30/04/2015

Folle cuisine

folle cuisine.jpgfolle cuisine planche.jpgAuteur : Alexis Laumaillé

Éditeur : Bamboo

90 pages

date de sortie : février 2015

genre : thriller

 

 

 

 

Mathilde est atteinte d’une maladie rare qui l’empêche de reconnaître les visages et risque de lui faire perdre son emploi de serveuse dans un luxueux hôtel-restaurant parisien.

Barbara ne peut s’empêcher de satisfaire les désirs de son entourage, quitte à enfreindre la loi.

Elles font connaissance dans la salle d’attente de leur neuropsychiatre. Leur amitié est immédiate. Mathilde fait embaucher Barbara dans les cuisines du restaurant :

Barbara sera les yeux de Mathilde et Mathilde la conscience de Barbara.

Un équilibre audacieux et périlleux dont la mise en œuvre les amène à découvrir ce qui, la nuit, se trame dans les coulisses du palace…

 

Après avoir goûté les petits plats préparés clandestinement la nuit dans les cuisines de l'Eden Saint Lazare, Mathilde est en proie à des délires hallucinatoires pendant lesquels elle peut à nouveau voir les visages… Barbara se donne dès lors pour mission d’imaginer des recettes à base de psychotropes pour tenter de remédier à la maladie de Mathilde.

En parallèle, elles déjoueront les intrigues qui souillent la respectabilité de façade du prestigieux établissement.

 

Histoire complète originale que ce polar nourri de substances illicites servant de prétexte (à moins que ce ne soit l’inverse) à l’illustration d’une amitié scellée par l’heureuse complémentarité de deux pathologies : prosopagnosie et hypomanie altruiste.

 

Que les personnages manquent d’épaisseur et la narration de relief, que les promesses de la couverture laissent le lecteur sur sa faim, que l’auteur ait voulu mélanger trop d’ingrédients à une sauce qui n’a pas pris, d’autres l’ont déjà exprimé.

Je confesse avoir trouvé également le space cake un peu fade.

 

Mais c’est trop facile.

Je préfère écrire qu’il m’a ouvert l’appétit.

J’y ai regoûté, et j’ai fouillé dans le garde-manger :

« Les rêves de Mathilde sont une libération graphique, l'occasion de dessiner des poissons qui parlent, une avalanche de fleurs ou des hommes en frac à tête d'oiseau… », y avoue l’auteur en personne.

 

Bon sang mais c’est bien sûr ! C’est le dessin qui pêche, dans sa narration. Il cuit à l’étouffée. Trop sage, trop cadré, même – et surtout - dans les phases hallucinatoires.
Moi, je prétends qu’Alexis Laumaillé est prêt à créer des histoires fantastiques fantasmagoriques complètement désancrées de la réalité, et qu’il en meurt d’envie.

Qu’il enlève donc le couvercle, et je gage que le fumet ainsi libéré nous emmènera  au Pays des Merveilles !

Voyez : http://alexislaumaille.com/index.htm

 

Et en attendant, j’ai envie de lire La Main du Singe et Melissa, ses autres polars psychologiques au dessin sage type comic…

Allez comprendre…

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Virgule

29/04/2015

Pin up 166

Simone BIANCHI

 

 

Simone BIANCHI,pin up,femme,sexy,comics

 

Simone BIANCHI,pin up,femme,sexy,comics

 

Simone BIANCHI,pin up,femme,sexy,comics

L'ÎLE CARREMENT PERDUE - Tome 2.

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.Dessin : Luc Cromheecke - Scénario: Sti

Sortie : 29/04/2015

Editions Kramiek

48 pages – Cartonné

Humour.

 

Résumé (de l’éditeur): Une guerre ouverte entre canards et grenouilles, des Irlandais assoiffés de…bière, des requins, des zombies, et une bien plus terrible menace : des LAPINS !!! Le bar du capitaine est ouvert et c’est happy hour sur les fous rires ! Prenez place à bord.

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.

 

«L’île carrément perdue n’est définitivement plus déserte dans ce nouveau tome des aventures de notre naufragé et du terrible capitaine MacIntosh!»

 

 

 

Mon avis : L’humour déjanté qui part dans tous les sens, j’adore. Encore plus quand il y une dose de poésie et du « no sense ». Avec «L’île carrément perdue », je suis servi. Sti, le scénariste français du nord de la France, et Luc Cromheecke, le dessinateur belge anversois, s’en donnent à cœur joie pour nous faire rire, multiplier les clins d’œil, raconter des histoires sans queue ni tête mais franchement drôles. Parfois, je me dis : « où vont-ils chercher tout cela ? ». Par rapport au tome 1, la machine continue sa mission de « dézygomatisation » systématique. Impossible de ne pas rire à gorge déployée devant certaines réparties, certaines scènes qui deviendront mémorables. Pourquoi changer un « modus operandi » qui a déjà fait ses preuves ? Si vous n’avez pas lu le premier tome, vous êtes déjà passé à côté d’un sacré bon album de BD d’humour. Reste à vous rattraper en achetant les deux albums ! Demandez cependant avant à votre médecin qu’il vous fasse un « check up » pour éviter la crise cardiaque qui vous guette car le choc risque d’être rude…

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.

L’album est constitué d’histoires courtes de 2 à 6 pages qui ont été publiées dans le magazine de Spirou. L’album commence par une histoire courte en quatre planches intitulée « canardmageddon ». On rentre directement dans le vif du sujet car les grenouilles partent en guerre contre les canards qui squattent leur étang.Ca ne peut plus durer ! Vous verrez que Jean de la Fontaine va en prendre pour son grade, il est qualifié de « gros mytho » ! Les Irlandais ne resteront pas en reste, eux qui aiment trop la dive bouteille et qui veulent devenir chef à la place du chef ! Mais dans leur fuite, le lecteur va découvrir l’origine de la statue de la liberté…Je vous passe l’histoire de la vigie d’un bateau qui a la maladie d’Alzheimer et qui crie « Terre » alors que le bateau s’est échoué sur la plage de l’île depuis 3 jours. Il y a des références aussi aux collègues Raoul Cauvin ou André Franquin et dans la foulée s’attaque au mythique Charles Darwin. Tout un programme ! Je vous laisse découvrir. Tout est du même acabit tout au long de l’album.

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.

Luc Cromheecke a un dessin d’humour très expressif tant au niveau des figures que des attitudes de ses personnages. Les animaux le sont tout autant. Ils ont du coup tous les tics des humains et c’est très drôle. Même les Schtroumpfs dérapent sous son crayon.

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.

Reste la dernière histoire de l’album qui fait fantasmer pas mal de monde dans le landerneau de la BD. Luc Cromheecke va –t-il laisser tomber la série et laisser Sti s’occuper seul du scénario et du dessin ? Ce serait dommage de séparer un tel tandem car le dessin de Cromheecke est un plus, beaucoup plus expressif. Au niveau du scénario aussi, même si celui-ci est crédité entièrement à Sti, Luc Cromheecke est le moteur de l’esprit déjanté, la synthèse d’un humour particulier qui mélange l’humour francophone à l’humour anglo-saxon avec une pincée d’humour flamand  et cette gouaille caractéristique. C’est vrai que la dernière case est dessinée par Sti mais rassurez-vous, Capitol mène l’enquête. Je contacte l’ami Luc de ce pas…

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.

Bref, pour être court, ne pas lire cet album peut nuire gravement à votre santé !

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Lien vers la chronique du tome 1 sur Samba BD : ICI.

Liens vers l’interview de Luc Cromheecke sur Samba BD (2014) : ICI.

 

 

Capitol.

 

Avis très important:

Et oui! Capitol a mené l'enquête en contactant directement Luc Cromheecke qui est mort de rire!

"haha! J'ai lu ça aussi sur Planete BD, c'est très rigolo. C'était juste une blague."

Puis il me dit qu'il a un super nouveau projet "Top secret" avec Sti. Les premières planches vont paraître dans Spirou en juin/juillet 2015.

"La série va être quelque chose de vraiment super spécial".

Je connais le titre aussi mais je ne vous le dirai pas, c'est top secret...

 

Capitol.

 

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.

 

28/04/2015

Emprise

CouvEmprisexxx.jpgemprise.JPGAuteur : Aurélien Rosset

Editeur : Akileos.

Sortie : 28 mai 2015.

Genre : horreur de 195 pages.

Le résumé.

1996. Shelter’s Lot, petite bourgade d’environ 3000 habitants située dans le Nord-est du Maine américain. Alors que le doyen de la ville, le Dr Mark Walewond, s’apprête à rendre l’âme, une violente tempête s’abat brutalement sur les environs, occasionnant de considérables dégâts. Peu de temps après, on commence à rapporter d’inquiétantes disparitions, ainsi que des actes de violence extrême commis par des personnes jusqu’ici sans histoire. Ce qui semble n’être au début qu’une vague de cas isolés va alors connaître une propagation aussi alarmante qu’irrationnelle.

 

 « Et là ….. C’est assez ésotérique pour toi ?».

Mon avis.

emprise 1.JPGLe dessin de cette « Emprise » m’a fait penser par moment au Project Blair Witch  J’ai eu l’impression qu’on floutait volontairement certains passages pour rajouter une touche de « Darkness » à l’ensemble. On est aussi dans l’antre de la folie digne d’un exorciste ou d’un cercle de l’au-delà.  Ce n’est donc pas un problème de lunette ou un phénomène du à un Poltergeist , c’est bien le trait du nouveau venu Aurélien Rosset qui se veut nébuleux Vous en ferez peut-être une psychose mais l’ambiance qui s’en dégage va vous transporter à Silent Hill ou à Amityville .Bref, direction jusqu’en enfer car l’horreur peut surgir d’une case à l’autre .Il ne manque plus que des violons stridents pour démarrer un massacre à la tronçonneuse .

Il n’empêche que cette malédiction n’a rien de bien révolutionnaire, c’est du connu surtout si vous êtes un adapte d’un Christopher Bec par exemple. 

Sortie de ce polar horrifique ce vendredi 13, euh non pour halloween, non plus, pour le 28 mai, la folie me guette, il est plus qu’urgent de quitter la maison du diable avant de rejoindre l’armée des morts.

 

PS : combien de films d’horreur dans cette chronique ?

 

emprise 2.JPG

a07-3e78901.gifScénario

a05-3e788c9.gifDessin 

a06-3e788fc.gifGlobal 

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (3) | Tags : emprise, rosset, akileos, horreur, 610, 052015 |  Facebook | |