29/01/2015

Jeu de Dames partie 1

jeu de dames.jpgjeu de dames 1.JPGDessinateur : Philan

Scénariste :Toldac

Editeur : Grand Angle.

Sortie : 28 janvier 2015.

Genre : Thriller historique de 48 pages.

 

Jeu de dames, c’est une des plus incroyables machinations de l’histoire de la conquête spatiale : juin 1943, l’ingénieur Hugo Ebeling quitte le centre d’essai des fusées allemandes V1 et V2 dirigé par Von Braun. Il rejoint la résistance allemande où il rencontre Eva. Avril 1945, tous deux se jurent fidélité jusqu'à la mort. Mais un obus russe atteint les deux amants. Anéanti par l’annonce de la mort d’Eva, Hugo est récupéré par l’armée américaine. Aux États-Unis, il retrouve Von Braun, affecté à la conquête spatiale. Hugo rencontre alors Lola, le sosie d’Eva en plus jeune, il est bouleversé. Octobre 1957, Spoutnik est lancé, les Russes mènent dans la conquête spatiale. L’équipe de Von Braun revient sur le devant de la scène et le cauchemar commence pour Hugo…

« Scheisse !Terroristen ! »

Toldac (pilier du magazine Spirou, scénariste d’ADN) et Philan (Tupac chez Vents d’Ouest) nous propose avec jeu de dames un thriller à la sauce historique puisque l’on suit le parcours du célèbre ingénieur allemand Werner Von Braun après la 2e guerre mondiale. On y parle bien évidemment du programme spatial mais l’accent est plutôt mis sur les amours compliqués d’un de ses collaborateurs Hugo Ebeling.  J’ai essayé de trouver des infos sur lui, vu le texte de présentation qui, je cite «  une des plus incroyables machinations de l’histoire » mais je n’ai rien trouvé à son sujet .Il s’agit donc visiblement d’une fiction.

Pour ce qui tourne autour de notre bonne vieille Terre, je vous conseille vivement de voir l’excellent documentaire de la BBC sur la conquête de l’espace, c’est admirablement bien fait et instructif.

J’ai été un peu décontenancé par cette histoire qui balance entre thriller, reconstitution historique et mélodrame .On survole le programme spatial à la grosse louche, le thriller est pour le moment encore très nébuleux et la romance est « très compliquée » .Bref, on en saura certainement un peu plus avec le tome 2 mais pour le moment l’histoire a du mal à décoller.  Par contre, j’ai trouvé le dessin de Philan de bonne facture, c’est agréable à suivre. Un trait plutôt classique mais qui rend bien pour l’époque désirée.

Voilà, rien de rédhibitoire au final, on attendra d’avoir la fin de ce diptyque pour pouvoir juger valablement cette histoire.

 

 

a07-3e78901.gifDessin 

a05-3e788c9.gifScénario 

a06-3e788fc.gifGlobal 

 

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

 

Écrire un commentaire