26/06/2015

Vin gloire et bonté

vin gloire et bonté .jpgvin gloire et bonté,bunisset,liotti,glénat,reportage,bordeaux,viticole,vin,510,062015Scénariste : Isabelle Bunisset

Dessinateur : Giuseppe Liotti

Éditeur : Glénat

136 pages

date de sortie : juin 2015

genre : satire sociale, reportage

 

 Des médocs dans le Médoc

 

Annabelle de la Poisse est une jeune, riche et jolie journaliste Parisienne dont la vie n'est pas qu'un long fleuve tranquille. En instance de divorce, et en proie à deux adolescents épousant parfaitement les formes du canapé, elle est un brin névrosée, accro à la psychanalyse et tient le coup grâce aux médocs. A propos de médoc, son père qui est à la tête d'un gros hebdomadaire et se trouve être son patron, l'envoi dans le vignoble Bordelais afin de réaliser un dossier de 50 pages. Annabelle n'y connait rien, mais ça n'est pas grave car le dossier portera non pas sur le vin, mais sur le milieu viticole. La voilà partie en immersion dans un milieu assez particulier.

 

 

vin gloire et bonté,bunisset,liotti,glénat,reportage,bordeaux,viticole,vin,510,062015

 

Bienvenue dans le monde merveilleux de la vinocratie Bordelaise ! Isabelle Bunisset est critique littéraire au journal Sud ouest et chroniqueuse viticole au Figaro magazine. Elle a écrit quelques ouvrages sur le vin et semble avoir ses entrées dans le milieu assez fermé du vin et particulièrement du côté de Bordeaux.

 

Elle nous invite à la suivre dans son reportage immersif sur la bourgeoisie viticole Bordelaise et nous livre sur un plateau une satire sociale parfois drôle et souvent acide sur un milieu qui, d'après ce qu'on en voit dans cet ouvrage, ne gagne pas trop à être connu ! Dans toutes ces grandes familles de propriétaires viticoles, l'hypocrisie et le paraitre sont des valeurs sûres dont il vaut mieux maitriser les règles si l'ont veut avoir sa place. Chaussée de ses Louboutins, la jeune journaliste Parisienne débarque la dedans un peu comme un chien dans un jeu de quille et n'a pas l'air très en phase avec ce milieu. Quoique. Faussement candide, elle en comprend vite les règles, et prend plaisir à jouer. Les journalistes en prennent d'ailleurs aussi pour leur grade. Ils jouent le jeu de cette aristocratie vieillotte et hypocrite, et profitent du système à coup de flatteries et cirage de pompes. Finalement personne n'est dupe, tout le monde accepte ces règles du jeu absurdes et l'on en vient à plaindre ceux qui travaillent vraiment la terre et font le vin, si proches et si loin de ce monde factice et superficiel.

 

 

vin gloire et bonté,bunisset,liotti,glénat,reportage,bordeaux,viticole,vin,510,062015

 

 

J'ignore jusqu'à quel degré de caricature Isabelle Bunisset pousse sa critique, mais la satire est plutôt bien vue et sent le vécu, permettant d'y accorder un crédit certain. Y compris le personnage d'Annabelle, parisienne un peu bobo, surbookée et surlookée, dont les traits proposés par Giuseppe Liotti ne sont pas sans évoquer le physique de l'auteure.

 

J'émettrai toutefois quelques réserve à propos de la narration. Trimballé entre château , expos vinicoles et mondanités, le lecteur ne fait qu'assister aux sarcasmes des protagonistes et doit supporter les multiples réflexions pensées de la journaliste. L'effet de ces bulles de pensées omniprésentes rend la lecture pesante, et la mignonne Annabelle un brin agaçante ... Au final, je ne me suis pris de sympathie pour aucun des personnages et me suis demandé si tout ce barnum n'est pas mis en place uniquement pour servir de toile de fond à une banale histoire d'une névrosée parisienne.

On sent bien qu'Isabelle Bunisset fait là ses premiers pas en BD et qu'elle n'en maitrise pas tous les codes. A mi chemin entre le reportage satirique et la fiction documentée humoristique, ce livre à du mal à se situer, et le lecteur finit par s'ennuyer ferme. Les ficelles sont un peu grosses, comme tous ces noms qui se veulent drôles : de la Poisse, de la Taigne, château Lafoire, château Sournois ...

 

vin gloire et bonté,bunisset,liotti,glénat,reportage,bordeaux,viticole,vin,510,062015

 

Vin gloire et bonté ne vous apprendra rien sur le vin, et pas grand chose d'intéressant sur un milieu ou l'argent occupe un peu trop les esprits. A moins d'être de la caste de la vinocratie Bordelaise, ou de la bobocratie Parisienne, et d'avoir un minimum le sens de l'autodérision, je ne vois pas trop à qui cette BD peut s'adresser.

 

a05-3e788c9.gif

 

 

Loubrun

 

 

vin gloire et bonté,bunisset,liotti,glénat,reportage,bordeaux,viticole,vin,510,062015

 

Abonnez-vous à la newsletter

 

Commentaires

136 pages ? Ce pavé ....

Écrit par : tigrevolant | 26/06/2015

Répondre à ce commentaire

La dernière image en dit long .....

Écrit par : samba | 26/06/2015

Répondre à ce commentaire

Pas très gouleyant, dirait-on...
J'aime bien la dernière image aussi. ;-)

Écrit par : Jmc95 | 26/06/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire