03/07/2015

Pépin Cadavre T1 :Caramanitran.

pepin cadavre.jpgpepin.jpgAuteurs : Milhaud et Kernel.

Editeur :Glénat.

Sortie : 24 juin 2015.

Genre : jeunesse.

 

 

 

Rebouteux, détective, chimiste... le spécialiste reconnu de l’étrange !

Le jeune Sebastian Melmoth est un détective de l’étrange ! Son agence occulte, « Pépin Cadavre », a pour mission de chasser les esprits du monde parallèle d’Asper qui sèment la panique dans le monde réel. Et grâce à sa large connaissance des remèdes, de la science et de la magie, il n’y en a pas beaucoup qui lui résistent ! Sauf que Sebastian déchante un peu lorsqu’il apprend qu’il va devoir renvoyer le redoutable Caramantran : un esprit divin qui, à l’approche de flammes, devient force primitive, chaos et renaissance brute par la désolation... tout un programme !

 « Ah Sébastian, il faudra que tu ailles faire des courses, on a plus de Ragouminou ».

Mon avis.

Avec Pépin Cadavre, la collection « Tchô! L’aventure... » Inaugure ici un nouveau héros courageux et attachant qui évolue dans un univers fortement inspiré des œuvres de Miyazaki, empreint de fantastique, de créatures étranges et de mystères !

Le titre est génial : « pépin cadavre », c’est plutôt  bien trouvé et ce nom d’agence de l’étrange  interpelle. Une fois cette BD ouverte, je me rends vite compte que cet ouvrage est destiné à un public « jeunesse ». J’ai eu l’impression de voir une suite des cases tirées d’un dessin animé (l’hommage aux œuvres de Miyazaki est manifeste). Malgré un dessin plutôt énergique et imaginatif, j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans cette histoire  avec une impression de lire un tome 7 ou 18. Pas mal d’éléments sont en effet manquants pour bien appréhender ce monde étrange.  Et cerise sur le gâteau, la colorisation  date d’un autre âge.

Quelques idées sont plutôt originales mais font références à d’autres standards comme Harry Potter pour les voyages instantanés via un frigo au lieu d’une cheminée. Le train à vapeur avec ses étranges créatures n’est pas loin de celui de Poudlard également. 

J’ai aussi trouvé le personnage principal très prétentieux et sans nuances. Par contre, la jeune médecin m’a l’air beaucoup plus sympathique et marrante.

Sinon, ça plaira peut être à un public jeune de 8 à 10 ans  qui trouveront un univers ludique et énergique. je vais d’ailleurs vite donner cet album à mon filleul qui aura certainement un avis plus pertinent que le mien.

a05-3e788c9.gifDessin 

a03-3e788b8.gifScénario 

a04-3e788e4.gifGlobal 

Samba.

pepin ca.JPG

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : pepin cadavre, milhaud, kernel, glénat, jeunesse |  Facebook | |

Écrire un commentaire