20/05/2015

Surcouf - tome 3 - le roi des corsaires

surcouf,roi des corsaires,delalande,erick surcouf,michel,glénat,histoire,marine,pirates,corsaires,st malo,royal navy,bataille navale,052015,710surcouf,roi des corsaires,delalande,erick surcouf,michel,glénat,histoire,marine,pirates,corsaires,st malo,royal navy,bataille navale,052015,710Scénario : Erick Surcouf et Arnaud Delalande

Dessin : Guy Michel

Éditeur : Glénat

48 pages

date de sortie : 29 avril 2015

genre : histoire, aventure

 

 

Résumé (éditeur)

Jonas Wigg, l’espion anglais à l’origine chargé de tuer Surcouf, fait à présent partie de l’équipage du célèbre corsaire malouin. Grisé par le goût de l’aventure, il a décidé de se joindre aux campagnes de ces hommes fiers et nobles qui fendent la mer au mépris du danger, n’hésitant pas à affronter des frégates parfois dix fois plus armées que les leurs. Il se révèle même une recrue de choix contre ses propres compatriotes...

surcouf,roi des corsaires,delalande,erick surcouf,michel,glénat,histoire,marine,pirates,corsaires,st malo,royal navy,bataille navale,052015,710



L'aventure continue de plus belle et Erick Surcouf, le descendant du plus célèbre des Corsaires, nous emmène au cœur d'une bataille navale des plus farouches. Fin tacticien, aventurier hors pair et n'ayant peur de rien, Robert Surcouf n'hésite pas à affronter des bâtiments trois fois plus gros que le sien et surtout bien plus armés. Il affichera même à son tableau de chasse la fierté de la Royal Navy : le Kent, fleuron de la flotte Anglaise. Faisant trembler et rager l'amirauté anglaise, ses nombreuses victoires commencent à agacer également l'amirauté française qui cherche à s'octroyer la totalité du butin et à supprimer la part revenant de droit au corsaire et à son équipage.

Ce troisième tome racontant la vie de Robert Surcouf est placé sous le signe de l'aventure et nous vaut de majestueuses scènes de combat naval. La partie romancée de cette histoire est bien menée et donne du souffle et de l'épaisseur au récit. De vrai/faux journaliste dans le tome 1, à vrai/faux espion dans le tome 2, Jonas Wiggs, qui se trouve être le narrateur, devient ici un vrai traitre en intégrant les rangs de Surcouf. En mettant en place cette intrigue, les auteurs évitent habilement le piège de la biographie trop documentée et rébarbative.

Dans un graphisme très (trop?) chargé, Guy Michel nous propose des planches grandioses où la marine à voile est mise à l'honneur. C'est dynamique, réaliste et ça fleur bon les embruns. Aussi, on pardonnera volontiers  les petites imperfections dont souffre parfois le dessin tant les scènes de mer sont majestueuses.

 

Mené tambour battant, ce troisième volume se termine dans les salons d'un certain consul d'origine Corse qui s'intéresse de près à ce jeune capitaine intrépide, et laisse planer le mystère quant au final de cette histoire. Dénouement attendu dans le quatrième et ultime tome de la série.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

Lire la chronique du tome 1

Lire la chronique du tome 2

 

 

surcouf,roi des corsaires,delalande,erick surcouf,michel,glénat,histoire,marine,pirates,corsaires,st malo,royal navy,bataille navale,052015,710

 

Commentaires

Saignant !!!!

Écrit par : tigrevolant | 20/05/2015

Répondre à ce commentaire

A l'abordage !

Écrit par : samba | 20/05/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire