15/04/2015

SOUCOUPES.

Soucoupes, Obion, le Gouëfflec, Glénat, 8/10, roman graphique, uchronie, extra-terrestre, humour, 04/2015Soucoupes, Obion, le Gouëfflec, Glénat, 8/10, roman graphique, uchronie, extra-terrestre, humour, 04/2015Dessin : Obion - Scénario: Arnaud le Gouëfflec

Sortie : 01/04/2015

Editions Glénat

88 pages – Cartonné

Roman graphique, uchronie, extra-terrestre, humour.

 

 

Résumé (de l’éditeur): Dans un délicieux univers uchronique où les êtres humains et les aliens cohabitent à la façon d'un film des années 1950, Christian est un cinquantenaire un peu blasé. Disquaire dans un monde où l’humanité a fait sa grande rencontre du troisième type avec une espèce hyper évoluée, il a du mal à envisager l’avenir de sa profession. Et pourtant un jour, l’un de ces robots extra-terrestres, curieux, franchit le pas de sa porte pour lui demander d’écouter de la « musique humaine ». Agacé, intrigué puis amusé, Christian sympathise petit à petit avec cet être venu d’ailleurs... Il se met même en tête de lui faire découvrir les différentes formes d’art : il lui fait écouter de la musique de tous les horizons, l’emmène dans les musées, l’initie à la philosophie... il lui passe même ses revues pornos ! Un jour, Christian découvre une chose incroyable : son ami de métal a le pouvoir de projeter les gens à l’intérieur des œuvres !

Soucoupes, Obion, le Gouëfflec, Glénat, 8/10, roman graphique, uchronie, extra-terrestre, humour, 04/2015

 

«La terre est ronde mais la vie est plate… »

 

 

Mon avis : La collection « 1000 feuilles » de chez Glénat  réunit des albums atypiques qui mettent en avant un graphisme audacieux et un scénario sortant des sentiers battus (et rabattus). Soucoupes, l’album dessiné par Obion et scénarisé par le détonnant Arnaud le Gouëfflec, fait partie de cette collection et répond tout à fait à ces critères.

Obion, alias Erwan Lucas, est un illustrateur, scénariste et dessinateur français. Il vit à Brest. Il a déjà de nombreuses collaborations dont une avec Arnaud le Gouëfflec pour l’album « Vilebrequin » paru chez Casterman KSTR en 2007. Il a aussi repris « Donjon crépuscule » et fait partie de l’Atelier Mastodonte de chez Dupuis.

Soucoupes, Obion, le Gouëfflec, Glénat, 8/10, roman graphique, uchronie, extra-terrestre, humour, 04/2015

Arnaud le Gouëfflec est un scénariste de BD, romancier, musicien et auteur de chansons et professeur de français dans le Finistère en France. Bref, le Monsieur a des journées chargées ! Au niveau de la BD, signalons qu’il a été le scénariste d’albums tels que « Topless » (2009), « le chanteur sans nom » (2011- très remarqué par la critique), « J’aurai ta peau, Dominique A »(2013).

L’histoire est simple mais fallait y penser. Un disquaire, la cinquantaine, se tracasse pour son commerce. Qui s’intéresse encore aux disques aujourd’hui ? Au même moment, on annonce qu’une vague d’extra-terrestres pacifistes arrivent sur terre et se mêlent à la population. Un de ceux-ci rentre dans son magasin et demande à écouter de la musique humaine. Ils vont apprendre à faire connaissance et là débute l’histoire…

Soucoupes, Obion, le Gouëfflec, Glénat, 8/10, roman graphique, uchronie, extra-terrestre, humour, 04/2015

Le dessin d’Obion fait penser en effet à un dessin vintage, année 50-60, à mi-chemin entre la réalité et la caricature. A partir de là, commence ce saut vers le futur avec l’arrivée des extra-terrestres. La démarche est un peu la même que celle d’Antonio Lapone pour l’album Adam Clarks, si ce n’est que le graphisme est ici plus en rondeur et moins dans le style « Atome ‘58 ». Les couleurs sont diverses et donnent en fonction du scénario tantôt une touche de chaleur, tantôt une touche plus futuriste ou plus sombre, selon les états d’âme du personnage principal. Le tout donne un dessin qui sert bien le récit et lui donne un ton humoristique et bon enfant.

Soucoupes, Obion, le Gouëfflec, Glénat, 8/10, roman graphique, uchronie, extra-terrestre, humour, 04/2015

Le scénario est à lui seul un exemple de construction intelligente. On part d’une situation banale puis on vire rapidement dans un schéma classique de science-fiction avec l’arrivée des soucoupes volantes. Mais où cela devient innovant, drôle, attachant, empreint d’une certaine poésie, c’est lorsque l’humain répond à la volonté d’apprendre de l’extra-terrestre. Cette sorte de robot venu d’une autre galaxie, veut découvrir ce qu’est la musique que l’on écoute sur la terre. Pour se moquer de lui, le disquaire lui donne ce qui est pour lui le disque le plus nul qu’il puisse entendre à savoir « Ascension » de John Coltrane. Pas de chance, l’extra-terrestre a bien aimé cette musique. Il revient dans son magasin et lui demande d’autres disques. De fil en aiguille, ils vont se fréquenter de plus en plus. Enfin, la vie privée du disquaire va interférer sur cette relation. Le résultat ne sera pas nécessairement celui attendu au départ. D’où l’idée de base de la relation de l’Art avec les sentiments humains ou avec des extra-terrestres. L’humour est permanent mais aussi une certaine désillusion de la vie avec ses tracas, ses coups du sort mais aussi ses opportunités de s’ouvrir vers l’inconnu, vers de nouvelles découvertes et aventures. En fin de compte, nous avons une fin de récit très optimiste et positive.

Soucoupes, Obion, le Gouëfflec, Glénat, 8/10, roman graphique, uchronie, extra-terrestre, humour, 04/2015

J’ai eu l’impression par moment que le scénariste voulait me refiler sa collection de vinyles. Les références discographiques sont multiples surtout en ce qui concerne la musique jazz et pop des années ’60. J’ai passé un excellent moment en suivant les péripéties de la vie de Christian, le disquaire et de son pote, cette espèce de robot en visite sur terre. Assurément une petite surprise pour ma part. Je ne m’attendais pas à trouver un album si bien fagoté. En plus, c’est un album one-shot mais un bon scénariste peut toujours pondre facilement une suite à ce genre d’histoire…

Soucoupes, Obion, le Gouëfflec, Glénat, 8/10, roman graphique, uchronie, extra-terrestre, humour, 04/2015

 

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Lien vers la fiche technique de l’album chez Glénat: ICI.

Liens vers le site internet d’Obion : ICI.

Liens vers le site internet d’Arnaud le Gouëfflec : ICI.

vidéo de" Ascension" de John Coltrane:


.

 

 

Capitol.

 

 

soucoupes,obion,le gouëfflec,glénat,810,roman graphique,uchronie,extra-terrestre,humour,042015

 

Commentaires

Excellent album aussi pour ma part, original et sensible, tout ce que j'aime .
9/10 .

Écrit par : samba | 15/04/2015

Répondre à ce commentaire

Ca m'a l'air TREEEEEEEES sympa. C'est un one shot ?

Écrit par : tigrevolant | 15/04/2015

Répondre à ce commentaire

ouiiiiiiiiiiiiiiiiii

Écrit par : samba | 15/04/2015

Écrire un commentaire