20/10/2015

Wild Love T1

wild love.jpgAuteure: Hiraku Miura.

Editeur : Soleil Manga

Sortie : 14 octobre 2015.

Genre : Shôjo.

 


Le résumé

Yuzuki Madoka est une jeune fille passionnée d’animaux qui a le cœur sur la main. Elle suit des études pour devenir toiletteuse. Un jour, un étudiant nommé ShiroÌ‚ Kuon, emménage dans la même résidence qu’elle. Ce dernier est gentil et toujours en demande d’affection. Petit à  petit, il attire la jeune femme à  lui. Mais il y a un problème : il cache un bestial secret que personne ne doit découvrir...

 

« T’es vraiment facile à cerner toi »

 

Mon avis.

Sambette est de retour pour vous chroniquer une nouvelle expérience, un shôjo érotique réservé à un public féminin averti. 

Mais quelle abnégation cette Sambette !

Allons droit au but, le coté olé olé de ce manga. C’est clairement bien dessiné avec des courbes et des positions affriolantes, par contre le ton reste très fleur bleue (Shiro, je vais bientôt …).

Le reste du scénario joue assurément la carte du fantastique avec la présence de loups garous. Décidément, les jeunes japonaises aiment visiblement les bad boys mais qui se révèlent souvent comme de gentils gaillards …une sorte de fantasme nippon ? L’ensemble fait un peu penser à Twighlight avec l’option «situation  théâtrale » typique du genre shôjo.

Par contre, je me suis souvent perdu dans l' identification des phylactères.

J’ai aussi noté quelques redites au début de chaque chapitre.

Bref, l’héroïne est assez attachante et ses « prédispositions » devraient attirer la lectrice potentielle mais je ne serais pas contre une meilleure fluidité dans les cases et des propos plus assumés.

 

 

 

a04-3e788e4.gifScénario 

a06-3e788fc.gifDessin 

a05-3e788c9.gifGlobal.

 

Sambette.

wild love 1.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrire un commentaire