28/04/2015

LIGNE B.

Ligne B, Revenu, Casterman, 7/10, roman graphique, société, drame, banlieue, 04/2015Ligne B, Revenu, Casterman, 7/10, roman graphique, société, drame, banlieue, 04/2015Dessin & Scénario: Julien Revenu

Sortie : 29/04/2015

Editions Casterman

128 pages – Cartonné

Roman graphique, société, drame, banlieue.

 

 

 

Résumé (de l’éditeur): Automne 2005. Émeutes dans les banlieues françaises. L’état d’urgence est déclaré. Au bout de la ligne B du RER, Laurent vend des téléphones portables dans un centre commercial. Il a une petite fille qu’il adore. À part elle, sa vie n’est qu’une longue suite d’humiliations : son patron passe ses nerfs sur lui, sa femme le couvre de reproches et il se fait racketter dans les transports en commun. Mais cette fois, c’est l’agression de trop ! Laurent ne va plus se laisser faire. Il va prendre sa vie en main : maintenant, le prédateur ça sera lui ! Du moins c’est ce qu’il croit…

Ligne B, Revenu, Casterman, 7/10, roman graphique, société, drame, banlieue, 04/2015

 

«Pas étonnant que certains pètent les plombs. Enfermés entre 4 tours, ils se débattent chaque jour avec le rêve qui leur est imposé : consommer.»

 

 

Mon avis : Chronique d’un drame annoncé…C’est ce que je pourrais titrer pour l’analyse de  cet album de Julien Revenu. Il a participé à la naissance de Médiapart avant d’ouvrir son propre blog « carnet de bord ». Il s’intéresse aux problèmes de société. Il écrit pour le théâtre et collabore avec des associations de lutte contre les discriminations. Il remporte un premier prix du concours « Portraits de ville » organisé par Libération et le prix coup de cœur du MRAP de Perpignan pour l’album Gens du lieu : récit de familles Gens du voyage. Ligne B est en réalité son premier album chez un grand éditeur, à savoir Casterman. L’auteur a aussi bénéficié pour la réalisation de cet album du soutien de la Région Languedoc-Roussillon.

Ligne B, Revenu, Casterman, 7/10, roman graphique, société, drame, banlieue, 04/2015

En réalité, c’est l’histoire d’un type qui vit en banlieue, qui a une épouse et une petite fille, un boulot. Mais il est mal dans ses bottes et se fait régulièrement engueuler par son patron qui le prend pour un moins que rien, son épouse. Et en plus il se fait racketter son GSM dans les transports en commun. C’est trop. Il en a marre. Cela doit changer. Il ne va plus se laisser faire. Il change radicalement de look, il ne baisse plus les yeux, il va se faire respecter… Les problèmes commencent…

Ligne B, Revenu, Casterman, 7/10, roman graphique, société, drame, banlieue, 04/2015

Le dessin est typique d’un certain dessin de presse, de ces bloggeurs talentueux qui réussissent à se faire remarquer puis embaucher pour raconter en quelques planches la réalité d’une ville, d’un quartier ou encore décrire un phénomène social, économique ou politique qui influence la société. Un dessin pas sophistiqué, loin de là, mais assez détaillé et assez dépouillé que pour être lisible facilement et attirer l’attention de n’importe quel lecteur potentiel. C’est rendre plus accessible un article de presse qui, sans le dessin, passerait pour indigeste. La colorisation est bicolore. On reste dans un schéma minimaliste qui donne au dessin une connotation sombre et uniforme.

Ligne B, Revenu, Casterman, 7/10, roman graphique, société, drame, banlieue, 04/2015

Le scénario raconte la vie de Laurent, un banlieusard qui travaille. Il doit subir une certaine violence larvée mais aussi la violence tout court des faibles d’esprit et des gens qui sont tombés dans la délinquance pure et simple. Ces gens qui mettent en coupe réglée une partie de la population. Julien Revenu nous laisse regarder cette montée dans l’exaspération d’un type bien mais qui va déraper en voulant avant tout se faire respecter. Le scénario est bien bâti. On voit le parcours du personnage central qui va crescendo vers son (mauvais)  destin. Mais, je regrette que dès le début on se doute un peu de la fin de l’histoire.

Ligne B, Revenu, Casterman, 7/10, roman graphique, société, drame, banlieue, 04/2015

C’est un drame, un sombre drame ! L’éditeur parle dans son résumé d’une fiction haletante au cœur du réel, entre La Haine et Taxi Driver. Quel programme ! Les lecteurs qui aiment ce genre de récit à connotation sociale et aiment avoir les pieds dans la mouise, vont se régaler. Pour ma part, je reste un peu sur ma réserve avec ce genre de récit qui reste glauque et sans réel espoir d’une issue heureuse. Et oui, il en faut pour tous les goûts…

 

a06-3e788fc.gifDessin

 

a07-3e78901.gifScénario

 

a07-3e78901.gifMoyenne

 

 

Lien vers la fiche technique de « Ligne B » chez Casterman : ICI.

Liens vers le blog « Carnet de bord » de Julien Revenu : ICI.

 

 

Capitol.

 

Ligne B, Revenu, Casterman, 7/10, roman graphique, société, drame, banlieue, 04/2015

 

Commentaires

ça me fait penser au film Chute Libre avec Michael Douglas.

Écrit par : samba | 28/04/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire