28/10/2015

Bayou Bastardise - tome 1 - juke joint

bayou bastardise,neyef,brard,ankama,polar,louisiane,drogue,610,102015bayou bastardise,neyef,brard,ankama,polar,louisiane,drogue,610,102015Scénario : Armand Brard

Dessin : Neyef

Éditeur : Ankama

86 pages

date de sortie : 28 août 2015

genre : polar

 

 

 

Présentation de l'éditeur

C'est dans la moiteur des marécages de Louisiane que Neyef et Armand Brard vous embarquent. Danse vaudou, catch dans l'arrière-cour, stress post-trauma et labo clando de méthamphétamine : c'est du 8 Mile dans les marais, du Breaking Bad dans le Sud sauvage. Heureusement il y a la musique. Et forcément, il y a les flingues... « Son of a gun, we'll have big fun ooon the bayou. »

 

" Son of a gun, we'll have big fun on the Bayou ..."

 

Bayou Bastardise nous entraine dans les bas fonds de la Louisiane. On est loin des cartes postales alléchantes d'agences de voyage faisant l'article pour une excursion exotique. A Peaux-Brumes, ça sent plutôt la moiteur, la crasse et la misère sociale transpire à chaque coin du bayou.

 

bayou bastardise,neyef,brard,ankama,polar,louisiane,drogue,610,102015

 

Dans ce coin qui semble oublié du monde, on va y suivre le quotidien de trafiquants de drogue à la petite semaine jouant à la chimie amusante en famille, d'un pasteur évangéliste aux méthodes peu orthodoxes pour rameuter les brebis égarées, d'un notable local véreux, raciste et criminel jusqu'à la moelle, d'une bande de jeunes s'occupant à se fracasser la gueule dans des combats de catch bizarres et d'un tas de personnages hauts en couleur, tous aussi barrés les uns que les autres. Il y a même la présence d'un revenant, qui a son importance dans la compréhension du récit, rappelant au passage que la Louisiane est aussi une terre vaudou.

 

bayou bastardise,neyef,brard,ankama,polar,louisiane,drogue,610,102015

 

Armand Brard dont c'est ici la première publication, nous livre de manière un peu pêle-mêle une galerie de personnages assez exceptionnelle, digne d'une bonne série TV. Tous aussi dingues les uns que les autres, il les fait évoluer comme des poissons dans l'eau dans un univers où la violence semble être, sinon une règle de vie, une règle de survie. Construit un peu à la manière des séries US, où il y a plusieurs histoires dans l'histoire, Armand Brard peine cependant à donner une cohérence claire au récit. Les scènes s'enchainent parfois trop rapidement donnant une impression confuse quant à l'intrigue. Les briques s'encastrent pourtant bien, mais c'est pas toujours évident à suivre.

Un bon point en revanche pour les dialogues percutants, directs et sans langue de bois dont certains sont empreints de l'accent Cajun et Créole et d'autres d'une poésie très fleurie ...

 

" - Le gator, il la préfère faisandée. Ça pue, la mort, hein ?

- ça sent la chatte à ta mère, gros pédé !

- Oh, mais t'es déjà tout pourri de la langue, p'tit con ! La charogne, elle est dans ta bouche !"

 

 

Avec son dessin nerveux, Neyef (Doggybags) nous fait vite oublier le petit défaut de la narration brouillonne. Frisant parfois la caricature, ses personnages sont plein d'expression et de vie et la crasse de ce fond de bayou est très évocatrice.

Enfin, qui dit Louisiane, dit musique. Jazz, blues, country, cajun, celle-ci est présente en arrière-plan dans tout l'album et émerge de temps à autre dans la bouche de Sagamore ''Mo Jux" Breaux et '' Radio Earl '' Butte-Rose qui utilisent dans leurs conversations moult extraits de paroles de chansons. Personnages qui paraissent secondaires, ils jouent en fait un rôle essentiel qui se révèlera sans doute dans le tome 2.

 

Bien que souffrant d'une narration un peu brouillonne, Bayou Bastardise vaut largement le détour pour sa galerie de personnages haute en couleur et son ambiance de polar crasseux qui se met bien en place.

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

Bonus

La tracklist de l'album :

 

bayou bastardise,neyef,brard,ankama,polar,louisiane,drogue,610,102015

 

 

 

Écrire un commentaire