature et l’homme. Enfin, le tome se termine par une histoire courte dessinée en 2010 qui s’appelle « les innommables ». Le lecteur peut y mesurer les progrès graphiques entre son style de départ et le style actuel.

La sortie de cet album qui reprend des travaux plus anciens de Taniguchi correspond avec le Festival d’Angoulême. Casterman en profite d’ailleurs pour mettre en lumière l’artiste en sortant plusieurs autres albums du dessinateur japonais.

 

a07-3e78901.gifScénario 

 

a07-3e78901.gifDessin

 

a07-3e78901.gifMoyenne 

 

 

Lien vers la fiche technique de « Les contrées sauvages» sur le site de Sakka: ICI.

 

Capitol.

 

Les contrées sauvages, Taniguchi, Sakka, 7/10, Grands espaces, nature, animaux, aventures, 01/2015

 

Commentaires

Fameuse bibliographie l’air de rien pour Jiro Taniguchi .

Écrit par : samba | 30/01/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire