09/11/2015

Où sont passés les grands jours?

Picture 019.jpgPicture 020.jpgTome 2

Scénario : Jim

Dessin : Alexandre Tefenkgi

Editions Bamboo

Collection : Grand Angle

Sortie : septembre 2015

88 pages – cartonné

Roman graphique

 Présentation de l’éditeur :

 On savait tous qu’un jour il faudrait devenir des adultes. Personne ne nous avait dit que ça viendrait si vite.

 Que faire quand toutes nos certitudes s’écroulent et que la vie vole en éclats ? Après le suicide d’un ami, une histoire d’amour gâchée par les mensonges et des amitiés qui s’étiolent, peut-il encore y avoir une éclaircie ? Peut-on encore rassembler les pièces du puzzle de sa jeunesse et réapprendre à vivre ? La réponse est peut-être là, cachée dans ces objets insolites laissés en guise de testament… 

Picture 021.jpg

C’est une histoire de trentenaires.

C’est l’histoire d’Hugo, Etienne et Jean-Marc. Mais c’est aussi l’histoire de Fred, que personne n’oublie.

C’est l’histoire d’un testament.

C’est le parcours d’un homme. C’est cet instant où, tout au fond de la piscine, il va falloir donner une impulsion pour remonter à la surface.

C’est l’histoire d’une renaissance. D’un père avec sa fille, d’un inconnu au bout du téléphone…mais aussi d’un lance-pierre, de huit places de concert classique, d’un livre, un monocycle et un bête accordéon…

C’est l’histoire de la vie. La vie, plus forte que tout. 

Picture 022.jpg

Mon avis :

 Après Une nuit à Rome et Une petite tentation, Jim signe ici, avec brio, la deuxième et dernière partie d’un récit intimiste particulièrement attachant. En nous plongeant dans cette complexe intrigue psychologique, toute en nuance et profondeur, il poursuit avec raffinement sa chronique introspective des affres de la trentaine. Son scénario cultive l’art d’aborder les petites situations  perturbatrices du quotidien, ici le deuil d’un ami, qui débouchent sur les bouleversements d’une existence, l’art d’interroger les rapports à la normalité et à la responsabilité. Il n’a pas son pareil pour raconter la progressive décomposition d'une famille idéale, mettre en scène des héros ordinaires dans toutes leurs ambivalences et leurs tourments. La force des dialogues et l’humanisme de la thématique entraînent irrésistiblement le lecteur sur le terrain de l’émotion et de la sensibilité.

Picture 023.jpg

Le dessin, confié à  Alex Tefenkgi,  réussit  parfaitement à rendre les états d’âme des personnages au travers de leurs mimiques et leurs jeux de regards. Son trait fin, épuré, est relevé par une colorisation sobre. Ce qui assure la progression dramatique, souligne le réalisme et l’amertume des situations. 

Picture 024.jpg

 Avec ce récit encadré par des citations de David Thomas et Franz Kafka, le ton est donné. A la lecture, de l’impression générale se dégage un charme romanesque, un sens littéraire aigu, porteur d’espoir et d’optimisme.

 

a08-3e78906.gifDessin 

 

a08-3e78906.gif

Scénario 

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

Le site internet des Editions Bamboo : ICI

Le site internet de la collection Grand Angle : ICI

 Le site internet de Jim : ICI

 

 

Skippy

Commentaires

Comme la plupart des histoires de Jim, j'ai beaucoup aimé aussi ce diptyque.
Quels que soient les dessinateurs, on retrouve les mêmes couleurs pastel très reconnaissables pour illustrer des situations relationnelles compliquées.
Skippy en parle très bien et je partage totalement son avis ! ☺

Écrit par : dgege | 09/11/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire