20/04/2015

Astrid Bromure : Comment dézinguer la Petite Souris

 

Couv_241887.jpg

Astrid Bromure, Comment dézinguer la Petite Souris, Fabrice Parme, Rue de Sèvres, Véronique DreherScénario : Fabrice Parme

Dessin : Fabrice Parme

Editeur : Rue de Sèvres

Date de Sortie : avril 2015

Nombre de pages : 30

Genre : Jeunesse

 

astrid bromure,comment dézinguer la petite souris,fabrice parme,rue de sèvres,véronique dreherRésumé :

La Petite Souris n'existe pas : Astrid Bromure en est sûre ! Elle va le démontrer en lui tendant un piège infaillible, quitte à la dézinguer.

Mais rien ne va se dérouler comme prévu...

Petite fille au caractère bien trempé et au tempérament archi-gâté-gâteuse, Astrid est une peste excitée comme son nom l'indique, elle a néanmoins un bon fond, s'adresse correctement à ses domestiques, et adore ses animaux de compagnie. Comme Mademoiselle Louise, elle s'ennuie à cause de tout cet argent, et comme Eloïse, elle va inventer milles farfeluosités afin de parvenir à ses fins.

Mon avis :

Enfin un nouveau personnage chez Fabrice Parme, une fille cette fois, qui comme le Roi Catastrophe ne s'en laisse pas compter.

Moins péremptoire que son prédécesseur, cette chipie en uniforme "private school" est dotée d'une imagination sans limite. Toutefois, elle n'est pas naÏve ; et malgré les différentes descriptions de "la petite souris", elle va prouver que celle ci n'existe pas.

Hélas, si les enfants n'ont pas peur des souris, les gouvernantes si !

Pourtant, elles sont si jolies les facétieuses souris blanches de laboratoire qui envahissent l'appartement.

Au fait, Astrid habite dans une demeure victorienne, coiffant un cousin du Chrysler building affublé d'une végétation luxuriante en guise de moumoute.

Enfin bref ! encore un paquet d'aventures dézinguées dans le huis clos de cet appartement cossu d'une métropole américaine.

astrid bromure,comment dézinguer la petite souris,fabrice parme,rue de sèvres,véronique dreher

Les dessins de Fabrice Parme sont de véritables petits bijoux ; les personnages sont ciselés et possèdent une forte personnalité.

Les décors taillés au cordeaux et parfaitement détaillés, mettent en images un mix des mouvements "art déco" moderne et droit  au matériau luxueux, et "art nouveau" tout en volutes et arabesques. L'art de la Belle Epoque, les ferronneries de l'escalier du petit salon, les tours de fenêtres, les meubles marquetés.

astrid bromure,comment dézinguer la petite souris,fabrice parme,rue de sèvres,véronique dreher

Ouaaah ça donne envie d'être riche ! Le vaisselier et les confitures au dessus, ça donne envie d'être gourmand ! et de perdre à nouveau ses dents, pour laisser le loisir à cette petite souris, blanche et portant des chaussons verts en velours, de déposer une pièce sous mon oreiller, pièce tirée de son sac de satin rouge. "C'est quoi ce délire ?!"

 Et comme dit laurent Cirade sur BD'gest' : "L’occasion est aussi donnée de retrouver cette mise en couleurs typique recourant à des aplats pastels qui permettent couramment de s’affranchir des contours des cases pour mieux aérer et faire pétiller les séquences."

Du coup, ça m'a donné envie de déguster ses dessins :

 

astrid bromure,comment dézinguer la petite souris,fabrice parme,rue de sèvres,véronique dreher

S'il vous prend l'envie d'en faire autant... allez faire un tour par ici

Ma note :

 

Scénario : 6,5/10

Dessin : 8,5/10

Moyenne : 7,5/10

 

Sophie

 

 

Commentaires

les chats sont super !
si c'est aussi bon que le roi catastrophe, alors c'est du tout bon.

Écrit par : loubrun | 20/04/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire