30/09/2015

Kersten , médecin d’Himmler T2/2

kersten.jpgkersten 2.jpgDessinateur : Fabien Bedouel

Scénariste : Pat Perna.

Editeur : Glénat(Grafica)

Sortie : 16 septembre 2015.

 

 

L’Histoire oublie parfois ses héros...

 

Le 4 juin 1942, Reinhard Heydrich, adjoint de Himmler, est assassiné à Prague par des miliciens tchèques. Enfin débarrassé de celui qui se méfiait le plus de lui, le docteur Félix Kersten croit pouvoir enfin mener à bien sa périlleuse mission auprès de Himmler et monnayer des vies en échange de soins. Mais le remplaçant d’Heydrich va s’avérer être un ennemi encore plus dangereux et sournois... Constamment surveillé, épié, Kersten s’adonne à un véritable numéro d’équilibriste entre son marchandage au chevet de Himmler et sa coopération avec les Alliés. Il ne sera jamais vraiment à l’abri, pas même lorsque la guerre sera finie. Car dès 1948, Kersten, installé en Suède, devient la cible d’une enquête qui lui reproche sa proximité avec l’un des pires criminels nazis...

 

 « Lorsqu’on regarde trop longtemps le fond de l’abime, l’abime regarde aussi au fond de nous. »

 

Mon avis.

En faisant monter la tension crescendo, Patrice Perna et Fabien Bedouel terminent en beauté ce polar historique haletant basé sur l’incroyable histoire du médecin particulier de Himmler. Personnage injustement oublié de l’Histoire, Félix Kersten sauva pourtant des milliers de prisonniers des camps de la mort durant la seconde guerre mondiale...

 

Depuis l’or et le sang, je suis un fan du dessin de Fabien Bedouel. Il arrive admirablement bien à retranscrire la tension qui régnait autour du chef de la SS. Il a aussi cette fluidité de lecture, toute coule de source. Les expressions sont également très bien restituées. Et puis il y a cette colorisation sombre  et effrayante comme pour les planches 26 et 27 dont le noir jaillit des planches, du grand art.

Comme pour le tome 1, on est happé par cette histoire, presque hypnotisé, il faut dire qu’on pactise avec le diable et qu’il est difficile d’en sortir indemne.

Cette histoire est légèrement romancée, je n’aurais pas été contre une postface expliquant où la « fausse » histoire  s’écartait de la vraie .Voilà, il fallait bien que je trouve un peu truc à pinailler.

Au final, un excellent diptyque qui plaira aux historiens en herbe et aux gens intéressés par cette période.

 

Pour la suite, vu l’esthétisme de la  planche 17 où l’on voit une scène assez dénudée, je verrai bien Bedouel dans un registre complètement différent,  pourquoi pas un polar érotique ? 

a09-3e78912.gifScénario 

a09-3e78912.gifDessin

a09-3e78912.gif Global.

 

Samba.

kersten himmler.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

 

Commentaires

Il me tarde de la lire. Ca c'est de la BD !

Écrit par : tigrevolant | 01/10/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire