11/03/2015

SARA LONE - Tome 2: Carcano girl.

saralone,morancho,arnoux,sandawé,810,aventure,polar,thriller,etats-unis,032015.saralone,morancho,arnoux,sandawé,810,aventure,polar,thriller,etats-unis,032015.
Dessin : David Morancho - Scénario: Erik Arnoux

Sortie : 18/02/2014

48 pages – Cartonné

Aventure, Etats-Unis, polar, Thriller.

 

 

 

Résumé (de l’éditeur): Celle qu’on nomme "Sara Lone" de son ancien nom de scène n’a décidément aucune marge de manœuvre: entre le Syndicat qui cherche à s’accaparer définitivement la pêcherie Carruthers et le "Pinky Princess", les voyous qui croient qu’elle sait où est planqué le trésor Maya qu’aurait repêché son père atrocement assassiné sans avoir parlé, le mafioso Vetriani qui n’a pas oublié la mort de LeMount et l’étouffante pression de "Janus", son agent traitant au FBI, il lui faut jouer serré. 

 

« Travailler en mer, c’est moins facile que d’montrer son cul, hein ? Ça, par contre, tu sais faire comme toutes les p’tites putes de la nouvelle-Orléans ! »

 

Mon avis : Je vais vous parler aujourd’hui d’un album financé par crowdfunding via Sandawé. Il s’agit du tome 2 de la série Sara Lone. C’est vraiment un livre très attendu car le premier tome a récolté un succès mérité par les temps qui courent, à tel point qu’il représente probablement le plus haut potentiel de vente de sa maison d’édition. De plus, le tome 3 de la série a été financé en un temps record. 50.000€ ont été financés en à peine 100 heures. Record battu !

 

saralone,morancho,arnoux,sandawé,810,aventure,polar,thriller,etats-unis,032015.

 

 

Samba BD vous a parlé en son temps du premier tome et a interviewé son scénariste, le passionnant et  très loquace Erik Arnoux (voir les liens en fin de chroniques).Erik Arnoux n’est plus à présenter. Il s’agit d’un dessinateur-scénariste de grande qualité qui a derrière lui une très grande expérience du métier. Et pourtant, cette expérience « Sandawé » était pour lui une première. A ses côtés, le jeune dessinateur Espagnol David Morancho qu’il a découvert, est une vraie révélation. Son dessin est magnifique et maîtrisé. Morancho est un bosseur. Il a déjà sa griffe, son style qui lui est propre et progresse de planche en planche. Il apprend vite, le bougre, sous l’œil expert et les conseils d’Erik Arnoux!

En ce qui concerne le scénario, Erik Arnoux combine dans un récit, de manière efficace, l’Amérique des années ’60 et ses événements politiques, sociaux avec l’histoire d’un fabuleux trésor qui fait tourner pas mal de têtes, y compris la mafia locale et le Ku Klux Klan. Dépaysement assuré et un paquet de rebondissements en vue pour cette intrigue qui se met en place. Dans ce tome 2, on se doute que Sara Lone va être le jouet d’un complot d’envergure mais lequel ?

Lorsque j’ai terminé la lecture de cet album bien enlevé, il ne me reste qu’à attendre le tome 3 qui est déjà financé et qu’on devrait retrouver au début de l’année prochaine 2016, pas avant car David Morancho doit travailler en priorité sur un autre projet chez l’éditeur Delcourt. C’est aussi cela le succès…

Pour ceux qui n’ont pas encore lu le tome 1, il n’est pas trop tard pour l’acheter ou le commander chez votre libraire. C’est une série de qualité qui en vaut la peine. Je suis persuadé que la sortie du tome 2 va relancer la vente du premier tome. Roulez jeunesse !

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne 

 

 

Lien vers la fiche technique de l’album chez l’éditeur Sandawé: ICI.

 

Voir la bande annonce de l’album « Sara Lone tome 2 : Carcano girl » :


.

 

Liens vers la chronique du tome 1 sur Samba BD : ICI.

Liens vers l’interview d’Erik Arnoux sur Samba BD : ICI.

 

 

Capitol.

saralone,morancho,arnoux,sandawé,810,aventure,polar,thriller,etats-unis,032015.

 

saralone,morancho,arnoux,sandawé,810,aventure,polar,thriller,etats-unis,032015.

 

Commentaires

Pour info, le prochain album de David Morancho sera un"sept" scénarisé par Kris et Bertrand Galic, série concept chez Delcourt.

Écrit par : samba | 11/03/2015

Répondre à ce commentaire

En tant qu'édinaute du tome 1 et du tome 3, je ne saurais que vous souhaiter d'acheter cette série.
Personellement, j'ai craqué pour le dessin, et le scénario tient bien la route.
Cependant, malgré que cette série soit qualifiée de meilleures ventes chez l'éditeur, je reste déçu par les chiffres. Je pense que l'expérience crowfunding en restera là pour moi...

Écrit par : ledav | 11/03/2015

Répondre à ce commentaire

salut Ledav, si tu as les chiffres de vente , n'hésites pas à nous les communiquer .

Écrit par : samba | 11/03/2015

D'après ce que j'en sais, le premier tirage était de 8000 exemplaires et il y a 6 mois d'ici on devait être à un peu plus de 6000 exemplaires vendus. Mais il faut bien se dire que la sortie du tome 2 va relancer la vente du tome 1.Je pense que le tome 1 avec cette sortie peut viser les 10.000 exemplaires, ce qui est un excellent chiffre à ce jour. Il faut savoir que la moyenne des tirages actuels est de 1500 exemplaires, résultat de la surproduction. Il faut savoir aussi que Sandawé rétribue de façon décente par rapport à d'autres éditeurs.
Enfin, Ledav doit avoir des chiffres précis à ce jour, il a du recevoir des décomptes il y a peu. Mais il est aussi tenu par Sandawé à ne pas les divulguer. Pour ma part, n'ayant pas eu le loisir de soutenir cet album, je n'ai pas accès à ces décomptes de l'éditeur. Mais je pense que l'édinaute qui mis 20 euros sur ce livre sera très largement payé de son investissement puisqu'il a déjà reçu son album à la maison. Le reste, c'est du bonus!
Je ne parle pas non plus de la version espagnole du livre. Je ne sais pas ce qui en est de ce volet de l'album vis à vis de Sandawé.

Écrit par : Capitol | 12/03/2015

Merci Capitol pour ces chiffres.
J'ai toujours l'impression que ce type de financement se résume à du mécénat pour le moment . Peut être sur la durée mais Sandawé donne-il un retour sur le long terme ?

Écrit par : samba | 12/03/2015

D'après mes expériences personnelles chez Sandawé, le retour sur investissements, il ne faut pas trop y penser. Quelques euros. Là n'est pas la plus-value. La plus-value réside dans le fait de financer un projet qui vous intéresse et de faire vivre des auteurs. c'est aussi de recevoir l'album (à partir de 20€)et enfin il y a parfois les petits plus, tirages spéciaux ou limités, ex-libris, concours, etc...Il est à remarquer que Patrick Pinchard, le boss de Sandawé, dans sa promo actuelle ne parle plus des dividendes car ils sont très modestes et représentent peu de choses pour les vrais édinautes qui préfèrent plutôt pouvoir discuter du projet avec les auteurs eux-mêmes, lorsqu'ils sont disponibles. C'est surtout le cas avec Erik Arnoux pour Sara Lone qui est un modèle du genre, toujours là pour donner des nouvelles du projet et répondre aux questions.

Écrit par : Capitol | 12/03/2015

Répondre à ce commentaire

je vais un peu jouer le"mauvais clown", pour continuer le débat .
En somme , on paye un album 20 euro qui normalement coûte 15 euro , tout ça pour parler avec l'auteur.Pour cela, il suffit de se brancher sur FB pour ma part . Des éditions spéciales, on les trouve aussi chez les autres éditeurs avec des tirages de luxe ou de tête .
En plus ,vu la densité du marché, ce n'est pas un album en plus ou en moins qui va m'émouvoir .
Bref, comme je l'ai dit plus haut , c’est du mécénat , c'est très bien pour celui qui veut soutenir un artiste mais bon, le lecteur n'a normalement pas la vocation de faire vivre celui qui écrit ses livres.
Pour celui qui a de faibles revenus pour "investir", il va vite se sentir exclus de ce système .Bref, je ne suis pas encore totalement convaincu par ce financement "alternatif" .

Écrit par : samba | 12/03/2015

Répondre à ce commentaire

C'est parfois plus fin que cela...Tu vois le travail pendant qu'il est réalisé, en temps réel. Parfois les remarques des édinautes font que les auteurs affinent certains points du scénario ou du dessin. Des édinautes se retrouvent comme personnages dans certaines cases, etc...Des petits plaisirs personnels que n'a pas l'acheteur lambda qui découvre le livre en librairie.

P.S.: Pour Facebook, encore faut-il que l'auteur t'accepte comme "ami" :-)

Écrit par : Capitol | 12/03/2015

Répondre à ce commentaire

En effet, sandawe nous demande de ne pas révéler les chiffres de vente.
Néanmoins, mon retour sur investissement sur le tome un est le suivant:
Pour 60 € investis:
En juillet 2014, un dividende de 9 €.
En janvier 2015, pas de dividende.
Alors oui, j'ai recu l'album en version luxe, mais bon...
Cela reste en effet du mécénat. Dommage que ce n'était pas présenté de cette manière depuis le début de l'aventure sadawe.

Écrit par : Ledav | 12/03/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire