21/09/2015

Facteur pour femmes

facteur pour femmes.jpgPlancheA_254551.jpgDessinateur : Sébastien Morice.

Scénariste : Didier Quella-Guyot..

Editeur : Grand angle.

Sortie : 9 septembre 2015.

Genre : Tranche de vie.

 

Le résumé.

La Première Guerre mondiale vide une petite île bretonne de ses hommes. Il ne reste plus que les enfants, les vieux et les femmes. Parce qu’il a un pied-bot, Maël n’est pas mobilisé. Il devient le seul homme, jeune et vigoureux, de l’île… bientôt facteur, bientôt amant…

 

« Aucune île n’est à l’abri des continents imbéciles »

 

Mon avis.

 

Au départ, le souvenir pour Didier Quella-Guyot d’un oncle agriculteur et facteur à mi-temps, l’imagination a fait le reste pour  l’oblitération de l’ouvrage chez Grand Angle.

Comme les auteurs aiment bien les îles (Papette 1914), ils ont eu la bonne idée d’écrire leur histoire sur une petite terre insulaire du Morbihan. Le huis clos pouvait donc commencer.

Au début, on se croirait dans un film de Jean-Pierre Jeunet avec une histoire douce un peu hors du temps. Mais le scénario est habillement amené et mène en bateau son lectorat .Un peu comme notre facteur avec les femmes .En plus, les phylactères sont agrémentés d’un beau texte, parfois poétique parfois imagé .On évite clairement le retour de courrier.

Mais n’oublions pas le premier facteur d’une BD, celui qu’on guette dès son arrivée dans nos mains, le facteur dessin. A la vison des premières planches, on sent vite l’attachement de Morice pour sa région natale. Il faudrait être timbré pour ne pas lui trouver du charme à son trait. En plus, la tournée est magnifiée par une colorisation vraiment chaleureuse. 

Au final, ce conte se veut plus malicieux qu’on n’aurait pu le croire au début. Un célèbre film affirme que le facteur sonne toujours deux fois, ici on pourrait dire que le facteur sonne la chamade dans les cœurs des femmes.

A vous de voir comment il s’y est pris le bougre mais attention au tournant !

a07-3e78901.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

 a07-3e78901.gifGlobal.

Verso_254551.jpg

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Commentaires

j'aime beaucoup ce dessin et ces couleurs douces. et puis voilà encore une manière originale d'aborder la première guerre mondiale.

Écrit par : Loubrun | 21/09/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire