27/03/2015

PERICO -Tome 2/2.

Perico, Hautière, Berthet, Dargaud, 8/10, aventure, polar, thriller, 09/2014.Perico, Hautière, Berthet, Dargaud, 8/10, aventure, polar, thriller, 09/2014.Dessin : Philippe Berthet - Scénario: Régis Hautière

Sortie : 26/09/2014

Editions Dargaud

Collection « ligne noire »

62 pages – Cartonné

Aventure, polar, thriller.

 

 

 

Résumé (de l’éditeur): Ce second tome de Perico s'ouvre quelque part entre Miami et Hollywood. Pour un service rendu à son frère, la vie de Joaquin a basculé. Le jeune serveur sans histoire s'est retrouvé au cœur d'une affaire de blanchiment d'argent et de trafic de drogue. Il devient alors l'homme à abattre. À ses trousses : les sbires du président cubain, les truands de la pègre locale et... la Mafia ! Il est totalement inexpérimenté ; eux sont des tueurs professionnels. La chasse à l'homme a commencé et, déjà, les cadavres jonchent leur parcours. Un pur polar...

Perico, Hautière, Berthet, Dargaud, 8/10, aventure, polar, thriller, 09/2014.

 

«PERICO : perruche en espagnol. Signifie aussi Cocaïne, en argot cubain.»

 

Perico, Hautière, Berthet, Dargaud, 8/10, aventure, polar, thriller, 09/2014.

 

Mon avis : La surproduction en bande dessinée a encore frappé ! Alors que je m’étais dit qu’il ne fallait pas louper la sortie du tome 2 en septembre 2014, je suis passé tout à fait à côté. C’est en passant samedi dernier dans une librairie spécialisée dans les albums d’occasion que je suis tombé sur l’ouvrage qui a de suite attiré mon attention. Me voilà donc après 6 mois de retard avec cette lecture tant attendue! Seul avantage au système, c’est que je l’ai eu à un prix bradé. C’est la dure loi du marché et de l’éphémère en librairie…

Perico, Hautière, Berthet, Dargaud, 8/10, aventure, polar, thriller, 09/2014.

Alors, où en étais-je ? En route de Miami vers la Californie et Hollywood avec quelques tueurs à la poursuite du jeune couple parti avec la valise…Heureusement, Joaquin est un gars intelligent et reste sur ses gardes. Il n’a pas peur non plus de se mesurer aux dangers du voyage et d’utiliser son pistolet. Cette poursuite haletante va mener le lecteur jusqu’à la dernière case, celle du dénouement. Mais, le lecteur retors pourra encore ergoter : es-tu sûr que ce soit vraiment la fin définitive ? Perico tome 2/2, cela veut dire que cela se passe sur deux tomes, cher lecteur. Mais Régis Hautière est un scénariste rusé et peut-être s’est-il laissé, subrepticement, une porte de sortie, une bonne raison de prolonger la série au cas où on lui demanderait.

Perico, Hautière, Berthet, Dargaud, 8/10, aventure, polar, thriller, 09/2014.

C’est un mix de polar et de thriller du meilleur tonneau. Hautière emporte le lecteur avec un scénario bien ficelé sans être toutefois trop bavard. C’est un très bon point. Berthet laisse libre cours à ce qu’il aime dessiner : le sud américain, la fin des années ’50, les belles voitures, les jolies filles. Certaines planches ne se lisent pas, elles se regardent, elles se contemplent. J’ai eu l’impression que l’album a été vite lu mais cela veut dire aussi que la lecture a été captivante et que le diptyque m’a bien plus. Bon point, Messieurs les Auteurs ! A noter également les couleurs de Dominique David.

Perico, Hautière, Berthet, Dargaud, 8/10, aventure, polar, thriller, 09/2014.

 

J’espère pour vous que vous trouverez encore facilement cet album en librairie. Si vous l’avez lu, un petit commentaire de votre part en fin de chronique est le bienvenu. On est là aussi pour communiquer et échanger ses avis sur la bande dessinée.

 

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Lien vers la fiche technique de l’album chez Dargaud: ICI.

La chronique du tome 1/2 de Perico sur Samba BD : ICI.

 

Capitol.

 

Perico, Hautière, Berthet, Dargaud, 8/10, aventure, polar, thriller, 09/2014.

 

Commentaires

lu aussi avec du retard car j'ai trouvé les 2 tomes en seconde main. c'est assurément du bon polar. un second diptyque ne me dérangerait pas.

Écrit par : loubrun | 29/03/2015

Répondre à ce commentaire

Pris à sa sortie, car j'aime bien Berthet et les films noirs. Donc, pile ce qu'il me fallait.
Pas déçu, c'est du solide, même si le genre est très balisé et finalement sans surprise ("héros" un peu naïf, destin implacable, femme fatale…).

Écrit par : jmc95 | 31/03/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire