07/10/2015

Metropolis T3

metropolis-031.jpgmetropolis-03_1.jpgScénariste   : Serge Lehman

Dessinateur : Stéphane De Caneva

Éditeur         : Delcourt

96 pages

Sortie le 19 août 2015

Genre : Science - Fiction

 

Avis de l'éditeur :

Trois corps de femmes ont été découverts sous la Réconciliation, tour symbolique dont l'architecte se pend après avoir reçu une boîte de dents humaines. Le service de sécurité connu sous le nom de Secret cherche à orienter l'enquête qui mène au centre d'essais astronautiques de Metropolis. Gabriel Faune pousse le commissaire Lohmann à redevenir M pour l'éloigner de Loulou et le docteur Freud commence à lâcher prise...

 

Mon avis :

Des dizaines de civils sont tués suite à l'attentat orchestré par Robert Ernst, un militant bien encré dans ses convictions. L'incident dévoile une crypte cachée dans les sous-sols qui dissimulait 3 cadavres de femmes momifiées. Face à cette tragédie, le Directoire de Metropolis envoie son enquêteur favori, à savoir Gabriel Faune, considéré comme une sommité dans les environs.

 

L’enquête avance bon train et démontre que le commissaire Lohmann, référence en domaine des tueurs en série, n'a pas toute sa tête et présente une santé mentale en dents de scie. L'enquête prend une autre tournure lorsque Faune rencontre et tombe amoureux de Loulou, une patiente en psychiatrie qui a connu Lohmann.

 

Stéphane De Caneva conçoit ses personnages avec sa vision de l'époque. Le style graphique plaira aux fins connaisseurs de bd ancienne, sans étaler de superflu, ni de couleurs trop vivaces. Par contre, les plus jeunes lecteurs risquent de s'y perdre et n'y verront que peu d'intérêt. Autodidacte dans l'âme, il se lance dans l'illustration dés 2008 avant de démarrer sur des comics pour des éditeurs américains indépendants. Son rêve serait de travailler sur un projet avec les grands Jodorowsky ou Alan Moore.

 

Sans réellement se démarquer au niveau la trame, notamment dû par son manque de dynamisme et sa lenteur, cet album se laisse toutefois lire, mais ne laisse pas une empreinte légendaire.

 

Ce 3ème opus s'apparente à un labyrinthe énigmatique. A l'apparence d'un rêve troublé et chimérique, le lecteur vagabonde sur une corde raide, sans trop en saisir ni son sens, ni son explication. Notons une baisse de régime, ou tout du moins un manque de réalisme par rapport aux précédents épisodes. Sachant qu'il ne reste qu'un seul volume pour clôturer Métropolis, les différentes tournures de la série risquent de pencher vers un camp.

 a06-3e788fc.gif

 Coq de Combat

 

metropolis-03_3.jpg

Écrire un commentaire