10/04/2015

BENOÎT BRISEFER - Tome 14: Sur les traces du gorille blanc.

Benoît Brisefer, Peyo, Garray, Culliford, Parthoens, Le Lombard, 8/10, aventure, humour, 04/2015.benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.Dessin : Pascal Garray – D’après l’œuvre de Peyo

Scénario: Luc Parthoens & Thierry Culliford

Sortie : 10/04/2015

Editions Le Lombard

56 pages – Cartonné

Aventure, humour.

 

 

Résumé (de l’éditeur): Ce bon vieux M. Dussiflard, l’unique et toujours serviable taximan de Vivejoie-la-Grande, est l’heureux gagnant d’un safari pour deux en Afrique. Pour l’accompagner, son choix s’est porté sur Benoît Brisefer, son meilleur ami. Celui-ci se réjouit de partir à la découverte de la faune équatoriale et, qui sait ?, à la rencontre du mythique gorille blanc.

 

benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.

 

 

«Il faut être prêt à tout ! L’aventure est à ce prix ! »

 

 

Mon avis : « Après onze ans d’absence dans les librairies et quatre mois après la sortie du film Les taxis rouges, long métrage adapté de sa première BD, Benoît Brisefer fait une réapparition qui promet d’être très remarquée. » Le décor est planté ! Même si le film n’a pas été un grand succès, la réimpression du premier tome de la série est une réussite en librairie et la sortie de cette nouvelle aventure de Benoît Brisefer tombe à point pour relancer la vente de l’ensemble des albums de la série. La priorité du Studio Peyo est bien évidemment les Schtroumpfs qui cartonnent partout dans le monde et qui est de loin sa première source de revenus. Benoît Brisefer est plutôt une pause, un plaisir que se font les auteurs dans le rythme effréné du Studio Peyo. C’est bien de temps en temps de ne pas avoir la tête dans le guidon !

 

benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.

 

Ce 14e album est totalement inédit mais reste dans la tradition de la série. Le petit garçon à la force herculéenne, avec son béret et son écharpe bleue, reste l’autre grande création de Peyo. Même s’il n’évolue pas beaucoup (il n’a pas encore de téléphone portable), il reste très actuel et proche des préoccupations quotidiennes. Nous retrouvons Benoît Brisefer en Afrique où il va rencontrer le gorille blanc, le plus mythique des grands primates de la forêt africaine. Mais il va être confronté aussi au braconnage, à l’instabilité politique et ses dérives.

 

benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.

 

Le dessin est de Pascal Garray qui travaille depuis 1990 au studio Peyo. Outre les Schtroumpfs, il a dessiné à ce jour 7 albums de cette série de Benoit Brisefer. Autant le dire de suite, le lecteur trouvera un dessin parfait. L’Afrique est très bien synthétisée. Les personnages et les animaux sont très bien rendus. Vraiment très plaisant à regarder et à lire.

 

benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.

 

Le scénario est de Luc Parthoens et de Thierry Culliford, le fils de Peyo. Ils collaborent sur les scénarios depuis de très longues années. On retrouve des personnages déjà connus comme le taximen, Monsieur Dussiflard, mais aussi Tonton Placide, fraîchement engagé comme garde du corps du Président du Mulundi. On découvre aussi de nouveaux personnages comme le guide Monsieur Mbili,  un nouveau petit copain de Benoît qui s’appelle Biloulou,  l’ombrageux premier ministre Matata, le gentil Président du Mulundi avec sa toque léopard digne de Mobutu, l’étonnant  sorcier du village, accessoirement le papy de Biloulou. Autant de personnages bien typés qui amènent cette touche d’humour bon enfant qui caractérise la série. En plus, il y a quelques répliques bien senties dont certaines m’ont fait penser à Tintin au Congo (il faut connaître ses classiques!). La scène de la visite de Benoît et Biloulou chez le sorcier vaut son pesant d’or. Quand Benoît Brisefer s’étonne de voir qu’il y a la télé dans la case du sorcier, le petit Biloulou lui répond : « évidemment, tu nous prends pour des sauvages ?! ». Lorsqu’ils demandent au sorcier de raconter sa rencontre avec le gorille blanc, celui-ci répond : « Ahaaa !! Ton ami est quelqu’un d’intelligent ! Ça change pour un petit blanc ! ». La réponse du berger à la bergère !

 

benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.

 

Pour synthétiser, c’est un album très réussi dans l’optique de la série, destiné à un large public avec une bonne dose d’humour et ce qui ne gâche rien une sensibilisation intelligente à des problèmes endémiques du continent africain : le braconnage qui met en péril la survie de la faune locale, l’instabilité politique et l’insécurité qui en découle. Très bon album que j’ai beaucoup apprécié !  

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

Lien vers la fiche technique de l’album chez Le Lombard: ICI.

 

Capitol.

 

benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.

 

Commentaires

Wahou ! Un benoit brisefer !!!! une vraie madelaine de proust ce genre d'album
Vite mon libraire

Écrit par : tigrevolant | 10/04/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire