28/05/2015

Ab Irato T3 : L’enfant prodigue.

ab irato.jpgPlancheA_243008.jpgAuteur : Thierry Labrosse.

Editeur : Vent d’ouest.

Sortie : 13 mai 2015.

Genre : SF de 56 pages.

 

Le résumé.

Les affrontements entre rebelles et forces de l’ordre sont de plus en plus fréquents. De plus en plus violents. C’est dans ce monde sinistré, au bord de l’implosion, que le destin du jeune Riel Beauregard, monté à la ville pour fuir sa campagne natale, se retrouve bouleversé...

 

 

« J’espère seulement que dieu comprendra sinon, qu’il aille au diable. »

Mon avis.

Suite et fin de cette série futuriste sous fond de colère sociétale réalisée par le dessinateur  canadien de Moréa, Thierry Labrosse.   Dans les années 90, il a travaillé dans le milieu du dessin animé, ce qui explique certainement sa maestria pour le rendu des scènes d’action. C’est la  grande force d’Ab Irato, ce dynamisme et cette fluidité quand « ça bouge » et ça déménage quasiment à chaque page.

Dans ce tome 3, vous allez en savoir nettement plus sur la mystérieuse Gana . On n’est pas loin du film de Luc Besson « Lucie » pour le pouvoir de la madame. Une autre comparaison nettement moins amusante, c’est les exécutions qui font échos à celles de daesh .Le reste du temps, ça pétarade ou ça bataille à un rythme d’enfer.

Vous l’avez compris, cette BD met surtout l’accent sur l’action et le divertissement sans prise de tête, J’ai néanmoins regretté le manque d’ambivalence des personnages, c’est assez basique comme traitement psychologique, comme un bon film hollywoodien en somme.

a05-3e788c9.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gifGlobal 

ab_irato_image2.jpg

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrire un commentaire