17/03/2015

Le prince de la nuit VII-la première mort

Prince de la Nuit (Le)7.jpgPrince de la Nuit (Le)7d.jpgDessinateur et scénariste : Yves Swolfs.

Editeur : Glénat .

Sortie : mars 2015.

Genre : fantastique historique de 48 pages.

 

L’origine du Mal…

On l’appelle le Prince de la nuit. Vampire, créature nocturne et immortelle se nourrissant du sang de ses victimes, il inspire la crainte et l’obsession de la famille de Rougemont qui le combattra à travers les âges. Mais qui est véritablement Vladimir Kergan ? Né par une nuit de pleine lune d’une mère qui mourut en lui donnant la vie, il est l’héritier d’un chef de clan du peuple Dace à l’ambition démesurée qui n’hésite pas à défier les toutes puissantes légions romaines. Ce tempérament de feu nourrit la jalousie des membres de sa propre famille ; aussi les devins le prédisent : Kergan le malvenu est prédestiné à être maudit, quoi qu’il arrive. Condamné à être trahi par les siens, il deviendra prêt à tout pour se venger, quitte à pactiser avec le Mal en personne.

À travers le nouveau cycle de cette saga fantastique de référence, le virtuose Yves Swolfs nous raconte les circonstances qui ont mené son personnage à devenir le légendaire Prince de la nuit. Plongez aux sources du Mal...

À l’occasion de la sortie de ce nouvel album, tous les tomes précédents du Prince de la nuit seront réédités avec une couverture exclusive !

Prince de la Nuit (Le)7s.jpg

« Je suis à l’image du monde qui m’entoure… »

 

Mon avis.

 

47exlibrisLePrinceDeLaNuitT4Brusel1_01072007_173649.jpgCe 7e volet du prince de la nuit est indéniablement la sortie du moment. Cela faisait 14 ans qu’on attendait une suite, 14 ans qu’on bassinait Yves Swolfs lors de séance de dédicace  pour connaitre la date du retour du maléfique Kergan. Notre vampire adoré est donc de nouveau dans les bacs des bonnes librairies pour la joie de tous les fans de Swolfs (et ils sont nombreux !). On débute ce nouveau cycle par la genèse du mal, comment Kergan est-il devenu l’incarnation du mal .Comme il s’agit d’un bon retour en arrière, il n’est pas indispensable de relire les tomes précédents mais vous trouverez une info très intéressante dans le tome 6 sur la suite des événements.  Lorsque Vincent trouve le manuscrit des mémoires de Kergan , on y lit « la genèse, Vlad Tépès le fou, à ma plus charmante de mes victimes » .C’est à mon avis la suite des réjouissances . Maintenant reste à voir si le dessinateur belge s’occupera du scénario aussi bien que du dessin sur ses futurs albums. On parle d’une collaboration au minimum pour soulager le travail de Swolfs.

Sinon, la vengeance et l’infamie sont toujours de rigueur avec ce personnage hors-10960002_950884018258174_9067881532285958619_o.jpgnorme. L’histoire est certes classique et attendue mais on tourne les pages avec envie. On a droit à quelques belles envolées belliqueuses  qui font leur petit effet.

En plus, Swolfs est toujours sans pitié pour  nous faire saliver devant des corps dénudés. On ne ressent aucune douleur à contempler ses superbes décors nous invitant au voyage.

Non, vraiment aucune compassion devant tant d’enchantement pour bien noter cet album.

Sois maudit !

 

 

a08-3e78906.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario 

a08-3e78906.gifGlobal 

 

Samba.

9910000016387_pg.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

 

Commentaires

jamais j'aurai imaginé que cette série reprendrai un jour !

Écrit par : Loubrun | 17/03/2015

Répondre à ce commentaire

Peut être un long travail de lobbying de la part des lecteurs qui a porté ces fruits.

Écrit par : samba | 17/03/2015

Jamais lu

Écrit par : tigrevolant | 18/03/2015

Répondre à ce commentaire

tu devais hiberner ou faire une pause carrière il y a 15 ans!

Écrit par : samba | 18/03/2015

Écrire un commentaire