18/05/2015

BARON ROUGE - Tome 3: Donjons et dragons.

Baron rouge, Donjons et dragons, Puerta, Veys, Zéphyr BD, 8/10, aviation, aventure, histoire, première guerre mondiale, von Richthofen, 04/2015Baron rouge, Donjons et dragons, Puerta, Veys, Zéphyr BD, 8/10, aviation, aventure, histoire, première guerre mondiale, von Richthofen, 04/2015Dessin : Carlos Puerta - Scénario: Pierre Veys

Sortie : 03/04/2015

Editeur : Zéphyr BD

64 pages – Cartonné

Aventure, aviation, Histoire, première guerre mondiale, von Richthofen.

 

Résumé (de l’éditeur): Manfred von Richthofen et son ami Willy aiment la guerre. Ils ont été formés pour cela. Le front russe leur donne la possibilité de s’amuser, en faisant un maximum de dégâts et de victimes. Ils rejoignent ensuite une escadrille de chasse basée dans le nord de la France. Manfred y retrouve Friederich, son ennemi mortel, pilote dans la même escadrille. Grâce à un appareil performant, l’Albatros, Manfred fait des ravages parmi les pilotes anglais. Il parvient même à stopper des offensives terrestres en détruisant les monstrueux chars alliés. Mais pour le Baron, le véritable danger vient de son camp.

 

Baron rouge, Donjons et dragons, Puerta, Veys, Zéphyr BD, 8/10, aviation, aventure, histoire, première guerre mondiale, von Richthofen, 04/2015

 

 

«  Survivre à la guerre ? Quelle idée déprimante… »

 

Mon avis : Le troisième tome du Baron Rouge est sorti le 3 avril 2015 en librairie dans une relative indifférence et c’est dommage. Dupuis a pris le contrôle de Zéphyr mais les sorties restent un peu trop confidentielles à mon goût sur le plan du marketing d’autant plus que cette série est d’une qualité exceptionnelle pour les amateurs d’aviation. Et puis, le Baron Rouge, Manfred von Richthofen, ce n’est pas n’importe qui. Près d’un siècle après ses exploits aériens, il est resté dans les mémoires, même s’il était allemand.

Baron rouge, Donjons et dragons, Puerta, Veys, Zéphyr BD, 8/10, aviation, aventure, histoire, première guerre mondiale, von Richthofen, 04/2015

Baron rouge, Donjons et dragons, Puerta, Veys, Zéphyr BD, 8/10, aviation, aventure, histoire, première guerre mondiale, von Richthofen, 04/2015Ayant déjà loupé la sortie du tome deux en son temps (il y a vraiment trop de sorties pour pouvoir tout suivre), je me suis permis de relire la totalité des trois tomes d’un seul coup, ce qui est beaucoup plus confortable et passionnant. Plus besoin de se rappeler les péripéties du tome 1 lu deux ans plus tôt…Quand on aime, on ne compte pas. J’ai donc acheté la « version intégrale », soit le tome 3 avec le coffret qui peut contenir les trois premiers tomes pour un modeste supplément de 4 euros. En plus, j’ai trouvé un ex-libris en prime de meilleur effet. C’est le bon plan concernant cet album, dépêchez-vous d’aller voir s’il en reste chez votre libraire.

Baron rouge, Donjons et dragons, Puerta, Veys, Zéphyr BD, 8/10, aviation, aventure, histoire, première guerre mondiale, von Richthofen, 04/2015

 

La paire Puerta-Veys, on en a déjà parlé avec la série Adamson. Une superbe série qui s’est arrêtée, dieu sait pourquoi, au troisième tome. Après un début chaotique chez Robert Laffont et une reprise par Delcourt, la série a été abandonnée probablement pour un manque de rentabilité. Pourtant le dessin de Puerta et le scénario de Veys m’avaient subjugué. J’espère toujours pouvoir un jour lire la suite de cette série…L’espoir fait vivre…

Baron rouge, Donjons et dragons, Puerta, Veys, Zéphyr BD, 8/10, aviation, aventure, histoire, première guerre mondiale, von Richthofen, 04/2015

On les retrouve ensuite chez Zéphyr, un éditeur spécialisé « aviation ». La série conte de façon très libre la vie du pilote d’avion allemand, appelé le « Baron Rouge », Manfred von Richthofen. La série était annoncée pour 5 à 6 tomes mais il semblerait qu’on en restera à trois. Le coffret avec la mention « l’intégrale » semble conforter ce point de vue. La fin de l’histoire est abrupte, complètement inattendue, ce qui va faire rugir les spécialistes et les défenseurs du mythe. Comment Veys a-t-il osé ? Certains commentateurs sur le net parlent de scénario bâclé, d’hérésie. Pour ces gardiens du temple, rappelons qu’il ne s’agit pas d’une biographie historique mais d’une libre interprétation et adaptation de sa vie. Veys s’est surtout approprié sans y toucher, le sale caractère, très spécial et décalé, du Baron Rouge. Il avait pour habitude de provoquer (d’où la couleur de son avion peint en rouge) pour faire monter son adrénaline et celui de ses adversaires. Mais Pierre Veys s’est permis de grandes libertés avec le caractère historique des événements. Et cela ne passe pas chez certains lecteurs qui veulent que l’église reste au milieu du village. Pour ma part, dès le moment où on ne revendique pas une biographie historique précise mais une libre adaptation romancée, cela ne me dérange nullement. J’ai même été surpris et là, le but est atteint. C’est ce que je demande dans mes lectures. Si on sait dès le début comment cela va se terminer, c’est beaucoup moins amusant à lire. Pour en terminer avec le scénario, on peut à la lecture de la dernière planche penser que l’histoire va s’arrêter là avec le crash de l’avion. Par ma part, je suis d’avis qu’un bon scénariste peut toujours trouver un tour de passe-passe plausible pour prolonger la série.

Baron rouge, Donjons et dragons, Puerta, Veys, Zéphyr BD, 8/10, aviation, aventure, histoire, première guerre mondiale, von Richthofen, 04/2015

Le dessin de Puerta fait en général l’unanimité ou presque. Je trouve son dessin hyperréaliste de très bonne facture. La mise en couleurs, moitié aquarelle, moitié numérique est vraiment au top. On trouvera toujours bien quelques ronchons qui trouveront qu’il a copié ou décalqué des photos et que c’est un peu facile. Si c’était si facile, je pense que beaucoup feraient comme Puerta. Je leur rappellerai quand même qu’à l’époque les documents photographiques de qualité des combats aériens étaient très rares. Copier devient donc encore plus difficile…Cette théorie ne tient  pas longtemps la route.

Baron rouge, Donjons et dragons, Puerta, Veys, Zéphyr BD, 8/10, aviation, aventure, histoire, première guerre mondiale, von Richthofen, 04/2015

Pour en terminer, j’ai beaucoup apprécié cet album pour sa qualité graphique exceptionnelle. Au niveau du scénario, il a l’audace de laisser libre court à une option non historique, fort improbable. C’est ce cocktail peu banal qui m’a bien plu. Reste à voir maintenant quels seront les prochains projets de ce duo étonnant et détonnant. Ne pas les soutenir serait du gâchis !

 

a09-3e78912.gifDessin

 

a07-3e78901.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Liens vers le site internet de Carlos Puerta : ICI.

 

 

Capitol.

Baron rouge, Donjons et dragons, Puerta, Veys, Zéphyr BD, 8/10, aviation, aventure, histoire, première guerre mondiale, von Richthofen, 04/2015

Commentaires

Pour comprendre le talent de Carlos Puerta, il faut aller voir sur son blog où il explique sa façon de faire, c'est du grand art .
IL faut que je me procure également ce tome 3 ...trop de sorties tue la sortie.
Je souhaite au duo Puerta/Veys d'enfin toucher un large publique avec leur prochaine BD .

Écrit par : samba | 18/05/2015

Répondre à ce commentaire

je vais me rabattre sur le coffret !

Écrit par : loubrun | 18/05/2015

Répondre à ce commentaire

paix dans le monde ! ;-))

Écrit par : samba | 18/05/2015

Ouais !... moi les BD d'aviation avec des combats aériens, même spectaculaires, ça me gonfle !... c'est pourquoi je leur en veux de ne pas avoir utilisé leurs forces à finir Adamson !... même si la responsabilité en revient aux éditeurs qui auraient dû faire le forcing pour le faire connaître !
'Tain ! c'est Delcourt pourtant ... je vais finir pas croire que ce sont des incompétents !☻
Bref !... ça fait iech !

Écrit par : dgege | 19/05/2015

Répondre à ce commentaire

l’arrêt d'Adamson me reste également à travers de la gorge ....;merdum !!!!

Écrit par : samba | 19/05/2015

Je viens de lire ce tome 3, superbe dessin mais une fin un brin brutal comme si la série à l'origine devait aller au delà de 3 tomes .

Écrit par : samba | 17/06/2015

Répondre à ce commentaire

Lu aussi et j'ai encore apprécié le travail du duo Puerta/Veys, si ce n'est la fin, en effet, qui fait plus cliffhanger que fin de série. Bizarre…
Et l'arrêt d'Adamson reste un crève-cœur pour moi aussi…

Écrit par : jmc95 | 23/06/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire