22/05/2015

Les souliers rouges T2 : l'albinos Cousseau et Cuvillier Grand Angle

BD-Souliers-rouges-2.jpgles souliers rouges t2 : l'albinos,scénario : cousseau,dessin: cuvillier,editeur: grand angle,côte : 710,genren : guerre.Auteurs : Cousseau & Cuvillier

Éditeur : Grand Angle

Sortie : le 1er avril 2015

Genre : Guerre

 

 

 

 

Résumé de l'éditeur :

 

L’Homme ne meurt pas. Un jour, il cesse simplement de s’émerveiller.

 

 Alors qu’ils subissent une fouille au corps pour trouver les meurtriers d’un soldat allemand, un coup de chance va sauver Georges et Jules. Mais un attentat dans un village voisin plonge les occupants dans une véritable furie. La riposte est sans limites. Dans ce vent de folie meurtrière, du haut de leur insouciance, les deux jeunes hommes décident malgré tout de se soustraire à la rafle organisée…

 

Mon avis :

Le récit se déroule en juin 1944 en Bretagne. Celle-ci est occupée par le 25ème Corps de l'armée allemande. C'est dans cette contrée que Jules va rencontrer un Russe blanc en exil dénommé Georges.  Jules connais les moindres méandres de la forêt comme sa poche, capable de chasser du gibier ou de pêcher du poisson tandis que ce Russe au grand savoir culturel manie autant les sciences physiques que paranormales. Un duo qui se complète car les deux hommes vont s'échanger leurs connaissances mutuelles.

 

Tandis que la Gestapo s'active radicalement dans le coin, notamment par Daiguer, un alcoolo sadique, Jules et Georges découvrent la carcasse d'un soldat allemand égorgé. Pris de panique par l'armée allemande arrivant sur ces lieux, les deux hommes prennent la fuite mais malencontreusement, Georges perd dans l'histoire un soulier, un soulier rouge qui de fait deviendra dés lors symbolique...

 

Le récit mis en place par Gérard Cousseau repose sur un lien profond d'amitié entre deux hommes, qui sans la guerre, ne se sauraient jamais rencontrés. Durant 4 ans, la France et particulièrement la Bretagne sont mis à rudes épreuves par les troupes nazies. C'est dans ce contexte horrifique, que Jules et Georges vont tenter de s'extraire à cette machination. De par cette lecture, un sentiment de malaise peut apparaitre, telles les conditions de manque d'humanité sont visibles.

 

Graphiquement, le trait de Damien Cuvillier rappelle le style graphique des 1ères heures de Stalner, dont le Boche, l'une de ses séries phares. Depuis son 1er tome, les couleurs qu'il utilise sont bien plus nettes, davantage en corrélation avec la trame. Un style que l'on appréhende ou non, en fonction du goût pour cette thématique et en fonction de ce trait aquarelle. Les visages sont très expressifs et démontrent toute l'horreur que ces peuples ont dû subir durant cette période cruciale de l'humanité. Un moment de lecture qui allie sang, violence, héroïsme, patriotisme et lueur d'espoir pour certains.

 

a07-3e78901.gifDessin

 

a07-3e78901.gifScénario

 

a07-3e78901.gifMoyenne

 

 

Lien vers la fiche technique de l'album chez Grand Angle: ICI.

 

 

Coq de Combat.

 

album-page-large-25870.jpg

 

 

Commentaires

Un assez bon diptyque, même si certains personnages sont caricaturaux....

Écrit par : Laure-Line | 01/06/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.