30/09/2015

Ajin - tome 2 - Semi-humain

ajin,sakurai,glénat manga,horreur,fantastique,thriller,immortalité,092015,710Scénario et dessin : Gamon Sakurai

Éditeur : Glénat Manga

192 pages

date de sortie : septembre 2015

genre : Seinen, fantastique, horreur, thriller

 

 

 

Résumé éditeur

Toujours en cavale, Kei Nagai, le lycéen devenu Ajin, découvre que ces hommes d’un genre nouveau sont plus que de simples immortels. Qualifiés d’inoffensifs par le gouvernement, certains semblent dotés de redoutables alter ego qu’ils ont le pouvoir de faire apparaître à loisir : les fantômes noirs. Laissant son seul allié derrière lui, Kei part à la rencontre des “autres”…

 

"Juste une chose... Au sujet de la méthode de capture. Je vous autorise à utiliser ... les tranquillisants."

 

Ce manga est vraiment curieux ! Malgré un côté parfois un peu brouillon dans la narration, l'histoire est vraiment prenante et il est difficile de lâcher le livre une fois qu'on l'a ouvert. Dans ce deuxième opus, on en apprend pas tellement plus sur les Ajin, ces êtres immortels qui suscitent curiosité, convoitise et effroi, si ce n'est que certains sont dotés de pouvoirs d'une force destructrice impressionnante.

 

Kei, qui s'était isolé à la fin du tome 1, retourne vers le monde civilisé pour essayer de découvrir qui sont ses semblables. Il le découvrira à ses dépens et vivra des expériences terrifiantes lorsque les services du gouvernement lui mettront la main dessus... On voit se mettre en place une lutte sans merci entre les Humains et les Ajin, et le pauvre Kei semble être le jouet des intérêts de chacun des deux camps.

 

La bonne impression que j'avais eu sur le tome 1 se confirme ici. Dans un rythme toujours aussi endiablé et avec une petite surenchère de violence, le thriller fantastique qui semblait poindre dans le premier volume se voit greffer une troisième voie, celle de l'horreur. Âmes sensibles s'abstenir ! Certaines scènes ou situations sont assez violentes et ne conviendront pas à tous public. Sans tomber le gore à outrance la violence est très explicite et fait froid dans le dos.

 

Même s'il n'est pas prédominant, le côté réflexion n'est pas en reste. D'abord sur la quête et la maitrise de l'immortalité, puis sur la perversité des hommes, très enclins à détruire ce qui ne leur ressemble pas.

 

Un deuxième tome du même acabit que le premier, en plus sombre, plus glauque et plus oppressant encore ...

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

Commentaires

J'ai eu un peu plus de mal à suivre ce tome 2.

Écrit par : samba | 30/09/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire