15/09/2015

Bagdad Inc.

bagdad inc.,le lombard,legrain,desberg,troisième vague,guerre,thriller,irak,georges w bush,mercenaires,610,092015bagdad inc.,le lombard,legrain,desberg,troisième vague,guerre,thriller,irak,georges w bush,mercenaires,610,092015Scénario :  Stephen Desberg

Dessin : Thomas Legrain

Éditeur : Le Lombard

80 pages

date de sortie : 11 septembre 2015

genre : Thriller, guerre

 

 

 

Abandonnée par son père quand elle a trois ans, Charlene Van Evera voit sa mère se suicider deux semaines après son retour d'Irak. Elle s'était engagée dans l'armée pour payer des études à sa fille. Mais l'armée est une grande famille, et Charlene s'y engage pour payer la suite de ses études. En 2001, le 11 septembre, elle se fait embaucher dans l'armée en tant que juge avocate. Elle est brillante et a fort à faire. Elle commence par défendre le personnel féminin victime de harcèlement moral et sexuel, dont elle faillit être victime le jour de son embauche. Malheureusement la poisse la rattrape quand l'officier dont elle est tombée amoureuse est victime d'un crime raciste. La voilà seule et triste et n'a plus que son métier auquel s'accrocher.

 

" Mon nom est Charlene Van Evera. Juge avocate attachée aux tribunaux militaires. Mon métier est de traquer ceux qui baisent les innocents. Même, et surtout, quand on croit que la guerre est terminée !"

 

2003, Georges W. Bush prononce depuis le porte-avion USS Abraham Lincoln son discours annonçant la fin de " l'Operation Iraki Freedom ", qui au début s'appelait "Operation Iraki Liberation" (O.I.L. !!). La guerre conventionnelle est terminée, mais pas la lutte contre le terrorisme et il y a encore beaucoup de boulot pour les États-Unis : sécurisation, reconstruction, démocratisation ... tout un programme ! Les Américains mettent tout en œuvre pour ce programme, dont la privatisation de l'armée. Autrefois on appelait ça des mercenaires. Des tas de sociétés privées proposent leur service de sécurité, qui dans le convoyage de personnalités, qui dans la protection rapprochée, qui dans le renseignement ou l'action et l'exécution de basses besognes. En 2004, 250.000 de ces "soldats" sont en Irak, 125.000 à Bagdad.

 

"par contrat on n'a de compte à rendre que devant la justice américaine, à des milliers de miles d'ici. Autant dire, rien du tout !"

 

Que vient faire la belle et brillante Charlene dans ce bourbier ? Elle y est envoyée en mission pour élucider une série de meurtres perpétrés sur des civils Irakiens. Meurtres avec mutilations, et messages explicitement racistes. Il y a une très grosse probabilité pour que le meurtrier ne soit pas Irakien. Or, le pays est en proie à un chaos total et la présence américaine commence à peser lourd auprès de la population. Si le public avait connaissance de ces meurtres, la belle mission du fiston Bush serait fortement compromise. Le meurtrier est très probablement un des 125.000 mercenaires. Il faut l'arrêter, c'est le boulot de Charlene, et l'éliminer discrètement. Ça, c'est le boulot de Jackson Baines, l'ange gardien de Charlene.

 

bagdad inc.,le lombard,legrain,desberg,troisième vague,guerre,thriller,irak,georges w bush,mercenaires,610,092015

 

Bienvenue dans le cloaque du Bagdad des années 2000. Desberg concocte un thriller avec comme toile de fond la seconde guerre d'Irak menée par les Américains après les attentats du World Trade Center. Le décor et les circonstances sont parfaits pour faire évoluer un tueur psychopathe et dénoncer au passage la belle hypocrisie du gouvernement américain d'alors. La guerre business menée par Bush, Cheney et consorts, aura englouti des milliards de dollars initialement destinés à la reconstruction du pays. Des milliers de mercenaires, parmi lesquels des criminels trop heureux de pouvoir librement assouvir leurs plus bas instincts, se sont enrichis et ont enrichi des centaines de boîtes de "sécurité" Américaines.

 

bagdad inc.,le lombard,legrain,desberg,troisième vague,guerre,thriller,irak,georges w bush,mercenaires,610,092015

 

Ce one-shot – le premier de la collection troisième vague – se lit presque comme un documentaire et l'enquête donne l'impression de n'être qu'un faire valoir. Le côté thriller semble anecdotique à tel point que l'on s'intéresse plus au fonctionnement des différentes agences de mercenaires qu'à l'enquête elle même dont la résolution semble couler un peu trop facilement de source. Mais l'action ne manque pas pour autant et le rythme reste soutenu malgré une narration très bavarde.

Le dessin réaliste de Thomas Legrain (Sisco ; L'agence) est très conventionnel et très efficace pour ce style de BD, ou l'action prime. Soigné et détaillé son style est clair et parfaitement lisible.

 

bagdad inc.,le lombard,legrain,desberg,troisième vague,guerre,thriller,irak,georges w bush,mercenaires,610,092015

 

Au final, Bagdad Inc. est un thriller pas désagréable à lire mais sans grande originalité, servant visiblement de faire valoir à la critique assumée de l'auteur envers l'impérialisme américain et l'administration Bush en particulier.

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

Abonnez-vous à la newsletter

Commentaires

Avec le recul, Bush nous a laissé un beau bordel dans ce pays dont on voit aujourd'hui encore les conséquences.
Sinon, en lisant ta chronique, je me dis que Desberg a fait du Desberg , un truc bien réalisé mais sans émotion .

Écrit par : samba | 15/09/2015

Répondre à ce commentaire

c'est exactement ça. c'est bien foutu sans être transcendant.

Écrit par : Loubrun | 15/09/2015

Merci a Bush et consorts (les celebres faucons ... ou des vrais ?)d'avoir amené le chaos au moyen orient. Le monde entier paye un lourd tribut a cet acte stupide sans aucun plan de reconstruction derrière. ET merci à Blair d'avoir bidonné une thèse d'etudiant pour justifier les "armes de destructions massives" devant la chambre.
Quand es ce qu'ils rendront des comptent ?

Sinon le thriller a l'air bien. mais Desberg fait du moin bien en ce moment. Un coup de mou ?

Écrit par : tigrevolant | 15/09/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire