10/04/2015

Moses Rose - Tome 1 - La balade de l'Alamo

moses rose,ordas,cothias,galland,bamboo,grand angle,western,fort alamo,louisiane,états-unis,510,042015moses rose,ordas,cothias,galland,bamboo,grand angle,western,fort alamo,louisiane,états-unis,510,042015Scénario : Patrice Ordas et Patrick Cothias
Dessin : Christelle Galland
Éditeur : Bamboo (grand angle)
48 pages
date de sortie : février 2015
genre : western

 

 

 

 

Louis Rose, ancien soldat de la grande armée de Napoléon est aussi un vétéran de la bataille de fort Alamo. Le souci c'est qu'à Alamo, tous ses camarades sont morts et il se retrouve le seul survivant. Voilà un statut un peu lourd à porter d'autant plus lorsque l'on est accusé de désertion. Eh oui, c'est pas normal d'avoir réchappé au massacre d' Alamo !

Louis "Moses" Rose va devoir donc prouver son innocence et sa présence sur les lieux de la bataille. Pour ce faire, il accompagnera le shériff Millsaps sur les lieux du drame où son frère Isaac, avant d'y trouver la mort, avait gagné au jeu des titres de propriété de mines d'or.

Les voilà partis pour une quête de 900 km au travers de contrées hostiles où Indiens et mafieux ne manqueront pas de leur mettre des bâtons dans les roues.

 

 "Vous nous avez mis dans la merde, Monsieur Rose ..."

 

Le duo Cothias / Ordas s'est fait une spécialité aux éditions Bamboo de nous concocter des aventures romanesques sur fond historique (ambulance 13, Hindenburg, SOS Lusitania ...) Ils investissent ici un espace qu'ils n'avaient pas encore abordé, celui du western. Comme toujours ils se servent d'un évènement historique au nom évocateur pour y greffer leur fiction. La bataille de fort Alamo, si l'on en connait pas l'histoire avec précision, demeure dans l'inconscient collectif comme étant l'une des batailles les plus meurtrières du far west.

D’où la bonne idée scénaristique de créer un personnage qui en a réchappé. Seul et unique survivant du massacre, les possibilités qu'ont les auteurs d'animer ce personnage sont multiples. Mais elles sont tellement multiples, qu'on a l'impression que pour l'instant ils ne savent pas trop où ils mettent les pieds et que le fond historique est un peu léger pour porter une intrigue haletante. Trop de faits sont évoqués sans que l'on en voie les liens qui les relient. Le scénario semble alors décousu et ne rend pas la lecture des plus palpitantes malgré de bonnes idées comme, par exemple, l'introduction de la mafia, inédite dans un western.

 

Christelle Galland (le fils de l'officier) fournit un dessin agréable d'un classicisme prometteur. Péchant par quelques maladresses de cadrages et de perspectives, elle nous offre par ailleurs de très belles mises en scènes dans les bayous et les forets indiennes. Son style est loin d'être désagréable et sied plutôt bien au style western de cette histoire.

 

Prévue en trois tomes, cette série démarre en demi-teinte, et n'est pour l'instant pas du niveau des autres productions de ce duo d'auteurs pourtant talentueux. Espérons qu'ils trouvent la bonne piste dans le tome 2 ...

 

a05-3e788c9.gif

 

 

Loubrun

Commentaires

lu et du même avis que Loubrun, j'ai trouvé aussi que le scénario allait bcp trop vite ...;le western, c'est avant tout une ambiance ....

Écrit par : samba | 10/04/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire